Dignity
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 26 mars 2007
Genre :
Pop
Artiste(s) :
Hilary Duff
Durée :
48 minutes

Liste des morceaux

01. Stranger - 4:10
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Vada Nobles, Derrick Haruin)
02. Dignity - 3:12
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Chico Bennett, Richard Vission)
03. With Love - 3:01
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Vada Nobles, Julius "Logic" Diaz)
04. Danger - 3:31
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Vada Nobles, Mateo Camargo, Julius "Logic" Diaz)
05. Gypsy Woman - 3:14
(Hilary Duff, Haylie Duff, Ryan Tedder)
06. Never Stop - 3:13
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Chico Bennett, Richard Vission)
07. No Work, All Play - 4:17
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Greg Wells)
08. Between You and Me - 3:05
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Chico Bennett, Richard Vission)
09. Dreamer - 3:10
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Fredwreck Nassar)
10. Happy - 3:28
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Mitch Allan, Rhett Lawrence)
11. Burned - 3:21
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Fredwreck Nassar)
12. Outside of You - 4:03
(Alecia Moore, Chantal Kreviazuk, Raine Maida)
13. I Wish - 3:51
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Tim Kelley, Bob Robinson)
14. Play with Fire - 3:00
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Rhett Lawrence, will.i.am)

Bonus Tracks de Best Buy :
15. Play with Fire (Rock Mix) - 3:01
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Rhett Lawrence, will.i.am)
16. Stranger (Vada Mix) - 3:01
(Hilary Duff, Kara DioGuardi, Vada Nobles, Derrick Haruin)

Édition Deluxe DVD :
01. At Home with Hilary - 32:41
02. Why Not (Vidéo Clip) - 3:34
(Elliott Lester)
03. So Yesterday (Vidéo Clip) - 3:34
(Chris Applebaum)
04. Come Clean (Vidéo Clip) - 3:32
(Dave Meyers)
05. Our Lips Are Sealed (Vidéo Clip) - 2:41
(Chris Applebaum)
06. Fly (Vidéo Clip) - 3:55
(Chris Applebaum)
07. Wake Up (Vidéo Clip) - 3:39
(Marc Webb)
08. Beat of My Heart (Vidéo Clip) - 3:10
(Phil Harder)
09. Play With Fire (Vidéo Clip) - 3:02
(Alex and Martin)
10. With Love (Vidéo Clip) - 3:07
(Matthew Roston)

Édition Deluxe DVD - Version Japonaise :
11. Hilary Duff x Leslie Key
12. Making of Photo Book

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 09 janvier 2015
Les chansons

01. Stranger - Produit Par Vada Nobles, Derrick Haruin, Julius "Logic" Diaz
L’album s’ouvre sur une des chansons les plus matures d’Hilary Duff. Sortie comme étant le troisième single de l’opus, elle raconte l’histoire d’une fille qui se fait tromper par son petit copain. La voix de Duff n’a jamais été aussi bien menée et les paroles portées par la chanteuse sont vraiment efficaces. Le public visé n’est manifestement plus les ados, mais les jeunes adultes qui adorent la dance-music. La chanteuse Hilary Duff a donc bien grandi et d’une belle façon. Cette chanson montre la vulnérabilité de l’artiste tout autant que sa force. Malheureusement, elle fait un flop à la radio. 

02. Dignity - Produit Par Chico Bennett, Richard Vission
L’album se poursuit avec sa chanson-titre. Duff se moque ici de certaines jeunes starlettes d’Hollywood dans un titre qui peut être vu comme brocardant les célébrités sans cesse à la une de la presse à scandale. Le message, pourtant négatif, passe bien grâce à une musique très entraînante. Le passé de la petite Hilary l’a manifestement aidé à écrire la chanson.

03. With Love - Produit Par Vada Nobles, Julius "Logic" Diaz
Assurément l’un des morceaux les plus connus de la chanteuse ! With Love montre l’évolution d’Hilary Duff. Sa voix est vraiment sexy et n’a plus rien à voir avec son timbre innocent à la Come Clean. Le rythme de la musique fait, en outre, très club et justifie son rang de premier numéro 1 de la chanteuse !

04. Danger - Produit Par Vada Nobles, Mateo Camargo, Julius "Logic" Diaz
Chantant ici le danger d’être avec un homme plus âgé, un sujet qui a pu choquer les plus jeunes de ses fans, Hilary Duff livre le titre le moins efficace de l’album même si la production marche plutôt bien grâce à des paroles assez crues.

05. Gypsy Woman - Produit Par Ryan Tedder
Gypsy Woman ou le potentiel quatrième single de l’album offre des rythmes égyptiens et pourrait même être une sorte de suite à Stranger. La voix d’Hilary a ainsi vraiment progressé depuis ses débuts ; les paroles traitant d'une femme prête à tout pour ruiner une relation. La chanson donne l’impression d’être sortie tout droit d’un journal intime et révèle toute sa puissance grâce à la musique.

06. Never Stop - Produit Par Chico Bennett, Richard Vission, Victor Gonzalez
Never Stop est une chanson mignonne et bien trop douce pour le reste de l’album : s’y retrouve donc la bubblegum pop qu’Hilary était pourtant censée avoir laissé derrière elle.

07. No Work, All Play - Produit Par Greg Wells, Kara DioGuardi
Le vilain petit canard de l’album et l’un des morceaux les plus mauvais de toute la carrière de la chanteuse. La voix de Duff montre ici ses limites pour une chanson ennuyante qui n'est décidément pas à sa place.

08. Between You and Me - Produit Par Chico Bennett, Richard Vission
Hilary Duff sait avoir une vraie attitude pour se rendre plaisante à écouter. Une chanson très différente de son catalogue habituel et même du reste de l’album qui n’en est pas moins très agréable à écouter.

09. Dreamer - Produit Par Fredwreck Nassar, Kara DioGuardi
Dreamer est une chanson très drôle. Hilary Duff y parle d’un fan fou furieux qui (dans la vraie vie) l’a suivie au point de tenter de s’inviter dans sa maison. Il est agréable de voir que la chanteuse peut se moquer de sa vie personnelle : la chanson narrant par exemple comment un fan la regarde faire sa lessive.

10. Happy - Produit Par Chico Bennett, Richard Vission
Une chanson remplie d’émotions et qui profite à plein du talent d’artiste de la chanteuse.

11. Burned - Produit Par Fredwreck Nassar, Kara DioGuardi
Burned est un morceau fait sur-mesure pour les clubs dans lequel Hilary Duff parle de la peur de vivre une relation sérieuse.

12. Outside of You - Produit Par Chico Bennett, Richard Vission, Raine Maida
Une des seuls chansons non-écrites par la chanteuse et qui se destinait à l’origine à P!nk. Dès lors, elle lui ressemble beaucoup au point qu’Hilary Duff ne réussit pas à inscrire sa patte.

13. I Wish - Produit Par Tim & Bob
Encore une fois une chanson qui n’a pas sa place dans l’album, I Wish prend des airs de pop/rock qui ne convient décidément pas aux sons dance/pop de Dignity !

14. Play with Fire - Produit Par Rhett Lawrence
L’album se clôt sur le premier single Play with Fire sorti pour habituer les fans à la nouvelle image de la chanteuse. Malheureusement les fans comme les critiques n’ont pas répondu présent et ont conspué l’opus ; une posture assez injuste dans la mesure où Duff y offre de bonnes paroles sur un rythme qui invite à danser.

Bonus Tracks de Best Buy :

15. Play With Fire (Rock Mix) - Produit Par Rhett Lawrence
Une version Rock de la chanson Play with Fire, qui est presque inutile.

16. Stranger (Vada Mix) - Produit Par Vada Nobles, Derrick Haruin, Julius "Logic" Diaz
Un remix de la chanson Stranger, un choix cohérent en Bonus Track.

L'album

Dignity est le quatrième album d’Hilary Duff, sorti le 26 mars 2007 chez Hollywood Records. Il s’inscrit dans une période douloureuse pour la chanteuse entre le divorce de ses parents, le harcèlement d’un fan et une séparation d’avec son petit copain de l’époque.Tout cela la pousse à écrire ses propres compositions en cosignant la plupart des chansons de l’album en collaboration avec Kara DioGuardi, une auteure avec qui elle avait déjà collaboré auparavant.

La jeune égérie de Disney Channel est née le 28 Septembre 1987, à Houston au Texas. Propulsée dès son plus jeune âge sur le devant de la scène, Hilary Duff débute sa carrière à l'âge de 6 ans en s'illustrant dans des spots publicitaires télévisés. Elle enchaîne, quelques années plus tard avec des téléfilms à succès, tels que Casper et Wendy en 1998 et L’Ange de l’Amour, l'année suivante, pour lequel elle emporte un Young Artist Award.
En 2001, la jeune fille devient, pour Disney Channel, l'héroïne de la série Lizzie McGuire. Durant trois saisons consécutives, elle s'illustre ainsi dans son rôle d'adolescente ultra mature et devient célèbre dans le monde entier, en véritable égérie Disney. Devant le succès que rencontre la série, Lizzie McGuire est d’ailleurs adaptée sur grand écran en 2003 sous le titre de Lizzie McGuire - Le Film. Dans l’intervalle, et comme il est d’usage sur la chaîne de Mickey, l’actrice tient en 2002, le rôle principal d’un Disney Channel Original Movie, Cadet Kelly. Elle participera une dernière fois à une production Disney, en 2010, dans le téléfilm de la collection ABC Family Original Movies, Love & the City.
Parallèlement à son parcours d'actrice, Hilary Duff fait ses premiers pas dans la musique. Après l'enregistrement de quelques singles pour Disney, la jeune fille se produit, en effet, sur scène en duo avec sa sœur aînée, Haylie Duff. En 2003, sa carrière de chanteuse décolle véritablement puisque son second album, Metamorphosis, rencontre un vif succès lui ramenant un double disque d'or. En 2004, elle sort son troisième album sobrement dénommé Hilary Duff puis en août 2005, un quatrième, intitulé Most Wanted et premier opus de compilation. Il contient, il est vrai, quelques chansons de ses deux premiers albums, quelques remixes et seulement trois nouveaux titres. Enfin, le 3 avril 2007, Hilary Duff sort son cinquième album intitulé Dignity. Elle végète ensuite plus ou moins et c’est en 2009, après six années, qu’elle se sépare du label Hollywood Records, appartenant à Disney. Elle ne fera ensuite que quelques apparitions télé notamment dans la série Gossip Girl.
En parallèle de sa carrière musicale et télévisuelle, Hilary Duff s'essaye au cinéma mais sans grand succès dans des films tous passés inaperçus comme Treize à la Douzaine (2003), Comme Cendrillon (2004), Treize à la Douzaine 2 (2005) ou Material Girls (2006) ; rien d’étonnant dès lors à voir la jeune actrice obtenir une nomination coup sur coup aux Razzie Awards pour ces deux derniers. Sa plus récente incursion au cinéma remonte, depuis, à 2012 dans She Wants Me avec... le même constat d’échec que les précédentes !
Beaucoup plus discrète depuis, elle écrit des livres et s’occupe de son fils né en 2012. En réalité, elle n’en finit pas de tenter son « come-back » comme en témoigne sa participation, par exemple, à un épisode de la série Mon Oncle Charlie. Elle parvient néanmoins à sortir un nouvel album plus de sept ans plus tard Breath In. Breath Out..

Pour Dignity, Hilary Duff s’est inspirée du groupe Indie Rock The Faint et des chanteuses pop Beyoncé et Gwen Stefani. À la différence de ses deux premiers opus, l’album est purement dance tandis que les paroles abordent plusieurs thèmes personnels avec des airs de rock et de hip-hop.

Les critiques le reçoivent alors positivement. La presse félicite la chanteuse pour la qualité des paroles et sa nouvelle direction vers la dance music. Dignity rentre dans la foulée à la troisième place au TOP 50 Américain et signera ensuite le score le plus faible de la courte carrière de la chanteuse. Il faut dire qu’Hilary Duff a perdu, entre temps, une partie de la base de ses fans suite à l’évolution de sa musique. Si l’album est un échec commercial, le premier single With Love réussit, lui, à se placer à la 24eme place du Top 50 Américain.

Entre les deux albums Hilary Duff et Dignity, la vie de la chanteuse s'est trouvée bouleversée. En octobre 2006, son copain Joel Madden du groupe Good Charlotte et elle jurent ainsi avoir été harcelé par Maksim Miakovsky un Russe, et son colocataire David Joseph Klien un Paparazzi. D’après la police, les deux hommes ont, en effet, espionné la chanteuse et son mari pendant des mois, en s’introduisant dans leurs demeures. Ils sont même arrêtés quelques temps après avoir tenter de l’assassiner !
En novembre de la même année, elle se sépare de Madden avec qui elle était depuis deux ans. Au même moment, ses parents Robert et Susan divorcent après 22 ans de mariage à la suite de la révélation de l’adultère de son père.

Dans ce contexte houleux, Hilary Duff explique ainsi que le nom Dignity a été choisi pour souligner sa plus grande maturité et son évolution depuis l’enregistrement de son dernier album : « J’ai encore beaucoup à apprendre. Avoir de la dignité est un vrai travail sur soi ! Comment bien appréhender les gens et comment prendre soin de soi sans elle ? J’espère toujours en avoir. Or, il ne s’agit pas de quelque chose qui vous est donné, il s’agit de quelque chose qu’il faut travailler. Comme pour les paroles, devoir travailler sur les musiques fut de la même manière une toute nouvelle expérience pour moi et il était enfin temps que je m’y mette ! (…)
L’album me ressemble beaucoup, je n’ai jamais enregistré d’album comme cela auparavant. J’ai enfin pu choisir quel genre de musique je voulais faire ! Je me posais plusieurs fois par jour la  question du style « qu’ai-je fais hier ? Que m’est-il arrivé aujourd’hui ? Puis, je mettais tout à l’écrit. C’était très thérapeutique et facile. Cela m’a presque choquée de voir comment je pouvais être si honnête en écriture. Il s’agit bien d’un album dance, mais je veux qu’il soit pris au sérieux. Je veux parler de choses qui me touchent, mais je veux le faire d’une façon amusante avec une musique qui donne envie de bouger ! »

La plupart de la production prend d’ailleurs place chez la chanteuse pour qu’elle se sente libre et sereine. Elle raconte alors qu’elle savait qu’elle voulait écrire l’album avec l’aide de Kara DioGuardi (qui y signe les singles Come Clean et Fly) car elle avait besoin d’elle pour le type de mélodies qu’elle visait. « J’ai aidé à concevoir les mélodies, mais je ne suis pas très douée de ce côté-là. Je lui disais comment je voulais que la musique fonctionne et elle m’aidait à écrire les paroles parfois. »

Beaucoup d’artistes ont ainsi influencé l’album d’Hilary Duff dont le groupe Indie Rock The Faint et les pops stars Gwen Stefani et Beyoncé alors mêmes que des critiques l’ont comparé avec des artistes comme Depeche Mode, Madonna ou Justin Timberlake.

Les paroles des chansons révèlent la transition entre l’album Hilary Duff et Dignity. Stranger et Gypsy Woman narrent ainsi la liaison entre son père et sa maîtresse, la première abordant le sujet  du point de vue de sa mère. « J’ai fait comme si c’était moi qui était dans cette relation, car je ne voulais pas que les gens se rendent compte que je parlais de mes propres parents… ». Dignity est, pour sa part,  une chanson qui parle des habitants d’Hollywood tandis que Danger traite d’une relation entre une jeune femme et un homme plus âgé, avec ce sentiment d’être constamment en danger, en déséquilibre…

Trois singles sortent pour promouvoir Dignity. Play with Fire est le premier d’entre eux et offre aux fans de la première heure une introduction à l’album même si la chanson est, en réalité, très différente du reste de l’opus. Le single sort donc très en avance pour que le public puisse l’écouter et donner une chance au nouveau virage musical que prend la chanteuse. Manœuvre avortée : le single est un échec, se plaçant à la 34ème place du Billboard Hot 100.
Le deuxième single With Love devient en revanche le premier single de la chanteuse à se classer directement N°1 dans le classement Hot Dance Club Play tandis que le troisième et dernier single Stranger échoue comme le premier.

Pour assurer la promotion de Dignity, MTV diffuse un reportage en deux parties Hilary Duff : This Is Now qui suit alors la jeune chanteuse dans les étapes de préparation de son album, entre photo shoot, interviews, répétitions, etc.
Parallèlement Hollywood Records tente de changer l’image d’Hilary Duff en lui donnant des airs de femme fatale jusqu’à lui faire perdre sa blondeur ! Hilary ose enfin les tenues qui la rendent beaucoup plus femme que jeune adolescente et lui permettent de passer dans la foulée du statut de Reine des Ados à celui de sex-symbol américain.

Les critiques sont unanimes : l’album Dignity est très bon ! La presse salut la nouvelle direction musicale de la chanteuse avançant le fait que les sons électro collent beaucoup mieux à Hilary Duff que les sons pop-rock ; le tout dans une comparaison flatteuse à l’artiste Australienne Kylie Minogue.
Quelques voix s’élèvent néanmoins pour dénoncer une révolution de façade et un contenu toujours aussi lisse...

Côté chiffre, Dignity atteint la troisième place du Billboard 200 (le Top 50 Américain), et se vend à plus de 140 000 copies lors de sa première semaine. Cela en fait l’un des plus mauvais score de la chanteuse ; tous ses albums ayant atteint la première place et s’étant écoulés à plus de 200 000 copies lors de leur première semaine.

Même si le changement de style et de musique a visiblement désappointé une partie de son public, Diginity prouve qu’Hilary Duff peut faire autre chose que de la pop rock pour pré-ados : elle a réussi avec lui son pari artistique !