Le Gambit du Hutt
La Trilogie Yan Solo - 2

La Trilogie Yan Solo - 2 : Le Gambit du Hutt
La couverture
Titre original :
The Han Solo Trilogy - Book 2 : The Hutt Gambit
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 25 mai 2000
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Légendes
Auteur(s) :
A. C. Crispin
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 11 août 1997
Nombre de pages :
317

Le synopsis

An -8 avant la Bataille de Yavin à An -7 (Univers Légendes)
Yan Solo, pourtant l'un des plus brillants sujets de l'Académie Impériale, est maintenant en fuite ! Tout ça car il a sauvé de l’esclavage Chewbacca le Wookie. Tous deux, désormais contrebandiers, se mettent aux services de deux seigneurs Hutt : Jiliac et Jabba…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 12 août 2016

Le Gambit du Hutt est le deuxième volet d’une série de romans connue sous le titre de La Trilogie Yan Solo. Elle entend raconter le passé du pilote contrebandier, de sa rencontre avec Chewbacca à son entrée au service des Hutt.

Si le roman Le Coup du Paradis ne mettait pas assez en avant des éléments iconiques de Yan Solo, Le Gambit du Hutt répare ce manque. Ainsi, le lecteur découvre enfin comment le contrebandier rencontre Chewbacca et Lando Calrissian, a son premier contact avec le Faucon Millenium ou encore se met au service des Hutt. Après, des choix un peu bizarres se constatent dans la chronologie des récits. En effet, le premier tome se termine à l’entrée de Yan Solo à l’académie militaire de l’Empire et le second débute lui quelques années plus tard alors qu’il vient d’en démissionner. Il a également déjà rencontré Chewbacca ; la raison de son abandon et de la dette de vie du Wookie étant juste ainsi exposées via quelques lignes. Le lecteur aurait évidemment préféré voir le roman commencer chronologiquement un peu plus tôt et apprendre précisément comment et où Yan a sauvé Chewbacca de l’esclavage.

Passé ce constat, Le Gambit du Hutt s’avère prenant. La rencontre avec Lando Calrissian et la raison de sa possession du Faucon Millenium est jouissive à découvrir tout comme la mise à prix de la tête de Yan et son tout premier contact avec le fameux chasseur de prime, Boba Fett. Enfin, l’apparition du cultissime Jabba le Hutt vaut son pesant d’or. Le roman est véritablement passionnant dans sa capacité à décrire comme jamais le fonctionnement des Hutt, leurs esprits retors mais aussi leur sens des affaires avec leurs familles ou l’Empire. Même leur mode de reproduction est abordé !

Autre élément intéressant dans la construction du récit : l’auteur ne balaye pas d’un revers de la main les évènements du premier opus. Ainsi, le prête d’Ylesia est à l’origine de la première chasse à l’homme contre Yan Solo dans sa volonté de vengeance personnelle à la suite du revers que lui a fait subir le contrebandier. De même, l’ancienne petite amie de Solo, Bria, semble devoir devenir un élément clé pour le troisième opus en intégrant la jeune rébellion qui veut faire tomber l’Empereur. Toutes ces pistes permettent donc d’enrichir le récit et offre une aventure addictive à sa lecture.

D’un point de vue des lieux rencontrés, Le Gambit du Hutt vaut particulièrement pour la description de Nar Shaddaa. Il s’agit en réalité de la plus grande lune de la planète Nal Hutta, la terre natale des Hutt, située dans la Bordure Médiane de la Galaxie. Sa surface est entièrement couverte d'une immense ville comme l’est Coruscant. Elle est jugée comme l'un des endroits les plus vivants et les plus dangereux de la galaxie. La lune est d’ailleurs le symbole ultime de la corruption. Il sera noté que l’endroit est passé de l’univers Légendes à l’univers Canon grâce à son utilisation dans le comics Star Wars#8 : Épreuves de Force sur Nar Shaddaa - Partie I.

Enfin, la conclusion du roman est particulièrement mouvementée puisqu’elle consiste à une bataille spatiale entre les contrebandiers de la lune et l’Empire. Les destroyers de Palpatine veulent, en effet, anéantir le satellite et détruire tout ce qui se trouve à sa surface quitte à faire un massacre. Les Hutt ne veulent quant à eux pas intervenir tant que l’Empire ne vient pas les titiller trop. Les contrebandiers vont donc devoir se battre seuls pour leur vie dans une lutte à la David contre Goliath, décrite de façon convaincante et palpitante dans tout le dernier tiers du roman.

Le Gambit du Hutt est un roman encore plus palpitant que Le Coup du Paradis. Il démontre que La Trilogie Yan Solo est décidément une excellente série dont le lecteur ne peut que vouloir avec impatience découvrir le dernier tome.