Shake It Up : Destination Japon
L'écran titre
Titre original :
Shake It Up : Made in Japan
Production :
It's a Laugh Productions
Date de sortie USA :
Le 17 août 2012
Genre :
Comédie
Réalisation :
Joel Zwick
Musique :
Alec Puro
Durée :
70 minutes

Le synopsis

Ayant remporté un concours doté d’un séjour au Japon, Cece et Rocky s'envolent vers le pays du soleil levant. Sur place, elles déclenchent bien malgré elle un bogue informatique d’envergure nationale : le «virus Cece et Rocky»...

La critique

rédigée par
★★

Shake It Up : Destination Japon est un téléfilm hors-série produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Shake It Up est une série télévisée américaine créée par Chris Thompson et diffusée depuis le 7 novembre 2010 sur Disney Channel. En France, elle est proposée en première exclusivité à partir du 20 avril 2011 sur Disney Channel France. Le succès est tel que la série accède sans mal à une troisième saison, débutée en 2012. Même si les critiques sont plus que mitigées à son égard, les taux d’audience restent, en effet, exceptionnelles ; Shake It Up étant l’une des séries de Disney Channel affichant le meilleur taux de démarrage.

Après une première saison de 21 épisodes, la seconde s’étale sur 26 tandis que la troisième est prévue pour rester à ce haut niveau… Le pitch de la sitcom est centrée sur des amies passionnées de danses. Le but avoué est ainsi de surfer sur le puissant concept d’Hanna Montana qui veut que des ados fassent carrière dans le show business, montrant par la même l’envers du décor ; un marronnier dans les productions de Disney Channel avec, par exemple, Jett Jackson ou Sonny pour ce qui concerne le tournage d’une émission de télé...

Dans Shake It Up, Raquel Blue (alias Rocky) et Cecilia Jones (alias Cece), deux jeunes filles de treize ans, partagent donc le même rêve : devenir danseuses professionnelles. Un rêve qui devient réalité lorsqu'elles sont choisies pour pratiquer leur passion sur le plateau d'une émission très populaire sur une chaine locale, « Shake It Up Chicago ». Dans le duo de personnages, Rocky est l’intello de service mais qui présente la particularité d’avoir beaucoup de goût en matière de mode tandis que Cece est la rebelle, piètre élève (en raison d’une dyslexie : l’honneur est sauf !) et toujours prête à tenter l’expérience. Différentes sur bien des points, les deux jeunes filles, toutes deux remarquables danseuses, vivent dans le même immeuble et sont les meilleures amies du monde depuis leur plus tendre enfance.

Shake It Up : Destination Japon, prévu à l’origine pour être un Disney Channel Original Movie, se transforme finalement en cours de production en un épisode spécial de 90 minutes (publicité incluse) soit 70 minutes sans coupure. Différence notable : ce court téléfilm possède un générique propre qui lui donne, par conséquent, une place à part du reste de la série ; plus encore même quand il s'avère conclure sa saison 2. En revanche, si ses moyens sont plus importants que ceux d’un épisode classique, ils se situent néanmoins loin de ceux d’un Disney Channel Original vie à digne de ce nom. Ce format hybride affiche toutefois plus d’ambition qu’un simple opus de 20 minutes (ou même qu'un double épisode) dont il conserve d’ailleurs les mêmes codes comme le tournage en studio et les rires enregistrés…

Au-delà de ces considérations de format, le téléfilm (ou épisode long) est construit comme un épisode normal. Seule histoire s’étale en fait sur une plus longue durée ; la localisation de l’action au Japon donnant en outre un petit côté exotique. Il ne s’épargne cependant pas des incohérences coupables comme ce défilé de mode orchestré par Gunther et Tinka qui ne dispose que de mannequins non asiatiques alors qu’il est censé présenter une collection typiquement nippone ! Le folklore japonais n’est pas plus sérieusement mis en avant ; les allusions se focalisant sur l’urbanisation et la technologie à outrance. Les W.C. parlantes semblent décidément obnubiler les scénaristes américains car, dans la lignée de la scène de Martin dans Cars 2, Shake It Up : Destination Japon insiste lourdement sur cette particularité allant jusqu’à imaginer une histoire d’amour entre un androïde et les toilettes de l’hôtel. Pathétique ! Le reste est dans l’ensemble conforme à la série entre les disputes incessantes de Cece et Rocky, les habits improbables de Gunther et Tinka et les numéros de danses (trop longs au point d'être soupçonnés de vouloir combler le vide scénaristique criant). Une chanson des deux protagonistes principales vient enfin agrémenter le tout.

Côté personnages, le casting de la série est au complet : Rocky et Cece, les deux danseuses meilleures amies (interprétées par les nouvelles égéries de Disney Channel : Zendaya et Bella Thorne) ; Gunther et Tinka, leurs pseudos camarades originaires d’Europe de l’Est et  Gary Wilde, le présentateur égocentrique de l’émission « Shake It Up Chicago ». Les accompagnent également dans leur périple nippon, Ty le frère aîné de Rocky, Flynn le frère cadet de CeCe, Georgia la mère de Cece, Henry Dillon le meilleur ami de Flynn accompagné de son androïde Andy. L’unique personnage récurrent à être ici peu présent est ainsi Deuce Martinez vu uniquement via l’écran d’une tablette au motif que seule la famille des gagnantes pouvait les accompagner au Japon… Sauf que l’explication est clairement vaseuse puisque le meilleur ami de Flynn est, lui, du voyage !

Au passage, les scénaristes font émettre par Flynn un avis sur l’open source particulièrement contestable ! Ainsi, le jeune garçon accuse cette technologie d’être à l’origine du virus au centre de l’aventure ! Il y a dans cette affirmation une prise de position incroyablement politique, s’inscrivant tout droit dans le combat mené par Apple (premier actionnaire de Disney !) pour défendre son pré carré et verrouiller ses produits (contrairement à Google par exemple)... Alors, certes, voir dans cette ineptie scénaristique le bras armé de la compagnie de la pomme est aller trop vite en besogne et évidemment faire un raccourci ridicule (Apple n’a en réalité que faire d’un épisode d’une série pour ado de Disney Channel ! !). Il faut y voir plutôt une méconnaissance des scénaristes sortant des affirmations voulant résonner geek alors qu’ils ne savent pas, en réalité, de quoi ils parlent. Sauf que... A l’heure de l’internet et des réseaux sociaux généralisés, et qui plus est, dans ce domaine en particulier ; une telle sortie ne pardonne pas : l’épisode s’est fait laminé sur le web spécialisé !

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les dialogues de Shale It Up suscitent l’émoi : lors de la première saison, une réplique moquant l’anorexie et les troubles alimentaires ont, en effet, fait sortir Demi Lovato de sa retraite, accusant Disney Channel de vouloir nier un vrai problème frappant les jeunes filles contemporaines et dont elle souffre, elle-même, personnellement au point d’avoir mis sa carrière entre parenthèse...

Shake It Up : Destination Japon est au final un mini-téléfilm ou épisode à rallonge (selon le point de vue) qui est à l’image de la série. Sans être exceptionnel, il se laisse suivre sans déplaisir même s’il vaut mieux connaitre la série mère, ou au minimum certains de ses épisodes pour pouvoir l’apprécier pleinement. Pour les téléspectateurs non-initiés, en revanche, l’ennui est au bout des dix première minutes...

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.