Le Procès de Donald

Le Procès de Donald
L'affiche
Titre original :
The Trial of Donald Duck
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 30 juillet 1948
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
6 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Donald a un différend judiciaire avec le gérant d'un grand restaurant...

La critique

rédigée par
Publiée le 25 avril 2019

Le Procès de Donald est un amusant cartoon où Donald a bien du mal à garder son sang-froid face à un serveur français snob.

Le court-métrage se déroule dans une salle de tribunal où Donald n'est pas moins que l'accusé. Il est ainsi appelé à témoigner par son avocat et jure, juste avant, sur la Bible de dire toute la vérité non sans croiser en même temps les doigts, laissant de fait planer un gros doute sur son innocence... Le plaignant, Monsieur Pierre, est alors présenté par la défense comme un être ignoble ne sachant pas garder son calme. Pour aider à la démonstration, le canard lui souffle dessus d'ailleurs, à l'aide d'une petite sarbacane, une bille, histoire de le faire sortir de ses gonds au point de nécessiter l'intervention du juge.

Mais d'où peut venir ce contentieux ? L'avocat revient longuement sur les événements. Tout a commencé par une journée ensoleillée où la pluie s'est invitée. Donald décide alors de se mettre à l'abri dans un établissement nommé Café Chez Pierre. Le fameux Monsieur Pierre vient l'accueillir et le place à table dans une démarche très guindé que Donald ne peut s'empêcher d'imiter. Mais sur la table, un panneau indique un forfait de 5 dollars de droit d'entrée, sans même avoir consommé, ce qui représente pour 1948 l'équivalent de 50 dollars actuels, une somme donc rondelette. Le cartoon se moque ici des restaurants abusivement chics en voyant la table dressée avec pas moins de huit couverts formant une large panoplie de couteaux, cuillères et fourchettes. Pierre demande ensuite à l'orchestre de jouer avant de prendre la commande. Il est au passage amusant de voir le personnage du serveur parler un français presque sans accent bien que pas toujours très compréhensible quand il utilise des mots issus de la gastronomie. Le Procès de Donald moque ensuite le fameux "café" à la française (l'expresso en réalité) que les Américains consomment peu : le serveur arrive, en effet, avec une tasse ridiculement petite et y verse à peine une goutte...

Forcément, ce café hors de prix mais sans rien à boire agace Donald au plus haut point. Il décide alors de sortir son déjeuner de sa boite de voyage et de manger sur la table du restaurant. D'abord outré, Pierre se plaint que le canard fasse comme chez lui. Mais après réflexion, il décide de lui facturer ce qu'il a apporté à manger mais au prix du restaurant ; la note s'élevant ainsi à 35,99 dollars soit l'équivalent de 360 dollars actuels. Sauf que Donald n'a évidemment pas une telle somme et se retrouve donc au tribunal accusé par Monsieur Pierre de n'avoir pas acquitté son addition. Qui est la vraie victime dans l'histoire ? Le juge tranche : soit il paye dix dollars, soit il passe dix jours à faire la vaisselle dans l'établissement de Monsieur Pierre, soit il part en prison. Donald retient évidemment la deuxième solution mais entend tout de même se venger. Certes, il nettoiera les assiettes mais sa maladresse légendaire aura vite raison de tout le service...

Le Procès de Donald est un amusant court-métrage qui se moque des restaurants guindés. Et pour une fois, Donald n'est pas le seul à avoir le mauvais rôle, même si sa mauvaise foi fait toujours des merveilles.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.