Walt Disney’s Donald Duck
The Sunday Newspaper Comics : Volume 2 • 1943 - 1945

Walt Disney’s Donald Duck - The Sunday Newspaper Comics : Volume 2 • 1943 - 1945
La couverture
Titre original :
Walt Disney’s Donald Duck - The Sunday Newspaper Comics : Volume 2 • 1943 - 1945
Éditeur :
IDW Publishing
Date de publication USA :
Le 20 décembre 2016
Genre :
Sunday Strips
Auteur(s) :
Al Taliaferro (Dessin)
Bob Karp (Scénario)
Nombre de pages :
168

Le sommaire

Essai :
• Introduction

Les histoires :
• 03/01/1943 - 30/12/1945 : Planches dominicales

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 22 mars 2019

IDW Publishing continue d'explorer l'œuvre d'Al Taliaferro en proposant l'intégralité des strips dominicaux des années 1943, 1944 et 1945. En cette période de guerre, le canard va devoir jongler avec les privations et les restrictions tandis que certains des animaux présents dans ses gags avant la guerre vont disparaître peu à peu.

Ce volume marque en effet la fin de l'utilisation dans les strips dominicaux de certains des personnages secondaires remarqués aux débuts des strips de Donald Duck ; tous des animaux de compagnie du canard. Ainsi, Hortense l'autruche vue dans le court-métrage de 1937, L'Autruche de Donald, fait sa dernière apparition le 8 août 1943. Dans ce strip, elle sert de modèle vivant à Donald qui la recouvre de plâtre afin de faire croire à Daisy que c'est un grand sculpteur. Ce strip a aussi l'avantage de réunir tous les animaux de Donald puisque le lecteur y retrouve Basil l'âne, vu dans le cartoon de 1937 Don Donald, dont la dernière apparition dans un strip du dimanche se produit le 12 novembre 1944 mais aussi Kitty le Chat qui lui disparaît des strips le 16 septembre 1945 ainsi que Bolivar le Saint-Bernard, vu dans le cartoon de 1936 Les Alpinistes, qui reste en bande dessinée couleur jusqu'à la fin 1947.

Le personnage de Grand-Mère Donald, apparu dans un strip quotidien le 22 septembre 1943, se voit étonnamment peu utilisé en strips dominicaux : entre 1943 et 1945, elle n'apparaît, il est vrai, que trois fois. Elle se montre ainsi le 7 novembre 1943 où elle a la bonne idée de donner de l'huile de castor à Riri, Fifi et Loulou pour qu'ils aient une mine moins pâle. Elle revient ensuite le 12 décembre 1943 quand Donald la manipule en lui confiant ses neveux tandis qu'il va au cinéma avec Daisy. Elle est revue finalement le 5 mars 1944 alors que Donald lui fait peur pour qu'elle quitte son fauteuil préféré devant la cheminée. Grand-Mère Donald ne sera, ensuite, plus présente dans les strips dominicaux pendant des années avant d'y revenir bien tardivement, en 1951, deux fois uniquement, puis une fois en 1953, en 1961 et en 1968.

Les personnages de Riri, Fifi et Loulou ainsi que de Daisy sont eux beaucoup plus présents. Les neveux sont encore là pour faire de nombreuses bêtises mais peuvent être aussi les victimes des mauvais tours de leur oncle. Dans le strip du 19 septembre 1943, par exemple, Donald leur donne à boire du lait de chèvre ; breuvage qu'ils n'aiment pas et sont bien décidés à lui faire comprendre... Avec Daisy, ses mésaventures sont différentes. Sa belle est, en effet, aussi caractérielle que lui et il arrive souvent qu'il la mette en colère comme dans le strip du 5 août 1945 où il photographie toutes jolies filles sur la plage... sauf elle !

Un autre élément présent dans ces strips est l'impact de la Seconde Guerre Mondiale. Si les allusions militaires sont absentes par rapport aux strips quotidiens, le conflit est abordé à travers les restrictions que Donald peut avoir sur l'essence, la nourriture ou le chauffage. Le strip du 20 février 1944 est ainsi parfaitement représentatif de la période. Donald fait la queue au service de rationnement d'essence. Il se plaint, comme il a l'habitude de faire, pour obtenir une vignette qu'il collera sur son pare-brise afin de faire le plein plus facilement. Après moult négociations, il obtient le précieux sésame mais va très vite crever peu de temps après l'avoir obtenu. Résultat des courses, il doit refaire la queue pour obtenir la même autorisation, dans un bureau différent, cette fois-ci pour changer ses pneumatiques, également en pénurie.

Ce deuxième volume de strips en couleur de Donald Duck est un vrai régal. Al Taliaferro est au sommet de son art pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.