Dossier » Télévision » Article
Télévision » Article

Zapping Zone

L'article

rédigé par
Publié le 05 septembre 2012

A peine rentré à la maison après une journée - forcément éprouvante ! - à l'école et déjà devant sa télévision à chercher le canal de Disney Channel, pour ne pas rater une miette de Zapping Zone... Tel était le quotidien de nombreux bambins qui suivaient à l'époque tous les jours cette émission aux airs de Club Dorothée du riche... Disney Channel est à l'époque une chaine dite prémium, en option, disponible uniquement sur Canal Sat et le câble (non encore unifié sous la bannière Numéricable)...

Diffusée entre 1997 et 2005 sur la déclinaison française tout juste naissante de la chaine mythique de Mickey, pile à l'heure pour capter le jeune auditoire à la sortie de l'école, l'émission est programmée tous les jours de la semaine de 16h30 à 19h et le mercredi de 9h30 à 12h30 ! Avec plus de 19 heures de programmes en direct par semaine, Zapping Zone fait sur ce critère presque aussi fort que Club Dorothée sur TF1. En revanche, et contrairement à elle, elle est présentée par de nombreux animateurs, sans véritable tête d’affiche, qui se succèdent au cours des saisons, en joli tremplin de carrière. Le programme est  aussi célèbre pour offrir de nombreux lots estampillés Disney à ses jeunes téléspectateurs invités à appeler un numéro surtaxé dans l’espoir de rentrer en contact avec ses présentateurs et passer en direct sur la chaine connue, dans l’inconscient collectif  et alors que cela n’a pas toujours été le cas, pour émettre depuis Disneyland Paris, lieu magique par excellence...

Plus qu'une émission, Zapping Zone doit être vue comme un bloc de programmes destiné à tenir  en haleine les téléspectateurs de Disney Channel et les conserver sur l'antenne. C'est d'autant plus pertinent que la chaine est, à l'époque, dépourvue de toutes publicités puisque financée par ses abonnés et les royalties que lui reverse en plus et grassement Canal Sat pour maintenir son exclusivité de diffusion, au grand dam de son concurrent d'alors, TPS. Passe plats, Zapping Zone propose donc une flopée de séries qui participent autant à sa renommée qu'à celle de la chaine toute entière : avec ses propres productions comme Lilo & Stitch - La Série, Kim Possible, La Cour de Récré, Hercule, La Légende de Tarzan, Drôle de Frère, Jett Jackson, Phénomène Raven, Le Petit Malin, Lizzie Mcguire ou celles d'autres studios comme Sabrina, Stargate Infinity, L'Odyssée, La Double Vie d'Eddie McDowd, etc.

 

En 2002, l'ouverture d'un second parc à thèmes à Disneyland Paris, le Walt Disney Studios Park, offre l'opportunité à Disney Télévision de disposer de studios flambants neufs. Disney Channel élit ainsi domicile dans ce qui prend des airs d'annexe de Disneyland Park. Désormais, Zapping Zone est présentée en direct depuis le nouveau parc où une attraction, répondant au nom de Disney Channel Television Production Tour propose à ses visiteurs de découvrir l'envers du décor. Il est même possible, selon les heures et jours de visites d'assister derrière une vitre sans teint au direct d'une émission. Pour l'anecdote, il est amusant de voir les efforts des animateurs pour ne jamais se livrer à de la publicité clandestine en évitant soigneusement de citer le nom commercial de « Disneyland (Resort) Paris » au profit d'expressions laborieuses à la « un parc d'attractions situé à Marne-la-Vallée » et autre « un parc à thèmes d'une célèbre souris »...

Le plateau de l'émission dispose alors d'un atout majeur : sa superficie ! Elle permet, en effet, aux divers animateurs d'utiliser chaque pièce, chaque recoin pour des jeux devenus emblématiques depuis ; comme Le Jeu de la Zone. Le principe en est fort simple : un téléspectateur est, en direct, pris en ligne et doit répondre à une série de questions portant sur les programmes de la chaine, dans un temps limité ; chaque bonne réponse donnant droit à des goodies Zapping Zone et Disney Channel.

Autre point fort du programme : son public ! Jouant beaucoup sur l'interactivité avec ses jeunes téléspectateurs, Zapping Zone offre ainsi à Disney Channel un lien inestimable avec ses téléspectateurs et forge pour la chaine, au fil des années, une  solide base de fans. Dans cet esprit, Zapping Zone propose notamment à son fidèle auditoire de voter pour le programme de son choix via  un numéro de téléphone surtaxé, resté dans les mémoires des jeunes de l'époque : le fameux 0 825 800 739 !

De nombreux animateurs se succèdent à la présentation de l'émission, au fur et à mesure des années, créant une véritable « famille » Zapping Zone. Des futures célébrités du petit écran font ainsi leurs classes sur Disney Channel comme Jérome Anthony aujourd'hui sur M6 et sur W9, Willy Liechty sur Direct 8, Gérald Ariano sur TF1 ou encore Cyril Féraud sur France 3. Mais le casting compte aussi Mélanie Vaysse, Fabienne Darnaud, Isabelle Desplantes toujours sur Disney Channel dans le programme court Mère et Fille ; Joan Faggianelli, l'un des visages de la chaîne Gulli où il présente l'émission In Ze Boite depuis 2007 ; Sabine Graissaguel, Géry Leymergie ainsi que Philippe Rouault qui présentera Zapping Zone pendant une année seulement avant de prendre les rennes, toujours sur Disney Channel, d'Art Attack jusqu'en 2005.

Les meilleurs choses ayant toujours une fin, Zapping Zone s'arrête définitivement en 2005 pour de multiples raisons. D'abord, elle est victime de la politique des quotas, règlementés par la loi française et contrôlés par le CSA (le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). Disney Channel ne parvient pas à convaincre l'instance de régulation que son émission relève de son obligation de création et diffusion de productions françaises et européennes. Ainsi, la chaine se trouve dans une situation intenable : elle dispose d'un programme qui lui coute très cher (une émission de plateau en direct mobilise, en effet, d'importantes ressources), occupe beaucoup de son temps d'antenne sans qu'un seule minute ne soit comptabilisée dans les quotas, qui, devant être remplis par ailleurs, nécessitent eux nombre d'investissements. Disney Channel choisit donc de sacrifier son émission mythique pour se concentrer sur ses obligations de productions...

Mais là, n'est pas la seule raison. Zapping Zone a vécu et est copiée et sur-copiée par la concurrence. Canal J fait, par exemple, de même sur le câble avec Le Monde est Scoop diffusée entre 2002 et 2007  tandis que France 2 ne se prive pas non plus, en créant KD2A (Karrément Déconseillé Aux Adultes), une émission diffusée sur la chaine publique tous les samedis matins à 9h entre 2001 et 2009  et où des comédiens présentent quelques pastilles entre deux programmes. Soucieuse d'être différenciante, Disney Channel se doit donc de réagir : l'arrêt de Zapping Zone est une première réponse...

Enfin, Disney Channel prépare sa mue : la chaine sait déjà que son modèle de diffusion « Prémium » n'est pas tenable à long terme. Les USA montrent le chemin en faisant de leur propre déclinaison, une chaine accessible dès les bouquets basiques et disponibles chez tous les opérateurs, tout en ouvrant son antenne à la publicité. Disney Channel France fourbit ses armes et doit réduire ses coûts pour préparer son changement d'exploitation ; de chaine payante et payée par ses abonnés et diffuseurs, à une chaine quasi gratuite financée par la publicité. Dans ce contexte, Zapping Zone est trop chère à produire...

Zapping Zone s'arrête donc laissant derrière elle de nombreux fans dépités dont certains vont jusqu'à créer des pétitions pour la voir revenir, signe après-coup de son incroyable capital-sympathie !

Zapping Zone a marqué toute une génération de téléspectateurs et fait désormais partie de la Grande Histoire de Disney Channel en France.