La Dynastie Donald Duck - Tome 19
1942 - 1944 : L'Anneau de la Momie

La Dynastie Donald Duck - Tome 19 (1942 - 1944)
La couverture
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 16 mars 2016
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Carl Barks
Nombre de pages :
384

Le sommaire

Le monde de Donald :
• Les premiers pas d'un maître
• Le Maestro et le marin
• Les archives de Carl Barks

Les histoires :
• Donald et le Trésor du Pirate (1942)
• Des Couacs et des Crôôôas (1943)
• La Patte de Lapin (1943)
• Alerte à Donaldibu (1943)
• Les Bonnes Actions (1943)
• Pluto Sauve le Bateau (1942)
• L'Anneau de la Momie (1943)
• Balade pour un Cow-boy (1943)
• Grand Chasseur de Corbeaux (1943)
• Mauvais Perdant (1943)
• Chers Voisins (1943)
• Spécialiste de la Vente (1943)
• Les Joies de la Neige (1944)
• Le Canard aux Culottes d'Acier (1944)
• Trois Petits Canards Très Cochons (1944)
• Le Chimiste Fou (1944)
• Bingo Jingo ! (1943)
• Le Pro du Vol (1944)

Portfolio :
• L'or du pirate : le film
• Sur les traces de la momie

Les personnages :
• Œil-Rouge et Oliver
• Les Gnoutons

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 23 avril 2016

Le tome 19 de La Dynastie Donald Duck permet au lecteur de découvrir enfin les débuts - la première décennie en réalité - de celui qui allait devenir le Maître des Canards. Ce sont donc les toutes premières œuvres de Carl Barks qui sont proposées dans ce volume regroupant ses dessins de comics de 1942 à 1944.

Il a toujours été établi que Carl Barks était le Maître des Canards. Pourtant, sa carrière dans la bande dessinée a commencé avec un chien, Pluto pour être exact. La Western Publishing, via sa directrice éditoriale Eleanor Packer, contacte, en effet, les studios Disney afin de leur soumettre une idée pour une histoire de comics book sur le chien de Mickey. Trois scénaristes vont alors s'y atteler : Jack Hannah, Nick George et Carl Barks. Si les dessins seront également élaborés au sein des studios, l'identité du graphiste s'est toutefois perdu dans les archives. L'aventure raconte comment Pluto va empêcher un molosse de déposer une bombe dans le bateau qu'il garde. Cette histoire de 51 pages se voit ensuite publiée sous le titre de Pluto Sauve le Bateau, dans Large Feature Comics #7 , dans le courant de l'année 1942. Il s'agit de l'une des toutes premières BD Disney créées spécialement pour un comic book et non repris des strips quotidiens ou du dimanche.

Le récit suivant sur lequel va travailler Carl Barks aura un impact bien plus important sur l'histoire des bandes dessinées Disney. Elle va non seulement définir le style d'aventure de Donald, mais également le ton de l'œuvre de l'auteur et lancer une production mondiale d’aventures papier sur Donald dont les lecteurs ne se lasseront jamais. Donald et le Trésor du Pirate est, en effet, tout simplement la première histoire longue américaine du canard produit pour un comic book ; Donald se limitant jusque-là aux strips quotidiens ou du dimanche dessinés par Al Taliaferro. Tout remonte ainsi au début de l'année 1942 quand la Western Publishing qui publie les histoires Disney depuis plusieurs années, pour la plupart repris des strips, veut se lancer dans un plan d'expansion. Et il lui faut pour cela des histoires neuves. Le directeur de la rédaction, Oskar Lebeck, se rend donc aux studios Disney pour trouver une histoire qui pourrait convenir. Il tombe sur un certain nombre de projets avortés qui dorment dans les coffres de Disney et place son attention sur l’une d’elle : Morgan's Ghost, une histoire de pirates avec Mickey, Donald et Dingo. Lebeck demande dans la foulée à John Rose, directeur des scénarios pour les cartoons, quelles sont pour lui les bonnes personnes capables d'adapter l'histoire pour en faire un comics de 64 pages avec Donald. Il désigne Jack Hannah et Carl Barks pour le dessin tandis que Bob Karp, scénariste des strips de Donald, adapte le story-board en scénario pour le comic book en remplaçant entre autre Mickey et Dingo par Riri, Fifi et Loulou. Jack Hannah et Carl Barks vont ensuite se partager équitablement les planches qu'ils dessineront en dehors de leurs heures de bureau. Le futur maître des canards signe ainsi les planches 1, 2, 5 et 12 à 40.
Donald et le Trésor du Pirate est finalement publié en octobre 1942 dans Four Color Comics #9. Il s'agit alors de la toute première histoire dessinée par Carl Barks !

Le 6 novembre 1942, Carl Barks démissionne et quitte Disney. La raison est double : d'abord il est beaucoup moins intéressé par l'écriture des scénarios pour les cartoons de propagande qui sont l'activité principale du studio à l'époque. Ensuite, et surtout, une sinusite chronique le gène depuis qu'il s'est installé dans les nouveaux locaux de Burbank à cause de la climatisation. Lui et sa seconde femme, Clara Balksen qu'il a épousée en 1938, déménagent ainsi à l'est de Los Angeles, dans la bourgade de San Jacinto. Il va se réessayer à la vie de fermier, vie qu'il avait déjà tentée avant de devenir artiste. Il élève des poules mais les résultats ne sont pas vraiment au rendez-vous. Parallèlement, il reste en contact avec la Western Publishing qui avait publié Donald et le Trésor du Pirate. L’éditeur lui propose d'améliorer un script écrit par Dorothy Strebe puis de le dessiner. Cette histoire, nommée en français Des Couacs et des Crôôôas, est publiée en avril 1943 dans Walt Disney's Comics and Stories #31. La Western Publishing est ravie du résultat et propose à l'auteur de scénariser et dessiner entièrement la prochaine histoire. La Patte de Lapin, publiée en mai 1943 dans Walt Disney's Comics and Stories #32, constitue donc la première d'une très longue série à être sortie totalement de l'imagination et du crayon de Carl Barks. La véritable carrière du futur Maître des Canards est lancée !

Dès ses premières années en tant qu'auteur de comics, Carl Barks crée un personnage récurrent : le voisin colérique de Donald du nom de Lagrogne (J. Jones ou épisodiquement Mr Pupp en anglais). Ce voisin hargneux apparait en effet pour la première fois en novembre 1943 dans l'histoire Chers Voisins même si une première tentative avec un design différent est entraperçue dans une case de l'histoire Les Bonnes Actions de juillet 1943. Donald et lui se détestent cordialement et entrent toujours en conflit. S’ils ont souvent essayé de résoudre leurs problèmes de voisinage (par exemple en déménageant, en essayant de devenir amis voire en s'ignorant complètement) ils n’y parviennent jamais bien longtemps. Lagrogne apparaît donc dans quelques histoires au début des années 40, puis dans un remake d'une de ses aventures en 1959, tandis que son vrai retour se fait en février 1964, dans la bande-dessinée bien nommée Le Retour de Lagrogne.

Le tome 19 de La Dynastie Donald Duck a un intérêt historique incroyable. Il réunit les débuts d'un auteur appelé à devenir mythique, Carl Barks, et offre aussi, par la même, les balbutiements des comics books Disney américains. Tout simplement passionnant !