Monsters, Inc. Scream Scene
Vue d'ensemble
Date d'ouverture :
Le 8 avril 2006
Type d'attraction :
Point photo avec Personnages Disney
Durée :
2 minutes

Le synopsis

Dans un décor monté spécialement pour les visiteurs du studio de cinéma Toon Studio, Bob Razowski et Sulli accueillent leurs fans pour une photo souvenir.

L'expérience

Bob Razowski et Sulli accueillent en personne les visiteurs des Walt Disney Studios pour une présentation des décors du film Monstres & Cie ; la porte de Bouh dans la section F5 ayant été même spécialement installée au sein du Toon Studio. Des agents du CDA s’invitent également à la visite, prenant eux aussi la pose. En fin de parcours, chacun est invité à crier dans un des scream monitors, histoire de rendre son passage utile et fournir ainsi de l’énergie à Monstropolis.

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 08 mai 2016

Situé dans Toon Studio, ce point photographique est attenant à Disney Studio 1 dans les Walt Disney Studios. Depuis son ouverture en 2006, il a toutefois subi de nombreuses modifications. Lors de son inauguration, seuls les agents du CDA et les scream monitors sont en effet présents. Plus tard, en 2007, se voient ajoutés la section F5 de l’usine de Monstres & Cie ainsi que le personnage de Bob Razowski. Sulli vient, quant à lui, de temps à autre, prendre la pose aux côtés de son ami monoculaire !

La localisation du Point Photo ne s’est pas faite au hasard. Cet endroit était en effet utilisé depuis l’ouverture du parc pour recevoir les personnages des dernières sorties cinéma. S’y sont ainsi montrées les stars des films Les Indestructibles puis de Chicken Little ; ce dernier ayant même curieusement cohabité avec le point photo de Monstres & Cie
Monsters, Inc. Scream Scene a pleinement vécu la modification du Lot qui le reçoit et dont le nom a été changé passant d’Animation Courtyard à Toon Studio. Les couleurs de la zone ont, il est vrai, été revues pour adopter des tons plus vifs tandis que le sol a été refait dans l’idée de remplacer un bitume vieillissant par un revêtement à l’esthétique plus avenante.

Le point photo est agrémenté, contre le Disney Studio 1, d’une grande affiche du film Monstres & Cie, tandis qu’à gauche, se succèdent les affiches des dernières productions des Walt Disney Animation Studios ou Pixar.
La scène peut être coupée en trois parties différentes. En premier lieu, la section d’usine F5 contenant le portail vers la chambre de Bouh. Il s’agit là de la partie la mieux réussie de l’attraction, le portail étant vraiment réaliste et conforme au film tout comme la porte mythique de Bouh inspirant un vrai sentiment nostalgique tant son apparence fait illusion. Impossible dès lors d’ignorer le clin d’œil à la scène finale, lorsque Sulli rejoint Bouh en traversant la désormais fameuse porte. Enfin, la présence de Bob Razowski, personnage tellement attachant dans l’univers de Monstres & Cie, est une aubaine pour les visiteurs ; la photo souvenir devenant un must have pour tout fan qui se respecte.

La deuxième partie, moins réussie, permet de rencontrer deux agents du CDA. Bien entendu, l’intérêt de ces personnages est beaucoup plus faible. S'ils ont beau avoir un potentiel humoristique indéniable dans le film, leur immobilité les fait devenir presque indésirables dans ce décor. De plus, leur éloignement par rapport à la scène principale qu’est la reconstitution de l’usine, n’arrange pas leurs affaires même si les détails nombreux et fidèles au film les rendent relativement réalistes. La présence de Germaine à leurs côtés aurait évidemment pu en augmenter l’intérêt.

Enfin, la troisième partie contenant les scream monitors rend l’expérience interactive mais inaboutie. A nouveau, le réalisme et la fidélité par rapport au film Pixar sont respectés, mais encore aurait-il fallu que l’intensité nécessaire pour remplir complètement les bonbonnes à cri soit ajustée. En effet, un simple cri aigu et la bonbonne jaune est pleine alors même que le remplissage semble bien plus difficile dans le film. Bien que les trois moniteurs n’aient pas besoin de la même intensité pour remplir les bonbonnes, le graal est toujours atteint sans effort rendant le jeu beaucoup moins intéressant. Inconvénient majeure de l’attraction, son invitation permanente aux cris fait qu’elle invite à passer rapidement son chemin au risque d’hériter d’une réelle migraine. Mais bon, n’est-ce pas ici censée être une succursale de l’entreprise ayant pour slogan : « nous faisons peur et nous le faisons bien » ?

De nombreux détails de la scène sont par ailleurs très intéressants. Le sol est peint à la manière d’une scène de crime où il est possible de voir l’inscription « CHILD DETECTION AGENCY SCREAM SCENE », ou encore un logo « danger enfant » sur une plaque d’évacuation. Un panneau indique par ailleurs la situation du point photo avec Sulli comme personnage principal. Des messages à droite et à gauche du portail invitent en outre à adopter un monstre et même à soutenir l’agence CDA locale ; ces deux phrases étant dérivées de slogans américains célèbres tels « adopt a pet » pour la première et « Support Your Local Police », issu des années 60 pour le second. Autre curiosité, venue de l’aménagement initial des lieux et plus subie que voulue, un accès au Restaurant En Coulisses vient « agrémenter » ce point photographique via une porte - non thématisée - placée à droite du portail menant à la chambre de Bouh.

En 2010, dans le cadre de L’Année de la Nouvelle Génération, un spectacle, envisagé un temps en lien avec l’univers de Monstres & Cie, était censé dynamiser les lieux. Le nom prévu pour ce mini-show était ainsi Monstres & Cie - l’Académie qui fait Peur. Le projet reste finalement dans les cartons : purement et simplement annulé, il se voit remplacé par des visites plus régulières de Sulli à horaires fixes. Il était alors également possible de repartir avec un autocollant, remis par le monstre en personne, à tous ceux ayant par leurs cris fourni de l’énergie à Monstropolis au moyen des scream monitors.

Monsters, Inc. Scream Scene est au final un point photo sympathique, réaliste et fidèle au film d’animation Monstres & Cie. Il n’en reste pas moins une attraction inaboutie : les scream monitors sont, en effet bien trop sensibles pour jouer parfaitement leur rôle tandis que les personnages sont bien trop secondaires pour vraiment convaincre de leur pertinence ; Sulli brillant le plus souvent par son absence. Reste alors la possibilité permanente de prendre une photo avec Bob Razowski : un privilège qui bien évidemment ne se refuse pas !

La disponibilité

Cette attraction est toujours ouverte, à Toon Studio, dans le Parc Walt Disney Studios de Disneyland Paris.