Dossier » Vie du Site » Articles
Vie du Site » Articles

Bienvenue à la V5 !

L'article

Publié le 16 octobre 2015

Et de cinq !
Aujourd'hui est mise en ligne la cinquième version de Chronique Disney depuis son lancement le 24 avril 2000.
Le web a considérablement évolué en quinze ans : il est entré dans la vie des gens et y occupe désormais une place de choix. Dans ce contexte, et au sein de la communauté des fans Disney, Chronique Disney se doit de tenir son rang aussi bien au niveau éditorial qu'au niveau de son écrin.

Zuzu's Animation & Musical Page (V1)
Zuzu Disney (V2)

Côté contenu, la ligne éditoriale de Chronique Disney n'a pas changé depuis sa naissance, le site reste depuis toujours à vocation encyclopédique. Pas de course aux scoops surfaits ou aux buzz artificiels mais des analyses en profondeur. Chronique Disney étudie, en effet, The Walt Disney Company dans son ensemble avec toute la rigueur et l'exigence des spécialistes qui le portent. Seul son champ d'étude s'est considérablement élargi en quinze ans, passant des seuls Grands Classiques Disney à toutes les œuvres cinématographiques et télévisuelles de Disney, entendues au sens large c'est-à-dire de tous les labels de la compagnie de Mickey. Et force est de constater que The Walt Disney Company a affiché un féroce appétit au cours des années passées, rachetant respectivement Pixar, Marvel et Lucasfilm : ce sont donc autant de nouvelles terres qui se sont ouvertes à l'analyse de Chronique Disney.
Et pour marquer plus encore son ancrage en France, Chronique Disney a également choisi de sortir du seul univers audio-visuel de la compagnie de Walt, en explorant les domaines de Disneyland Paris. Le resort parisien fait de la sorte lui aussi l'objet d'analyses approfondies destinées à donner aux lecteurs les clés pour en comprendre toutes les subtilités...
Dernière chose : l'absence totale de publicité. Chronique Disney vit, il est vrai, sur les seuls deniers de ses créateurs. Cette situation garantit une liberté éditoriale totale. Les articles ne sont ainsi pas rédigés pour attirer artificiellement de l'audience. Chronique Disney ne recherche pas le buzz et ne multiplie pas les pages pour augmenter, par astuce, sa fréquentation. Ses articles sont, par exemple, concentrés sur une seule page (plus ou moins longue). Les textes sont notamment privilégiés sur les photos. Ils ne sont, en outre, pas découpés pour obliger l'internaute à cliquer sur une page suivante pour découvrir la suite et... engranger les clics pour gonfler les chiffres.

Le crédo de Chronique Disney, c'est l'exigence éditoriale : loin de l'agitation stérile des sites web à buzz, adeptes du copier-coller, il propose au contraire des articles exclusifs, richement documentés, bien écrits et accessibles sans publicités ni artifices de lecture.

Chronique Disney (V3)
Chronique Disney (V4)

Côté technique, Chronique Disney bénéficie là aussi d'une grande exigence. Il est notamment bâti sur un modèle unique. Le code du site est, en effet, une création-maison : il est entièrement construit sur-mesure par Franck, ingénieur informatique dans la vie. Pour les connaisseurs, pas de WordPress ici mais une architecture totalement inédite. Ce statut présente l'immense avantage de pouvoir faire à peu-près tous les ajustements voulus, sans dépendre d'un tiers et de ses propres carcans. Son hébergement est assuré par PlanetHoster ; Chronique Disney ayant quitté OVH en raison d'une trop forte instabilité des serveurs...


Chronique Disney (V5)

Enfin côté design, Chronique Disney s'appuie sur le talent de webdesigner de Titash et de dessinatrice d'Henrieke (cette dernière s'occupant exclusivement des dessins des personnages présents sur le site). Titash est, pour sa part, et ce depuis la V3, le designer du site. Il en assure ainsi toute l'architecture et veille à la cohérence de l'ensemble. A ce titre, la V3 et la V4 étaient foisonnantes et riches en détails graphiques : la première se basait sur le film Coquin de Printemps avec le fameux Haricot Magique dans une ambiance très Fantasyland et la seconde reprenait le thème de Mélodie du Sud associé à celui de Critter Country. Elles étaient en outre imaginées sur le même modèle et constituaient, de l'une à l'autre, une simple évolution. Il n'est ainsi pas possible pour elles de parler de révolution. Au contraire, la V5 casse les codes des versions précédentes. Sa thématique a été bien sûr changée puisqu'elle s'inspire désormais d'un Toontown qui se veut bucolique. Mais la révolution est ailleurs. Un maître mot la résume : la praticité. Un bel apport la définit : le responsive design. Titash a, en effet, mis en place un design qui s'adapte à toutes les tailles des écrans. Chronique Disney est désormais consultable aisément partout : le surf sur lui est agréable qu'il soit fait depuis un PC, une tablette ou un smartphone. Son temps de téléchargement a également été optimisé et l'absence de publicité rend sa visite paisible.

En 15 points, voici les astuces à connaitre sur le fonctionnement de la V5.

01 • Un personnage-hôte différent chaque jour

Tous les jours, le personnage qui accueille le visiteur est différent. Il y en a 63 au total ! Sa sélection n'est d'ailleurs pas totalement laissée au hasard. Au mois d’octobre, ce ne sont ainsi que les méchants qui apparaissent, ils prennent ensuite congés et restent aux abonnés absents jusqu’au début janvier, histoire de passer les fêtes en paix. De même, à leur anniversaire, les personnages concernés par le jour en question s'invitent en une. Evidemment, le jour de la mise en ligne de la V5, le 16 octobre 2015, et par dérogation, c’est Mickey qui accueille le visiteur !

02 • Une bannière aux humeurs changeantes

Tous les mois, le visuel thématique central change : par exemple, une citrouille en octobre, un sapin en décembre, un parasol en août...
Tous les trimestres, l'atmosphère se transforme : par exemple, lumineuse au printemps et en été, elle est halloweenesque en octobre et glaciale en hiver...
Si le personnage est proposé sur toutes les plateformes, le changement d'atmosphère et de visuel thématique n’est lui visible qu'en version PC et tablettes.

03 • Un menu discret mais complet

Fini les menus à rallonge qui squattaient les côtés de la page d'accueil ; désormais il est ramassé en six rubriques et accessible en barre haute. En version smartphone, il se contente même d'une seule icône générale.
Il propose également un accès direct aux trois réseaux sociaux de Chronique Disney (la Page Facebook, le Fil Twitter et la Communauté Google+) ainsi que le flux RSS.

04 • Un moteur de recherche interne plus lisible et plus accessible

Il se situe désormais dans le menu du site et la requête se fait directement dessus.

05 • Une organisation de une rationalisée

Trois sections s’invitent désormais en une, sans redondance :

  • À la Une : les trois derniers articles inédits de Chronique Disney ainsi qu'une sélection quotidienne de Jiminy qui va puiser dans le stock de critiques déjà publiées.
    Astuce de lecture : Un code couleur permet de savoir précisément de quel type d'œuvres il est question : en cliquant dessus, l'internaute tombe directement sur le chapitre qui les répertorie.

  • L'Actualité Disney : les articles récents qui traitent de l'actualité Disney ainsi que des films et téléfilms diffusées en soirée sur les chaines Disney et la TNT.
    Astuce de lecture : une icône (plume, disque, livre...) permet de savoir directement de quel type d'œuvres il est question : en cliquant dessus, l'internaute tombe alors sur le chapitre qui les répertorie.

  • Les Critiques Récentes : une section de rattrapage pour retrouver les articles récemment publiés.
    Astuce de lecture : un code couleur permet de savoir précisément de quel type d'œuvres il est question : en cliquant dessus, l'internaute atterrit directement sur le chapitre qui les répertorie.

06 • Un menu renommé et réorganisé

Le chapitre Ciné TV s'ouvre sur neuf sous-chapitres regroupés dans trois thèmes : Cinéma, Télévision et Complément.
Des icônes et codes couleur sont alors utilisés pour chacun d'eux afin de faciliter leurs lecture et accès.
Le chapitre Culture réunit deux sous-chapitres couvrant les thèmes Livres & BD et Musiques & Spectacles.
Des icônes et codes couleur sont alors utilisés pour chacun d'eux afin de faciliter leurs lecture et accès.
Le chapitre Agenda réunit trois sous-chapitres couvrant les thèmes Line-Up Cinéma, Programme Télé et Sorties Vidéo étant précisé que l'agenda BD est abandonné faute d'intérêt.
Les chapitres Disneyland Paris, Portrait et Dossier sont accessibles directement.
Le chapitre Portrait a été rebaptisé : c'est l'ancien chapitre Cast Members.

07 • Une maison ? Mais quelle maison ?

Attention, elle n'est visible qu'en format PC et Tablette (voire certains smartphones en version paysage), et c'est la maison de Mickey avec la niche de Pluto.

08 • Un logo retravaillé

Oublié son côté baroque, désormais, le logo de Chronique Disney est sage et muet (il perd sa sous-mention « tout l'univers »).
Le mot chronique se veut à la fois rigide dans sa typologie tout en étant souple dans ses lancées de courbe qui tracent un W (pour Walt) tandis que le i rappelle, lui, une étoile filante à l'image de la poussière de fée qui enchante sur le château du label Disney.

09 • Un ascenseur en pied de page bien pratique

Une flèche permet de remonter en haut de page d'un seul clic depuis toutes les pages du site.
Le pied de page contient un bref rappel du statut amateur du site mais également un accès direct aux pages traitant de l'Equipe, des Mentions Légales et des sites Partenaires.

10 • Des chapitres réorganisés et standardisés

Tous les chapitres proposent un texte d'introduction qu'il est possible de zapper en cliquant sur la mention « Réduire », étant précisé que depuis les smartphones, il est réduit automatiquement, l'internaute devant faire la démarche inverse pour le faire apparaître.
En guise d'hommage, tous les chapitres sont illustrés avec une photo noir-et-blanc de Walt Disney, en rapport avec leur thème.
Un code couleur reprend celui du menu ; il contient la mention du nombre de critiques disponibles dans le thème.

11 • Des listes plus lisibles quel que soit le type d'écran.

L'apport du responsive design permet un énorme gain de lisibilité des listes exclusives présentes sur Chronique Disney. Un meilleur confort de lecture pour un surf optimal.
Les listes Alphabétiques du Chapitre Portrait consacrées aux Personnages Disney, aux Personnages Marvel et aux Personnalités sont en outre désormais du plus bel effet ; celles du Chapitre Musiques & Spectacles rayonnent également beaucoup plus, notamment pour Artistes Disney, jolie mosaïque de talents contemporains.
Astuce de lecture : Un ascenseur en haut et bas de la liste permet de descendre ou de remonter d'un seul clic.

12 • Des critiques et analyses mieux agencées quel que soit le type d'écran.

Sans parler de tout l'apport du responsive design, les critiques et analyses gagnent, déjà, à la base, en lisibilité du fait même de leur nouvel agencement. Occupant mieux l'espace disponible, elles sont plus lisibles et donc plus attrayantes. L'incroyable richesse du contenu de Chronique Disney est désormais accessible comme jamais auparavant.

13 • Des Dossiers mieux exposés.

Comme les fiches critiques, les fiches Dossier sont repensées pour être plus accessibles d'un point de vue pratique et augmenter de fait leur attractivité : leur nombre et ordonnancement (récemment repensé) sont maintenus tandis que les ponts mis en place sous le vocable d' « analyses transversales » dans les autres sections sont mieux exposés.

14 • Des agendas plus clairs.

Trois agendas sur les quatre présents dans la version précédente du site sont conservés et ré-agencés.
L'agenda BD est abandonné car il n'a jamais convaincu de son utilité, compte tenu de son faible rayonnement.
L'agenda Cinéma devient le Line-Up Cinéma, terme entré dans le langage courant des internautes fans de cinéma.
L'agenda TV devient le Programme Télé, pour être encore plus parlant et insister sur son caractère pratique.
L'agenda Vidéo devient les Sorties Vidéo pour reprendre une formulation, elle-aussi, couramment admise.
Tous les agendas ont été repensés visuellement pour reprendre les codes couleurs et apparence de la V5. Ils gagnent ainsi tous en lisibilité.

15 • Des pages légales et corporates toujours présentes et discrètes.

Les pages Equipe, Mentions Légales et Liens sont mises à la charte « V5 » et restent toutes accessibles en pied de page, à tous les endroits du site. Il s'agit là de respecter la législation du web en France (Mentions Légales) ; d'en dire un peu plus sur qui fait quoi chez Chronique Disney (Equipe) et d'offrir une sélection de sites, blogs et forums amis (Liens) sans parasiter la visite du site.

Chronique Disney s'est doté d'un nouvel écrin qui se veut beau et efficace, tout en consolidant les fondamentaux du site. Il vient, ainsi, et plus encore que le précédent, se mettre au service de son riche contenu rigoureux et exclusif. Il reste maintenant aux visiteurs de se l'approprier.