Dossiers » Parcs à Thème » Éditos
Parcs à Thème » Éditos

La Gestion des Ré-entrées par Disneyland Paris

L'article

Publié le 20 août 2018

Les visiteurs français des Parcs Disney du monde entier ont vite fait de pointer les lacunes, réelles ou supposées, de Disneyland Paris par rapport à ses confrères américains ou asiatiques. Au plus fort de la crise de la dette du Resort parisien, qui a conduit à l’assèchement durable des budgets d’investissement mais aussi de fonctionnement, il était d’ailleurs de bon ton de railler les piètres performances – au niveau de l’expérience visiteur – des Parcs français considérés alors par la quasi-totalité des fans à bout de souffle et incapables de respecter le standard Disney le plus élémentaire.
A dire vrai, depuis le rachat de la société Euro Disney par The Walt Disney Company et l’ouverture de nouvelles lignes budgétaires conséquentes qui a suivi, les réhabilitations menées et les festivités mises en place ont conduit à faire taire – ou du moins mettre en sourdine – bon nombre d’esprits-chagrins. Disneyland Paris réinvestit, en effet, massivement dans l’expérience visiteur et se remet donc en capacité de tenir de nouveau le rang qui est le sien. Et le programme d’agrandissement du Parc Walt Disney Studios particulièrement alléchant qui a été dévoilé en février 2018 est bien sûr de nature à redonner durablement la confiance des fans en Disneyland Paris.

Mais voilà... Le diable se cache souvent dans les détails et il est des situations absolument incompréhensibles dans la gestion quotidienne du Resort parisien tandis que leur capacité à perdurer sans aucune action corrective, alors que tous les moyens pour le faire sont déjà en place, est insupportable.

Un exemple parmi d’autres, particulièrement agaçant en ce qu’il ternit la sérénité de la visite, est la gestion des ré-entrée dans les Parcs. 
La « ré-entrée » dans le jargon d’un site touristique recoupe la possibilité donnée à un visiteur, dans une même journée, de quitter un site pour s’y représenter quelques heures après. Cette pratique est d’autant plus courante chez Disneyland Paris que les visiteurs optent dans leur grande majorité pour une formule « un jour, deux Parcs » et sont donc encouragés à passer du Parc Disneyland au Parc Walt Disney Studios ou inversement.
Et c’est là que le bât blesse : Disneyland Paris ne gère absolument plus les ré-entrées. Le visiteur se présente en sortie d’un Parc puis quelques minutes après à l’entrée d’un autre sans autre exigence – évidemment – que d’être en possession de son billet du jour. Si les Hôtes de Billeterie – ces employés chargés de l’accueil – contrôlent en effet toujours bien les entrées, les sorties se font elles en quasi libre-service. Avec un peu de chance, le visiteur recevra un « au revoir » ou un sourire mais rien n’est moins sûr ; Paris restant Paris
Disneyland Paris ne pratique donc plus depuis longtemps la pose systématique d’encre invisible (appelée aussi magique) via un tampon sur la main contrairement aux Resorts américains ou asiatiques.
Et l’arrêt de cette mesure a de vraies conséquences fâcheuses. Un véritable marché parallèle de billets se met en place quotidiennement dès la mi-journée sur l’esplanade au début l’allée vers le parking où de jeunes gens accostent les visiteurs retournant à leur voiture pour récupérer auprès d'eux leur billet d’entrée ; allant jusqu’à faire croire qu’ils sont prêts à le payer en montrant un billet de 50€…
Alors évidemment, la plupart des visiteurs flaire l’arnaque et décline ces fausses propositions mais il y en a toujours un pourcentage non négligeable pour accepter permettant ainsi à des individus peu recommandables (il s’agit là de membres de réseaux parfaitement organisés) qui ont ensuite un précieux sésame pour entrer dans les Parcs et y mener des larcins rémunérateurs (vol de poussette, portefeuille, téléphone…) sur une population (les visiteurs) qui a baissé sa garde compte tenu de la promesse tenue de Disneyland Paris à la faire sortir du monde réel, le temps d’une journée.

Cette situation est consternante parce que l’image de Disneyland Paris est ternie durablement par tout le processus. Être accosté par des « resquilleurs » en fin de journée donne clairement un sentiment d’insécurité – la journée se terminant sur une dernière image bien peu agréable – et il va de soi que de subir un vol de ses affaires à l’intérieur des Parcs est thermonucléaire au niveau du ressenti final. Mais c’est consternant également et surtout car Disneyland Paris a tous les atouts et pré-requis pour réduire l’opportunité d’une telle situation. Le Resort dispose en effet des équipes en entrée et en sortie et a déjà pratiqué la mise en place d’encre magique par le passé. Il n’y a donc aucun coût supplémentaire. Juste un manque de volonté. Un laisser-aller coupable dont Disneyland Paris ne mesure visiblement pas les détestables effets collatéraux produits.

Un Resort bâti avec de la poussière de fée ne devrait pas manquer d’encre magique !

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.