Robin des Bois
et ses Joyeux Compagnons

Robin des Bois et ses Joyeux Compagnons
L'affiche du film
Titre original :
The story of Robin Hood
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 26 juin 1952
Genre :
Aventure
Réalisation :
Ken Annakin
Musique :
Clifton Parker
Durée :
84 minutes

Le synopsis

En l'absence de Richard Cœur de Lion parti en croisade, le Prince Jean aidé du Shérif de Nottingham tente de s'emparer du trône d'Angleterre. Mais c'est sans compter sur la ténacité de Robin des Bois et de ses compagnons pour se dresser contre lui et déjouer son putsch...

La critique

rédigée par
★★★

Robin des bois et ses joyeux compagnons est le deuxième film "live" des studios Disney à ne disposer d'aucune animation. Walt Disney, toujours enclin à valoriser le moindre dollar, a en effet l'idée, en ces temps de disette financière caractéristique de l'après-guerre, d'utiliser des fonds datant des années sombres et bloqués en Angleterre, pour réaliser des films au Royaume-Uni. Ne disposant d'aucun animateur britannique chevronné, il décide de produire tout simplement des films "live" et se lance dans le genre, dès 1950, avec L'île au trésor. Succès commercial aidant, il renouvelle l'expérience deux ans plus tard, en adaptant un autre classique d'aventures de la littérature anglaise. Robin des bois et ses joyeux compagnons était né et consacrait, pour la première fois chez Disney, une équipe totalement britannique, jusqu'au réalisateur du long métrage, Ken Annakin.

Robin des bois et ses joyeux compagnons est une fidèle adaptation des aventures du célèbre justicier des forêts. Walt Disney assoie, en effet, avec ce deuxième film d’acteurs, son savoir-faire dans la production de films d’aventures. Contrairement aux autres adaptations du célèbre roman produites jusqu'à lors au cinéma, il choisit, avec ambition, de positionner délibérément sa version sur le ton de la légèreté et du conte. Rien d'étonnant ainsi que la technique - très prisée dans l'animation Disney - du livre dont les pages se tournent au fur et à mesure du déroulement du récit soit ici utilisée. Walt souhaite néanmoins ne pas dénaturer les personnages et insiste fortement sur leur bravoure. Il relève même leurs actions par des complaintes dont le thème rend à merveille l'atmosphère du Moyen-Âge tout entier. La qualité des décors peints contribue d'ailleurs à l'ambiance du film qui enveloppe le spectateur dès la première image dans un cadre paradoxalement paisible. Le casting, quant à lui, ne souffre d'aucune critique. Richard Tood campe ainsi un savoureux Robin des bois. Sa prestation lui vaut d'ailleurs de tenir l'affiche de deux prochaines productions britanniques de Disney : La rose et l'épée en 1953 et Echec au roi en 1954. Joan Rice (Belle Marianne), Peter Finch (le Shérif de Nottingham), James Hayter (Frère Tuck) et James Robertson Justice (Petit Jean), pour leur part, ne déméritent pas.

Lors de sa sortie, la critique encense le film tandis que le public se rue dans les salles. Le succès est complet sauf peut-être à devoir constater que Robin des bois et ses joyeux compagnons ne survivra pas à l'épreuve du temps. Implacablement tombé dans l'oubli, il est inconnu du grand public et ignoré des fans du studio de Mickey. Il faut dire, à contrario, que la renommée du film d'animation Robin des Bois – qui plus est Grand  Classique Disney – a squatté l'inconscient collectif du public qui n'accorde, dès lors, plus aucun crédit au film "live". Quelle injustice de le voir spolié par un film d'animation quasiment éponyme dont la qualité pèche pourtant à bien des égards.

Robin des bois et ses joyeux compagnons a, en réalité, fort bien vieilli et dispose de la capacité à passionner tous les amateurs de films d'aventures. Divertissant à souhait et témoin d'un style aujourd'hui révolu, il mérite assurément d'être vu.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Robin des Bois et ses Joyeux Compagnons
Jaquette Robin des Bois et ses Joyeux Compagnons
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2006