Heure de Fermeture à l'Angle Mort
La couverture
Titre original :
Last Call at the Zero Angle
Éditeur :
Panini Comics
Publiée dans :
Star Wars Insider France #2
Date de publication France :
Le 17 juillet 2015
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Jason Fry
Autre(s) Date(s) de Publication :
Titan Magazines (US) : Le 10 mars 2015 (Star Wars Insider #156)
Nombre de pages :
6

Le synopsis

An 0 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
L'Angle Mort est un bar de la lune Axxila III où les pilotes Impériaux viennent se détendre qu'ils soient rases-mottes (pilotes dans l'atmosphère) ou crânes sous vide (pilotes dans l'espace)...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 17 novembre 2016

Proposée à l'origine aux États-Unis le 10 mars 2015 dans le magazine Star Wars Insider #156, Heure de Fermeture à l'Angle Mort arrive en France le 17 juillet 2015 dans le second numéro de sa déclinaison française proposée par Panini Comics. Alors que les nouvelles sont souvent publiées dans les magazines aux États-Unis et que ce format est - au contraire - le parent pauvre de l'édition en France, Panini Comics fait donc en 2015 la belle promesse à ses lecteurs de publier une nouvelle de l'Univers Officiel dans chaque numéro de son nouveau magazine trimestriel, Star Wars Insider. Une excellente initiative à largement saluer !

Heure de Fermeture à l'Angle Mort est écrit par Jason Fry. Né à Charlottesville en Virginie en 1969, l’auteur est avant tout journaliste. Il rentre en 1995 au The Wall Street Journal dont il s’occupe du site web durant treize ans. Après cela, il embrasse une carrière d’écrivain et d’éditeur à plein temps tout en proposant en ligne divers papiers sur différents sujets et notamment le baseball. En 2013, il se lance enfin dans un cycle d’écriture de romans pour adolescents, The Jupiter Pirates. Passionné de l’univers Star Wars, il commence à livrer des articles dessus en 1999 pour le magazine américain Star Wars Insider puis écrit de nombreux essais et encyclopédies sur la galaxie lointaine. Viennent ensuite ses premiers travaux de fiction pour Star Wars dont une collection de nouvelles inaugurée en 2012 avec The Guns of Keldoro-Ai. Il enchaîne dans la foulée sur quatre romans pour la jeunesse, tous basés sur la série animée Star Wars : Rebels et formant le cycle Servants of the Empire puis deux romans dans la collection Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force : Cible Mouvante qu’il signe avec Cecil Castellucci et L'Arme du Jedi qu’il écrit seul.

Heure de Fermeture à l'Angle Mort possède du bon et du moins bon. Son principal défaut est à l'évidence de proposer un trop grand nombre de personnages. Il y en a, en effet, une bonne vingtaine qui défilent en même pas six pages. Et forcément, il est tout bonnement impossible de les approfondir en si peu de temps, et donc de les rendre attachants. En fait, il s'agit ni plus ni moins que de noms qui défilent sans qu'aucun n'arrive à marquer l'esprit du lecteur. Au final, la nouvelle donne une impression d'inutilité car aucune accroche ne permet de lever l'intérêt...

Ce constat fait, Heure de Fermeture à l'Angle Mort profite toutefois de deux bonnes idées. La première est de montrer la camaraderie dans un escadron... impérial ! En effet, souvent ce sont plutôt les rebelles qui sont mis en avant dans ce contexte. Ici, le curseur est jubilatoirement inversé. L'auteur présente ainsi des pilotes lambda qui sont convaincus de faire leur devoir face à des rebelles qu'ils pensent sans foi ni loi. La conclusion somme toute brutale de la nouvelle va d'ailleurs donner à ces impériaux une vraie humanité alors même qu'ils sont souvent représentés comme des pantins sans âme. La seconde bonne idée du récit est assurément à rechercher du côté de la description du bar, l'Angle Mort, sorte de Cantina tenue par un cyborg. L'endroit est, il est vrai, très dépaysant.

Heure de Fermeture à l'Angle Mort aurait pu être une excellente nouvelle si l'auteur ne s'était pas perdu dans un trop grand nombre de personnages. A ne rendre aucun des protagonistes attachants, il en réduit considérablement l'impact.

Nos Réseaux Sociaux