J'irai Dormir à Hollywood
L'affiche du film
Titre USA :
Hollywood, I'm Sleeping Over Tonight
Production :
Bonne Pioche
Date de sortie France :
Le 19 novembre 2008
Genre :
Documentaire
Réalisation :
Antoine de Maximy
Musique :
Fabrice Viel
Béatrice Ardisson
Durée :
100 minutes

Le synopsis

Antoine de Maximy traverse en solitaire les États-Unis d'Est en Ouest, en passant par le Sud. Il espère ainsi rencontrer des habitants pour découvrir leurs façons de vivre et, si possible, passer la nuit chez eux. Son but ultime : se faire inviter chez une star à Hollywood...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 30 novembre 2015

Pour la première fois de son histoire, Walt Disney Studios Motion Pictures - France se lance, avec J’irai Dormir à Hollywood, dans l'adaptation de série télévisée. Elle ne reste cependant pas éloignée de son genre de prédilection puisqu'il s'agit, cette fois encore, d'un film documentaire. En effet, la production et distribution française de La Marche de l'Empereur, réalisé par Luc Jacquet, marque, en 2005, la venue de Walt Disney Studios Motion Pictures - France sur le marché, déserté jusqu'à lors, du documentaire à destination des salles obscures. Le succès rencontré par ce film animalier tourne d'ailleurs vite au coup de maitre pour la filiale française de distribution de The Walt Disney Company. A travers le monde, le public se rue, il est vrai, dans les salles et sur les DVDs tandis que les professionnels décernent à l'œuvre l'Oscar du Meilleur Documentaire. Le succès du film viendra alors consolider le partenariat entre la société de production Bonne Pioche et Disney France, qui courra jusqu'en 2013 avec Il Était une Forêt.

Chose heureuse, Bonne Pioche dispose dans son catalogue d'une série documentaire dont le succès public et critique ne se dément pas : J’irai Dormir Chez Vous. L'idée de l'adapter au format long-métrage fait donc logiquement son bonhomme de chemin...

La série J’irai Dormir Chez Vous est créée, réalisée et animée par Antoine de Maximy.
Né à Lyon en 1959, le routard fait ses premiers pas dans le cinéma au sein de l'ECPAD, l'agence d'images de la Défense, après une scolarité chaotique. D'abord ingénieur du son, il y fait ses débuts de réalisateur quelques temps plus tard. Engagé comme grand reporter par la chaîne CBS News en 1980, il réalisera pendant trois ans des reportages et documentaires dans des pays frappés par la guerre. Découvrant ainsi son goût pour le voyage et l'aventure, il se tourne par la suite vers la réalisation de documentaires scientifiques ou animaliers, apprenant au fil de ses expéditions tous les aspects de la production audiovisuelle. Mais sa révélation au grand public ne se fait qu'à partir de 2004, lorsqu'il crée J’irai Dormir chez Vous, diffusée sur la chaîne Voyage, puis Canal + et enfin France 5.

Il faut dire que le concept même de J’irai Dormir chez Vous met largement Antoine de Maximy en valeur et le place en compagnon de voyage sympathique et amusant. Partant explorer en solitaire des pays du monde entier, il est harnaché de trois caméras de taille réduite, la première filmant devant lui, la seconde fixée à bras mobile filmant le visage de l'animateur et la dernière étant une caméra au poing pour réaliser des plans plus précis. Ainsi équipé, Antoine de Maximy parcourt généralement un pays par épisode, loin des sentiers battus. Son but est alors de rencontrer un maximum de personnes intéressantes, excentriques, étonnantes et disposées à lui parler malgré son étrange appareillage. Il observe ainsi le mode de vie des autochtones, leurs visions du monde et de leur propre pays, autant que les petites histoires individuelles qui définissent chaque personne. Et quoi de mieux, pour se glisser dans cette intimité, que de se faire inviter à passer la nuit ?

J'irai Dormir à Hollywood est donc une adaptation au format long-métrage de cette série documentaire à succès. Antoine de Maximy s'y lance à l'assaut des États-Unis, pays qui n'avait encore jamais été visité dans la série, avec un objectif pour le moins ambitieux : se faire inviter à dormir chez une star, à Hollywood. Pour ce faire, il traverse le pays d'Est en Ouest, en passant par New York, Miami, La Nouvelle Orléans, Las Vegas et finalement Los Angeles. Le choix des États-Unis pour ce premier long-métrage n'est d'ailleurs pas anodin tant ses paysages sont presque tous liés, d'une façon ou d'une autre, au cinéma.

Plus qu’une adaptation, il conviendrait d'avantage de parler ici d'un prolongement de la série. En effet, rien ne diffère d'un épisode classique de J’irai Dormir chez Vous, à l'exception de sa durée. Les méthodes de production restent ainsi identiques ; Antoine de Maximy effectuant cette fois encore son périple seul. Une évidence, tant le fait d'avoir une équipe de tournage à sa disposition aurait totalement ruiné la volonté d'intimité inhérente au concept.

Le film est donc avant tout une succession de séquences où Antoine de Maximy passe d'une rencontre à l'autre, avant d'aller d'une ville à une autre. Tout prend alors un sérieux goût de film "road-trip" plus que de documentaire : ici, point de considérations encyclopédiques ou d'étalage de sciences. Tout l'intérêt du métrage repose sur les individus croisés en cours de route, leurs personnalités, parcours et petites bizarreries ainsi exposées devant la caméra. Force est de constater, au passage, qu'Antoine de Maximy sait attirer à lui, apparemment sans vraiment les rechercher, les situations les plus cocasses !

La première force du documentaire est donc la galerie de personnages croisés au cours du voyage. Si le spectateur n'est pas dupe et se doute bien que seuls les intéressants auront été retenus au montage,  il se trouve aussi que chacun laisse une impression et un souvenir particulier. Petit exploit dans un pays autant surexposé médiatiquement que les États-Unis, les personnes croisées ne sont jamais ni caricaturales ni banales. Le spectateur passe ainsi, au gré des rencontres, du rire aux larmes, et même, parfois, par un certain malaise. L'empathie fonctionne à plein et, qu'il soit déjà un fidèle de la série ou un néophyte, il  s'attache instantanément à l’anchorman qu'il suivra tout au long de son aventure, Antoine de Maximy.

Souriant, enthousiaste, débrouillard et un peu naïf, le présentateur est l'archétype du voyageur confiant et un peu bohème qui se lance un projet fou sans vraiment savoir à quoi s'attendre. Il est souvent aussi étonné que le spectateur par les situations dans lesquelles il se retrouve, et parvient à insuffler à son film une vraie légèreté et une certaine dose d'humour quand les histoires de ses hôtes ne sont pas toujours des plus gaies. Il porte ainsi l’opus entier sur ses épaules, de manière assez littérale.

Si ce n'est pas le point le plus intéressant du film, de beaux décors sont aussi au rendez-vous, notamment lorsque Antoine de Maximy traverse les régions désertiques avant d'arriver à Los Angeles. Le documentaire dispose, en outre, d'une bande-originale tout à fait sympathique, essentiellement composée de reprises et de quelques morceaux originaux. Tous collent parfaitement à l'ambiance, bien qu'ils ne constituent réellement que des transitions, lors de montages, montrant le passage d'un lieu à un autre et ne s'intègrent donc pas réellement au récit.

Etonnant, amusant, émouvant, J’irai Dormir à Hollywood signe un très bon passage au grand écran pour le format créé par Antoine de Maximy. Plus "road-trip réalité" que documentaire au sens premier du terme, le film se suit avec un grand plaisir sans jamais frôler l'ennui. L’opus vaut surtout pour la bonne humeur de son protagoniste principal et ses situations toujours plus inhabituelles les unes que les autres. Loin des clichés, il propose une vision décalée des États-Unis, ce pays que tout un chacun pense pourtant connaître au travers des films et séries américaines... Or, la réalité est tout autre.

A noter :
J’irai Dormir à Hollywood a été nommé aux Césars du cinéma 2009 dans la catégorie Meilleur Film Documentaire.
Une version longue du film existe, et comporte des scènes inédites. Elle a été diffusée en huit épisodes de vingt-six minutes sur France 5, sous le titre de J'irai Dormir en Amérique.

L'édition vidéo

Jaquette J'irai Dormir à Hollywood
Jaquette J'irai Dormir à Hollywood
Edition DVD Video
Zone 2 Simple 2009
Edition Blu-ray Disc
Zone B Simple 2009