Dibu - La Película
L'affiche du film
Titre original :
Dibu - La Película
Production :
Patagonik
Date de sortie Argentine :
Le 10 juillet 1997
Genre :
Animation 2D / Film "Live"
Réalisation :
Carlos Olivieri
Alejandro Stoessel
Musique :
Carlos Nilson
Gerardo Gardelin
Durée :
72 minutes

Le synopsis

Passionné d'automobiles, Dibu se voit déjà participer à la grande course du village pour remporter la Coupe du Championnat. Avec l’aide de sa famille, il va donc se bricoler un véritable bolide. Parallèlement, pendant un voyage d’affaires à Buenos Aires, Marce, sa mère fait la rencontre de Buji une petite fille animée qui lui ressemble beaucoup...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 20 novembre 2018

Production du label Patagonik, Telefe et Buena Vista InternernacionalDibu - La Película est le premier long-métrage d’animation de la compagnie Patagonik. Il s’agit ici en fait d’un mélange de « live » et d’animation traditionnelle 2D qui sert de transition entre la première saison de Mi Familia es un Dibujo et la deuxième saison à paraître en fin d’année sur la chaîne argentine, Telefe.

Mi Familia es un Dibujo est, en effet, d’abord une série pour enfants très populaire en Argentine, diffusée à la télévision entre 1996 et 1997. Devenue un véritable phénomène dans le pays, Patagonik son producteur en propose un spin off qui sort l’année suivante et qui est nommé plus sobrement Dibu. La trame principale raconte ainsi les aventures d’une famille très spéciale dont le petit dernier n’est autre qu’un personnage animé appelé Dibu. La série aura droit à son propre film servant de transition entre la fin de sa première saison 1 et le début de la seconde puis d’une suite Dibu 2 : La Venganza de Nasty qui voit l’action se passer dans un tout autre endroit avec de nouveaux personnages. Enfin, sort Dibu 3 : La Gran Aventura qui referme les aventures de la famille et de Dibu en beauté.

En 1997 Dibu - La Película débarque donc dans les salles de cinéma. L'opus est logiquement réalisé par Carlos Olivieri, un acteur et réalisateur argentin ayant déjà travaillé sur la série télé originelle Mi Familia es un Dibujo. Si le budget de production est limité à 3 millions de pesos, le succès est au rendez-vous : le film engendrant plus de 5 millions de pesos lors de sa carrière au cinéma.

Dibu la Pelicula est aussi porté par un casting de vedettes locales venues du monde de la télévision, avec German German Kraus dans le rôle du père Pepe, l’actrice Stella Maris Closas dans celui de la mère Marce tandis que le grand-père est campé par Alberto Anchart. Les acteurs jouant les enfants de la famille sont en revanche des comédiens débutants : les grands frères sont assumés par Facundo Espinosa et Andrés Ispani, et la grande sœur par Marcela Kloosterboer. Dibu est, quant à lui, doublé par la jeune Cecila Gispert ; le film introduisant également un autre personnage animé avec la petite Buji qui s'invite dans une famille décidément très attachante.

Dibu - La Película prend vite des airs de long épisode de la série plutôt que de film à part entière. Il se voit d'ailleurs coupé par de petites scènes remplies de gags qui n’ont rien à voir avec la trame principale. De plus, le scénario se perd facilement dans ses méandres : deux intrigues majeures vivotant l'une à côté de l'autre, avec la course de voitures opposant Dibu et le « méchant » du film Leo d'une part, et l’arrivée de la petite Buji au sein de la famille de Dibu, d'autre part.
Le spectateur a donc de quoi être plus que perplexe devant deux intrigues sans vrai rapport entre elles si ce n'est de concerner une même famille...

Dans ce micmac scénaristique, Dibu est un petit garçon animé qui ne rêve que d’une chose : gagner le championnat de bolides de sa ville. Mais voilà, pour sa mère, cette course est trop dangereuse si bien qu'elle refuse catégoriquement qu’il y participe. Partant en voyage, elle laisse pourtant derrière elle toute sa petite tribu dont son mari et père de Dibu qui va en fait l'aider à fabriquer sa voiture de course et remporter la victoire. Évidemment, Leo, le vilain petit garçon qui torture les jouets, a une dent contre Dibu et ne l'entend pas de cette oreille : il va tout faire pour gagner, quitte à kidnapper la petite Buji et tricher sans vergogne. Dibu aura ainsi fort à faire pour l'affronter...

L’arrivée de la petite Buji est d’autant plus mystérieuse que nul ne saura jamais comment elle a fini par atterrir chez la famille de Dibu, un homme mystérieux déposant la petite devant la porte : aucune explication n'est, en effet, donnée sur lui ou sur les parents de la petite. Elle atterrit donc dans la chambre d’hôtel des parents alors en voyage à Buenos Aires, la mère décidant de l’adopter aussitôt. Mais c'est sans compter sur une péripétie qui la voit embarquer dans du linge de maison à destination d'une blanchisserie située à l’autre bout de la ville ; sa route de retour lui faisant croiser malheureusement Leo, l'ennemi juré de Dibu... La ficelle est à l'évidence bien trop grosse pour convaincre quiconque !

Autre raté de taille, outre son scénario alambiqué, Dibu - La Película, en dépit de son statut de film familial, comporte plusieurs séquences violentes dont une où le chien de Leo essaye littéralement de tuer la petite Buji tandis que des gros mots sortent parfois de la bouche du grand père et même du petit Dibu.

Restent alors et seulement l’animation de Dibu cartonesque à souhait et l’esprit d’une série télévisée à succès dont les interactions des personnages animés et des acteurs « live » sont plutôt réussies...  

Dibu - La Película est un petit film sans prétention aucune qui ne ravira que les nostalgiques ou les fans absolus de la série Dibu.

L'édition vidéo

Jaquette Dibu - La Película
Jaquette Dibu - La Película
Edition DVD Video
Zone All Simple 2013

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.