Embrouilles dans la Galaxie
La jaquette
Titre original :
Can of Worms
Production :
Disney Channel
Date de sortie USA :
Le 10 avril 1999
Genre :
Science-fiction
Réalisation :
Paul Schneider
Musique :
Mark Mothersbaugh
Durée :
85 minutes

Le synopsis

Mike Pillsbury, un adolescent aussi doué qu'inventif, souffre de n’avoir qu’un seul ami Nick, avec lequel il partage ses découvertes, pensées et émotions. Convaincu que son manque de popularité vient du fait qu’il n’est pas un terrien, il finit par s'identifier aux extraterrestres. Féru de technologie spatiale, il parvient même à ouvrir la porte des étoiles...

La critique

rédigée par
★★

Embrouilles dans la Galaxie est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Son scénario est bâti en deux parties clairement identifiables.
La première qui s’étend sur le premier tiers de l’histoire reprend les ficelles habituelles du film pour adolescents. Un jeune homme - génie de l'électronique incompris de son entourage et notamment de son père qui le rêve en champion de foot et de ses camarades de classe qui le méprisent - voit, en effet, une lueur d'espoir quand une fille populaire s'intéresse enfin à lui. Doute, trahison, incompréhension, honte et moquerie s’invitent alors au programme, toujours traités de façon convenue mais somme toute convaincante.

La seconde partie du téléfilm, soit les deux tiers restants, prend un virage à 180° et se perd dans la folie pure. A partir du moment où les extraterrestres débarquent, le récit sombre, il est vrai, dans une science-fiction débridée, très enfantine et vraiment peu crédible. Le long-métrage utilise ainsi des effets-spéciaux très rudimentaires, à la manière de ce qui se fait de pire en télévision comme par exemple ceux employés dans Les Sorcières d'Halloween. Plus dégoutantes qu'effrayantes, les créatures venus d'ailleurs ne sont donc que des marionnettes aux couleurs vives, sans réelle volonté d’apparaitre convaincantes. C’est d’autant plus vrai que le téléspectateur éprouve, face à elles et inexorablement, la sensation de se trouver devant un épisode du Muppet Show ! Dès lors, Embrouilles dans la Galaxie perd de son intérêt tant il est difficile de se passionner pour les péripéties d’un adolescent qui s’imagine en sauveur de l’humanité d’un danger en carton-mousse...

Changeant maladroitement de teneur en cours de route, Embrouilles dans la Galaxie aurait assurément gagné à rester sur son premier registre. En l’état, son bilan est à l’évidence consternant...

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.