Histoire de Pingouins

Histoire de Pingouins
L'écran titre
Titre original :
Peculiar Penguins
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 1er septembre 1934
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Wilfred Jackson
Musique :
Leigh Harline
Durée :
9 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Peter et Polly, un couple de pingouins, vivent paisiblement sur la banquise...

La critique

rédigée par
Publiée le 18 novembre 2020

Histoire de Pingouins est un cartoon des Silly Symphonies qui, une fois n'est pas coutume, propose une histoire originale et des personnages inédits.

Le court-métrage commence via une chanson, The Penguin Is a Very Funny Creature, composée par Leigh Harline et écrite par Larry Morey qui raconte comment une colonie de pingouins, avec 50 millions d'individus, vit paisiblement sur une île de l'Antarctique. Les oiseaux s'y comportent comme des humains, se baladant, s'amusant et se disputant. Le cartoon se focalise alors sur deux en particulier, un mâle et une femelle. Si leur nom n'est pas mentionné, les scénaristes ainsi que tous les produits dérivés les désignent en tant que Polly et Peter. Polly est ainsi en train de se faire belle devant un miroir en attendant qu'un prétendant l'invite à sortir tandis que Peter prend son courage à deux mains en lui offrant un cône de glace qu'il a confectionné lui-même avec une stalactite et une boule de neige. Polly accepte finalement l'invitation au grand bonheur de Peter.

Pour impressionner sa belle, le jeune pingouin décide ensuite de pécher un poisson afin de lui offrir. Il plonge dans un trou de glace mais le seul qu'il parvient à attraper est un poisson ballon dégonflé ; les autres lui ayant échappé ou l'ayant carrément attaqué par derrière. Il sera apprécié durant cette séquence l'animation amusante du pingouin mais aussi celle des poissons, tout comme l'utilisation ingénieuse de la couleur qui permet de proposer un fond de l'océan de toute beauté. Polly est donc ravie du cadeau de son prétendant et gobe le poisson goulûment. Seulement, ce dernier se met à gonfler dans son ventre et fait donc grossir la femelle pingouin en conséquence. Peter lui vient alors en aide, en la frappant sur les fesses pour que le poisson fauteur de trouble quitte son estomac. Mais la belle, au lieu d'être reconnaissante, se vexe, gifle son prétendant et s'en va au loin.

Polly plonge ainsi dans l'océan pour s'éloigner de Peter qui, triste, se résout à laisser partir sa bien-aimée jusqu'à ce qu'il prenne conscience qu'un requin la poursuit. Il essaye alors de la prévenir mais elle ne veut rien savoir. Le requin, avec son apparence et son rire démoniaque, a au passage tout du méchant par excellence. Polly finit par se rendre compte de la menace et tente de lui échapper tandis que Peter plonge pour la secourir, emmenant avec lui un rondin de bois. Il se bat avec le squale en détournant son attention le temps que sa belle puisse se mette à l'abri. À son tour, il est pourchassé par la bête féroce mais parvient à lui échapper, notamment en lui faisant tomber une énorme pierre dans l'estomac, le coinçant au fond de l'océan. Les deux tourtereaux peuvent alors convoler en toute sérénité.

Outre sa carrière au cinéma, Histoire de Pingouins a droit aussi à un peu de promotion en dehors, en particulier avec son adaptation en rimes illustrées au sein du magazine Good Housekeeping en août 1934 mais également en comic strips sur un scénario de Ted Osborne et un dessin d'Al Taliaferro du 1er juillet au 9 septembre 1934. La bande dessinée est intéressante car si elle garde la même trame que le court-métrage, elle étoffe tout de même le récit et change un aspect important de la visualisation. Alors que les personnages du cartoon sont de simples oiseaux caricaturés, dans le comic strips, il s'agit ici de personnages anthropomorphiques portant des habits. De plus, un triangle amoureux se met en place avec un jeune morse qui essaye de ravir le cœur de Polly à Peter. Enfin, un dernier élément a fait parler d'Histoire de Pingouins dans la presse. Un reportage photo proposé notamment dans The New York Times montre, aux studios Disney, des artistes étudier des modèles de pingouins vivants et ce sous toutes les coutures, afin d'améliorer la qualité de l'animation.

Histoire de Pingouins est un cartoon sympathique qui vaut principalement pour son utilisation de la couleur et la personnification du requin, un méchant simple mais impressionnant.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.