Guardians of the Galaxy
Awesome Mix Vol.1

Guardians of the Galaxy : Awesome Mix Vol.1
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 24 juillet 2014
Genre :
Bande originale
Durée :
44 minutes

Liste des morceaux

01. Hooked on a Feeling - 2:52
(Blue Swede)
02. Go All the Way - 3:21
(Raspberries)
03. Spirit in the Sky - 4:02
(Norman Greenbaum)
04. Montage Daydream - 4:41
(David Bowie)
05. Fooled Around and Fell in Love - 4:35
(Elvin Bishop)
06. I’m Not in Love - 6:03
(10cc)
07. I Want You Back - 2:58
(The Jackson 5)
08. Come and Get Your Love - 3:26
(Redbone)
09. Cherry Bomb - 2:17
(The Runaways)
10. Escape (The Pina Colada Song) - 4:37
(Rupert Holmes)
11. O-o-h Child - 3:13
(Five Stairsteps)
12. Ain’t No Mountain High Enough - 2:29
(Marvin Gaye & Tammi Terrell)

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 28 juin 2016

Guardians of the Galaxy : Awesome Mix Vol.1 est une des bandes originales du film Les Gardiens de la Galaxie sorti sur les écrans chez Marvel Studios en 2014. Il s’agit ici, en réalité, d’une compilation des morceaux de musique présents dans le long-métrage sous forme de mixtape du personnage de Peter Quill. L’album compilation arrive ainsi dans les bacs le 24 juillet 2014 chez Hollywood Records soit le même jour que la bande originale du film signée, elle, de Tyler Bates. Le succès surprise au box-office des (Les) Gardiens de la Galaxie permet donc également à sa bande originale d’atteindre la première place du Billboard 200 (le top 50 Américain) devenant ainsi la première compilation (composée de morceaux déjà connus du public) à prendre la tête des charts US !

L’album devient aussi la deuxième bande-originale de l’année, juste derrière celui de (La) Reine des Neiges chez Walt Disney Records, restant onze semaines au top du Billboard (un phénomène extrêmement rare pour un album). Il s’écoule finalement à plus d’un million de copies aux Etats-Unis et se voit certifié disque de Platine.

En août 2013, le réalisateur des (Les) Gardiens de la Galaxie, James Gunn, poste sur Facebook que Tyler Bates serait le compositeur officiel de son prochain film. Il affirme ainsi que Bates enregistrera les pistes avant même le début du tournage ; le réalisateur préférant disposer de ses images avec une bande sonore déjà prête ! En février 2014, il publie de nouveaux messages étranges où il explique qu’il incorpore des chansons des années 1970 et 1980 dans le film, sous forme de mixtape du personnage de Peter Quill, une façon pour lui de rester connecté à la Terre, sa maison et sa famille. Quelques mois plus tard, le réalisateur précise que ces chansons des années 70/80 seront des « points de références culturelles formant un équilibre pendant tout le film… Il s’agit ici de retrouver quelque chose d’assez unique dans le genre : ces chansons sont tellement connues que le public les trouvera très accessibles. La musique de la Terre permet de voir que Peter Quill est un vrai humain, issu de la planète des Hommes mais qu’il vit simplement une aventure spatiale…»».

Les chansons présentes dans l’album font, en effet, vraiment partie de l’histoire du film ; la musique devenant même presque un personnage à elle-seule tant elle fait soit avancer la narration (Star Lord va jusqu’à se battre pour récupérer sa fameuse cassette audio !), soit rendre intense la situation des personnages. Ce statut particulier précisé, il est navrant alors de constater que, selon une hérésie éditoriale totale, les titres formant la mixtape ne se retrouvent pas dans le même ordre que le film !  
Dans Les Gardiens de la Galaxie, I’m Not in Love ouvre, il est vrai, le bal à la minute où le récit commence : le jeune Peter écoute ainsi sa cassette en attendant son père à l’hôpital. Il l’utilise pour se couper du monde et s’évader dans l’espace, collant, par ses sonorités, immédiatement au propos !
Come and Get Your Love débute, elle, à l’annonce du titre du film au moment précis où les Redbone lancent leurs « Heil » : en plus d’être entrainante à souhait, la chanson fait directement entrer le spectateur dans l’univers de l’opus tout entier !
Go All the Way apparait, pour sa part, quand Peter Quill revient dans son vaisseau avec l’orb en main tandis qu’Hooked On a Feeling s’invite, elle, après une intensive rencontre avec l’un des gardes de la prison. Ne faisant que partie des bruits sonores, elle se laisse pourtant entendre au point précis où Star Lord pousse un cri de douleur : le montage est alors parfaitement raccord et la musique jouissive à souhait. Totalement relaxe, Escape (The Pina Colada Song) apparait ensuite comme une façon pour le personnage de dire que tout va bien alors qu’il vient d’échapper à la mort dans une prison vaisseau !
La chanson Ain’t No Mountain High Enough intègre, quant à elle, la deuxième mixtape que la maman de Star Lord voulait lui offrir avant sa mort. Le titre rempli de bons sentiments permet de ressentir à plein tout l’amour d'une mère pour son fils. Enfin, I Want You Back signe la dernière musique du film en soutien du générique, montrant un Groot ressuscité qui… danse !

Outre ce qu’il vit, le capital-sympathie de Star Lord se développe aussi par ses goûts musicaux ! Il s’agit ici, en effet, non pas d’écouter la bande originale du film comme l’indique son nom, mais bien de partager la mixtape du personnage lui-même : le coup marketing rend le geste encore meilleur puisqu’il va jusqu’à mettre en vente de petites cassettes, un format que Disney n’avait plus utilisé depuis Classic Disney : 60 Years of Musical Magic, en 2003.

Réel plaisir auditif, Guardians of the Galaxy : Awesome Mix Vol.1 est un MUST dans le genre des compilations éditorialisées !