La Fin de l'Histoire
La couverture
Titre original :
The End of History
Éditeur :
Panini Comics
Publiée dans :
Star Wars Insider France #1
Date de publication France :
Le 21 avril 2015
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Canon
Auteur(s) :
Alexander Freed
Autre(s) Date(s) de Publication :
Titan Magazines (US) : Le 9 décembre 2014 (Star Wars Insider #154)
Nombre de pages :
6

Le synopsis

An -10 avant la Bataille de Yavin (Univers Canon)
Antron Bach, un vieil ermite vivant sur une ancienne colonie de Géonosis, assiste, près de son refuge, au crash de la navette de Miru Nandrinakar, une membre de la Résistance Corellienne...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 03 mai 2015

La Fin de l'Histoire marque un tournant dans l'édition Star Wars en France. Il s'agit, en effet, de la toute première histoire dite Canon, c'est-à-dire du nouvel Univers Étendu Officiel, à être publiée dans l'hexagone. Proposée à l'origine aux États-Unis le 9 décembre 2014 dans le magazine Star Wars Insider #154, elle arrive ainsi en France le 21 avril 2015 lors du lancement de sa déclinaison française proposé par Panini Comics. L'éditeur vient, il est vrai, de reprendre la licence Star Wars pour tout ce qui concerne les comics Canon ; les comics Légendes restant pour leur part dans le giron de Delcourt tandis que Pocket se charge, quant à lui, des romans aussi bien Légendes que Canon. Alors que les nouvelles sont souvent publiées dans les magazines aux États-Unis et que ce format est - au contraire - le parent pauvre de l'édition en France, Panini Comics fait donc en 2015 la belle promesse à ses lecteurs de publier une nouvelle de l'univers Canon dans chaque numéro de son nouveau magazine trimestriel, Star Wars Insider. Une excellente initiative à largement saluer !

Avant La Fin de l'Histoire, l'auteur Alexander Freed est surtout connu pour avoir été scénariste des arcs du comics The Old Republic : Le Sang de l'Empire dans les numéro #4 à #6 mais aussi Soleils Perdus dans les numéros #7 à #11. Il a également scénarisé le comics Le Poing du Tyran de La Purge des Jedi et publié trois nouvelles : une Légende (The Last Battle of Colonel Jace Malcom) et deux Canon (One Thousand Levels Down et La Fin de l'Histoire). En 2015, il publie son premier roman, dans l'univers Canon, Battlefront : Twilight Company dont le récit adapte le jeu vidéo qui sort à la fin de la même année.

La Fin de l'Histoire est donc une petite nouvelle de six pages qui pourrait tout à fait se retrouver classée dans l'univers Légendes. D'un point de vue strictement Star Wars, elle n'apporte en effet pas grand-chose et n'approfondit absolument pas la mythologie. Il s'agit uniquement d'un micro-évènement qui se passe durant l'Empire, dix ans avant la destruction de la Première Étoile Noire lors de la bataille de Yavin. L'histoire est ainsi anecdotique et sa non lecture ne pénalisera personne.

Au-delà de son bilan narratif, ce petit récit se lit avec grand plaisir. Malgré son faible nombre de pages (six en tout), il parvient à rendre attachant ses personnages et proposer une fin intéressante, avec une morale décidément bien trouvée. Mieux encore, l'ambiance générale de la nouvelle est superbe : l'auteur offre ici au lecteur le même type de plaisir qu'il peut éprouver à la lecture de nouvelles de science-fiction des plus grands auteurs américains comme Issac Asimov ou Philip K.Dick, fers de lance du genre. Tout modeste qu'il soit, Alexander Freed fait ici honneur à un type de récit injustement boudé en France.

La Fin de l'Histoire est la première histoire Canon à paraitre en France. Si elle n'apporte rien à la mythologie, elle est efficacement écrite et distille une ambiance qui fleure bon la SF classique. Le lecteur s'en délectera.