Indiana Jones et le Péril à Delphes

Indiana Jones et le Péril à Delphes
La couverture
Titre original :
Indiana Jones and the Peril at Delphi
Éditeur :
Milady
Date de publication France :
Le 05 juin 2008
Genre :
Aventure
Auteur(s) :
Rob Macgregor
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Books (US) : Février 1991
Pocket (FR) : 1992
Nombre de pages :
283

Le synopsis

En 1922, un séisme fait trembler les ruines de la ville de Delphes ; signe pour l’Ordre de la Pythie que l’oracle va revenir ! Doriane Belecamus, une superbe jeune femme et professeure d’archéologie émérite, y voit alors la formidable occasion de prendre le contrôle de son pays. Elle entend pour cela profiter d’un fougueux, bravache et énamouré jeune diplômé : Indiana Jones.

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 23 février 2015

Indiana Jones et le Péril à Delphes est le premier des romans américains à raconter une histoire inédite autour du personnage d’Indiana Jones.

Rob Mac Gregor est un auteur reconnu de science-fiction et de fantasy. Passionné d’archéologie, il se destine à cette profession avant de finalement devenir reporter, un métier qui lui permet de beaucoup voyager à travers le monde. Il décide ensuite de se mettre à l’écriture et consacre une de ses premières œuvres à la novélisation du film Indiana Jones et la Dernière Croisade. Il convainc alors George Lucas de continuer l'aventure en proposant des histoires inédites. George Lucas lui donne quasi carte blanche exigeant uniquement que ses récits soient basés sur des mythes existants et qu’ils se situent chronologiquement avant les films, racontant les aventures du jeune Indiana Jones juste après son diplôme universitaire. Rob Mac Gregor signe donc six livres de 1991 à 1992 chez Bantam Books : Indiana Jones et le Péril à Delphes, Indiana Jones et la Danse des Géants, Indiana Jones et les Sept Voiles, Indiana Jones et l'Arche de Noé, Indiana Jones et la Malédiction de la Licorne et Indiana Jones et le Monde Intérieur. Il s’inspire des visites qu’il a faites autour du monde pour choisir les sites où il fait se dérouler les aventures du jeune héros. Après la série, il poursuit sa carrière de façon indépendante et reçoit le prix Edgar Allan Poe pour l’un de ses romans pour jeunes adultes en 1996, Prophecy Rock.

Pour son premier mythe, Rob Mac Gregor s'attaque donc à la Pythie. Dans la religion grecque antique, la Pythie est l'oracle du temple d'Apollon à Delphes. Elle tire son nom de « Python », le serpent monstrueux qui vivait dans une grotte à l'emplacement du site actuel du sanctuaire et qui terrorisait les habitants de la région autour du Mont Parnasse avant d'être tué par Apollon. La Pythie était choisie avec soin par les prêtres de Delphes, qui étaient eux-mêmes préposés à l'interprétation ou à la rédaction de ses oracles. Elle se tenait assise dans le temple sur un trépied au-dessus du gouffre duquel s'échappent les exhalaisons prophétiques d'Apollon. Cachée aux yeux des consultants, elle tombait en état de transe, comme possédée par le dieu. Ses oracles étaient incompréhensibles pour le commun des mortels et devaient être interprétés par des prêtres qualifiés, présents à la consultation, qui remettaient ensuite au consultant une réponse écrite.

Indiana Jones et le Péril à Delphes est un roman à la lecture aisée. Il a en effet la bonne idée de reprendre le personnage d'Indiana à la sortie de ses études. Le jeune homme est encore fougueux et doit prendre des décisions sur son avenir. Le lecteur retrouve ici beaucoup d'éléments sur la jeunesse d'Indi tirés du film Indiana Jones et la Dernière Croisade. Rien de plus naturel puisque l'auteur est à l'origine de la novélisation du troisième film et en maitrise donc tous les éléments. Il est d’ailleurs amusant de voir à quel point Indiana Jones n'est par encore un aventurier mature mais bien un jeune naïf qui se laisse manipuler par les femmes. Pour autant, toutes les bases de la saga sont là : la femme fatale et les relations conflictuelles avec la gente féminine, les amitiés viriles où les amis d'Indiana Jones se retrouvent dans de sales draps par sa faute, son amitié avec des enfants malins qui veulent lui ressembler, et surtout le savant mélange de mythologie, d'archéologie et de zeste de fantastique. Le roman se lit avec intérêt et invite au voyage : de Chicago à la Grèce en passant par Paris. Il offre une plongée dans les années 20 tout à fait sympathique.

Indiana Jones et le Péril à Delphes est un roman réussi qui inaugure à merveille cette saga d'aventure inédite autour du personnage d'Indiana Jones. Le lecteur n’a, à sa suite, qu'une seule envie : passer au tome suivant !