Foire aux Questions

Voici les réponses aux questions des lecteurs.

Les membres de l’équipe de Chronique Disney répondent dans cette Foire aux Questions à toutes les interrogations que les lecteurs du site leur envoient par MP via la page Facebook ou le compte Twitter ou par courriel en utilisant l’adresse contact@chroniquedisney.fr.

Foire aux Questions

Evidemment, ne sont publiées que les questions dignes de ce nom et de nature à intéresser l’ensemble de la communauté des lecteurs de Chronique Disney en apportant ici, une information non traitée sur le site ou là, un approfondissement d’un point sur un sujet précis.
L’envoi d’un courriel ou message privé à Chronique Disney ne garantit pas sa publication, laissée à l’arbitraire des membres de l’équipe.

Les dernières questions

— 01 septembre 2021 • 10H33 —
Facebook — Pascaline
Les émotions de Riley ne sont pas genrées ?— 01 septembre 2021 • 10H33 — Facebook — Pascaline —

Concernant Vice-Versa, Riley a des émotions féminines et masculines alors que celles de son papa sont toutes masculines et celles de sa maman sont toute féminines : y-a-t-il une explication ?

On constate en effet des émotions entièrement féminines chez la mère et entièrement masculines chez le père tandis que ce n’est pas le cas chez Riley.
Pete Docter s'est exprimé sur le sujet et donne deux raisons. La première est le choix de la simplicité : il ne voulait pas perdre les spectateurs à travers les émotions des parents. L’équipe a donc choisi de les faire du même genre. La seconde est qu’en tant qu'adultes, ces personnages sont moins flexibles dans leur imagination et leur personnalité : ils ont donc des émotions entièrement féminines ou masculines.
Pour Riley, étant donné qu'elle est encore une enfant (qui certes entre dans l'adolescence), rien n'est figé, tout est possible : elle a des émotions à la fois féminines et masculines. Les réalisateurs expliquent aussi qu'ils se sont sentis en ce sens plus libres pour ses émotions, et qu'ils ont présenté naturellement par exemple Colère en émotion masculine, et Tristesse en émotion féminine. Ils ont par contre choisi de mettre les émotions pilotes féminines chez Riley, car elle est une fille.
Il y a enfin la question de l'orientation sexuelle de Riley qui resterait à définir, bien qu’aucun réalisateur n'a confirmé cette théorie. Jordan, son prétendant du même âge, affiche lui, par exemple, toutes des émotions genrées masculines…

Laurent Armand-Zuniga
— 19 juillet 2021 • 13H06 —
Facebook — Jny
Pourquoi Venom n'est-il pas sur Disney+ ?— 19 juillet 2021 • 13H06 — Facebook — Jny —

Je cherchais à voir le film Venom il y a peu et j'ai remarqué qu'il n'était plus sur la plate-forme Suisse de Disney+. Vous auriez une idée du pourquoi ou mieux, où le retrouver ? Êtes-vous chanceux de l'avoir sur la plate-forme française ?
 

Venom est un film produit par Columbia Pictures (en partenariat avec Marvel Entertainment, et non Marvel Studios). Il est distribué et détenu par Sony Pictures. Il faudrait donc un accord spécifique entre Disney et Sony en Suisse pour que ce film se retrouve sur Disney+ dans ce pays. Le seul pays où un tel accord a été trouvé pour le moment est les États-Unis.
À noter que c'est la même chose pour tous les films Spider-Man et Ghost Rider.

Laurent Armand-Zuniga
— 22 juin 2021 • 12H28 —
Instagram — Cha'
Iel dans la critique de Petit(e) Prince(sse) ?— 22 juin 2021 • 12H28 — Instagram — Cha' —

J’ai une petite question concernant l'article sur Petit(e) Prince(sse) : vous dites dedans que Moxie Peng utilise le pronom iel, mais tout l'article est genré au masculin, est-ce volontaire ?

Le choix de rédiger l'article au masculin avait été fait plus par souci de lisibilité et, nous l’admettons, de manque de maîtrise de l’usage des pronoms neutres qui est un exercice assez ardu avec une langue française particulièrement genrée.
Mais en s’y mettant à plusieurs, nous avons pu corriger le principal paragraphe concerné avec le pronom iel, tout en conservant un style lisible.

Laurent Armand-Zuniga
— 08 juin 2021 • 10H52 —
Twitter — Delhi
Où savoir quand une œuvre change de plateforme ?— 08 juin 2021 • 10H52 — Twitter — Delhi —

Connaissez-vous un site internet qui indique les dates d'expiration des séries en streaming ? Car j'aimerais savoir quand American Horror Story arrivera sur Disney+, et ni Disney France, ni Netflix France ne me répondent...

La problématique des retraits et rajouts d'œuvres dans le catalogue d'une plateforme recoupe celle des cession et fin de cession de droits de diffusion des œuvres en question. Cela relève presque du secret des affaires si bien que ce genre de données prend des airs de secret-défense. Il n'existe donc pas de site grand public consacré à ce thème.
Chez Chronique Disney, s'agissant du catalogue Disney+, les dates d'arrivées des œuvres nous sont annoncés officiellement par Disney ; les dates de retrait le sont quelquefois quand l'oeuvre en question est précisée comme temporaire sur la plateforme. 
Il existe également des retraits "sauvages" en ce sens qu'ils ne nous sont pas annoncés en amont. Dans ce cas, ils sont actés sur Chronique Disney seulement aprés constatation des retraits en question par nos soins ou signalées par nos lecteurs. Tous ces élements sont présents dans notre moteur de recherche dédié à Disney+.

Laurent Armand-Zuniga
— 01 avril 2021 • 10H35 —
Courriel — Antoine
Dans quel ordre regarder les films Marvel ?— 01 avril 2021 • 10H35 — Courriel — Antoine —

Est-ce qu'il existe à votre connaissance un guide à jour pour savoir dans quel ordre regarder tous les films et séries Marvel ? Et à quel endroit vous placeriez WandaVision ?

Alors, en fait, nous, chez Chronique Disney, nous sommes de l'obédience - pas forcément majoritaire dans le monde des Fans Marvel - qui estime qu'il faut voir les films et séries Marvel dans l'ordre de leur sortie initiale. Sans avoir à chercher d'autres considérations.
Nous estimons en effet que les œuvres ont été pensées dans cet ordre-là et qu'il est plus cohérent et légitime de le respecter. 

Laurent Armand-Zuniga
— 29 mars 2021 • 13H06 —
Facebook — Amadine
Transformation incohérente de Pinocchio en âne ?— 29 mars 2021 • 13H06 — Facebook — Amadine —

Je regarde Pinocchio et j’étais en train de me demander comment cela se faisait-il qu’il commençait à se transformer directement en âne alors qu’il n'est pas encore devenu un vrai petit garçon ?
 

C'est une parabole pour montrer qu'il peut devenir un petit garçon par ses actes et pas seulement par la magie mais qu'en l’occurrence, manipulé par Gédéon & Grand-Coquin, il devient un garçon chenapan, un mauvais garçon, un délinquant et se voit donc puni pour cela.

Laurent Armand-Zuniga
— 26 février 2021 • 10H42 —
Facebook — Maxime
Pourquoi le Muppet Show n'est pas sur Disney+ ?— 26 février 2021 • 10H42 — Facebook — Maxime —

À quand les 5 saisons des Muppets sur Disney+ ?

Disney France a, il est vrai, annoncé l’arrivée sur Disney+ de toutes les saisons des Muppets sur les réseaux sociaux avant de manifestement se raviser puisqu’elle a retiré en catimini toutes les publications qu’elle avait consacrées à cette nouvelle.
Depuis, le Muppet Show est arrivé sur Disney+ aux USA notamment, mais aussi en Belgique par exemple. En France rien de tel. Pourquoi ?
Difficile d’être catégorique puisque Disney France n’a donné aucune information sur cette absence. Un indice se trouve peut-être dans ce qui a été mis en ligne partout dans le monde. En effet, aux États-Unis mais aussi en Belgique, le Muppet Show n’est pas proposé en version française, ce qui est pourtant régulièrement le cas pour tout (ou presque) ce qui est disponible sur la plateforme américaine. Cela donne donc à penser que la VF historique n’est pas en sa possession ou pas exploitable en l’état. Disney France a, dès lors, choisi de ne pas mettre à disposition le Muppet Show car sans la version française d'origine - iconique avec les voix de Roger Carel, Micheline Dax, Gérard Hernandez, Francis Lax et Pierre Tornade - elle se serait fait légitimement conspuée sur les réseaux sociaux.
Alors, ce constat fait, de deux choses l’une, soit Disney France travaille actuellement en coulisses pour retrouver, retravailler et mettre en ligne la VF originelle (la seule et l'unique qui vaille, un redoublage serait un véritable crime), soit elle a abandonné l’idée de proposer sur Disney+ le Muppet Show historique. Seul l'avenir le dira.

Laurent Armand-Zuniga
— 22 janvier 2021 • 13H21 —
Courriel — Althéa
Des classiques désormais censurés sur Disney+ ?— 22 janvier 2021 • 13H21 — Courriel — Althéa —

J'aurai souhaité connaitre votre point de vue quant à l'auto-censure de Disney (suppression de classiques des comptes enfants sur Disney+). Impatiente de vous lire.

Effectivement désormais certains Grands Classiques animés disponibles sur Disney + ne sont plus accessibles directement.
Pour faire d'une histoire longue une histoire courte, il faut désormais que les parents passent outre le contrôle parental pour pouvoir lancer le visionnage. Il s’agit là, en fait, d’empêcher un enfant seul de pouvoir le faire.
Pourquoi cette précaution ?
Tout simplement, parce que certains Grands Classiques contiennent des représentations datées, racistes, qui, si elles ne choquaient pas à l’époque de leur production posent désormais légitimement de vrais problèmes de conscience.
Dès lors, faut-il s’en émouvoir et crier à la censure ou auto-censure insupportable ?
Objectivement non ! Les œuvres en question demeurent aisément accessibles, la méthode retenue responsabilise juste leur auditoire et mieux encore contribue à susciter le débat à l’intérieur des familles sur des sujets qui, somme toute, méritent attention.

Laurent Armand-Zuniga
— 04 janvier 2021 • 15H26 —
Courriel — Jérôme
Le bateau des Goonies dans Pirates des Caraïbes ?— 04 janvier 2021 • 15H26 — Courriel — Jérôme —

J'ai entendu dire que le bateau de pirates fabriqué pour le film Les Goonies de 1985 (super film au passage) avait été laissé à l'abandon pendant un certain temps, puis démonté pour servir de décor de l'attraction Pirates of the Caribbean.
Est-ce vrai ? Et si oui, pour quel parc ?

Le bateau construit pour le film, l'Inferno, fut construit en un mois et demi. Les voiles mesuraient environ 650 mètres carrés et certaines furent empruntés à WED Entreprises (le nom de Walt Disney Imagineering avant 1986), qui travaillait sur une réhabilitation du Sailor Ship Columbia au moment de la construction de l'Inferno.
Mais le bateau fut détruit à la fin du tournage, personne n'ayant voulu le récupérer. Il ne s'est donc pas retrouvé, comme le veut la rumeur, dans un des Parcs Disney.
En revanche, le galion qu'il est possible d'admirer dans la version parisienne de l'attraction Pirates of the Caribbean est baptisé l'Inferno. Il faut peut-être voir là un clin d'œil des imagineers au classique d'Amblin Entertainment ?

Laurent Armand-Zuniga

Les autres questions

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.