La Dynastie Donald Duck - Tome 22
1947 - 1948 : Noël sur le Mont Ours

La Dynastie Donald Duck - Tome 22 (1947 - 1948)
La couverture
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 17 février 2017
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Carl Barks
Nombre de pages :
384

Le sommaire

Le monde de Donald :
• Le Premier Visage d'Uncle Scrooge
• Donald dans l'Ouest de "Long Fusil"
• Carl Barks avant Quentin Tarantino
• Mettez du Barks dans vos Histoires
• Des BD Gratuites qui Valent de l'Or

Les histoires :
• Noël sur le Mont Ours (1947)
• La Sonnette Infernale (1947)
• En Transe pour la Danse ! (1947)
• Maître d'Harmonie (1947)
• Le Dindon de la Force (1947)
• Trois Bons Petits Canards (1947)
• Les Deux Vantards (1948)
• Une Aventure la Tête à l'Envers (1947)
• Le Fantôme de la la Grotte (1947)
• Sapeur Pompier ! (1947)
• Le Shérif du Val Mitraille (1948)
• La Nuit du Veilleur (1948)
• Médecine d'Ours (1947)
• Le Prix du Pourboire (1948)
• Donald Travaille du Chapeau (1947)
• Pare-Soleil = Plein Vol ! (1947)
• Ouistiti-Partie (1948)
• Ultramoderne Mic-Mac (1947)
• Quelle Chance ! (1948)
• Une Éducation à Refaire (1948)
• Sprint Galactique (1948)
• Le Secret du Vieux Château (1948)
• Donald Duck Garde-Côte (1948)
• Assurance Tous Risques (1947)
• La Bombe Atomique (1947)

Portfolio :
• La Bombe Atomique d'Origine Contrôlée
• Le Fier Pompier Donald
• Les Vaches de l'Homme des Canards
• Héros et Sales Types de l'Ouest

Les personnages :
• Clarabelle
• Sir Quackly McDuck

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 29 septembre 2017

Le 22ème tome de La Dynastie Donald Duck est assurément le plus important de toute la collection d'un point de vue historique. Il s'y retrouve, en effet, deux créations majeures de Carl Barks : d'abord le cousin chanceux Gontran Bonheur mais surtout le richissime canard milliardaire, l'Oncle Picsou. Ce personnage est, il est vrai, après Mickey Mouse et Donald Duck, l'un des plus populaires de l'écurie Disney. Mais surtout, il a fait rentrer son créateur dans le panthéon de la bande dessinée mondiale au même rang qu'un Franquin, Osamu Tezuka ou Stan Lee.

Le premier récit est donc historique. Il s'agit de la toute première apparition de Balthasar Picsou ! Elle se produit ainsi dans l’histoire Noël sur le Mont Ours en décembre 1947 publiée par Dell Comics au sein du comics Four Color Comics #178. Donald n'a, comme souvent, pas assez d'argent pour fêter Noël avec ses neveux, Riri, Fifi et Loulou. Il reçoit alors une invitation de son oncle Picsou, qui vit reclus dans son manoir depuis des années : il propose d'offrir un cadeau à son neveu s'il passe le réveillon dans un chalet. Picsou veut, en réalité, tester le courage de Donald : déguisé en ours brun, il va, en effet, essayer de l'effrayer... Dans cette histoire, plusieurs influences se font déjà sentir. La plus évidente est clairement le personnage d’Ebenezer Scrooge, protagoniste principal d'Un Chant de Noël de Charles Dickens. Picsou porte d’ailleurs, en anglais, le prénom du richissime avare. Son nom McDuck autorise ensuite deux choses : d’abord, d’insister sur sa filiation avec Donald mais également de lui donner une origine écossaise. Enfin, le manoir en lui-même rappelle étrangement celui de Xanadu dans le film Citizen Kane d'Orson Welles ; l'illustre réalisateur s’étant lui-même inspiré du magnat de la presse William Randolph Hearst qui s'était réfugié à la fin de sa vie dans le Hearst Castle, un château d'inspiration européenne qu'il s'est fait construire sur une colline de Californie.

Dès la deuxième apparition de Picsou, également présentée dans le recueil, le personnage s'éttoffe déjà et pose les bases de ce qui constituera sa mythologie. Publiée en juin 1948, Le Secret du Vieux Château donne, il est vrai, de l’épaisseur au milliardaire. Son origine écossaise est confirmée, une histoire familiale se crée autour de lui ainsi qu’un lieu mythique : le château du Clan McPicsou. De plus, le scénario prend des airs de canevas de nombreux récits à venir : Picsou part, en effet, à la quête d’un trésor lointain avec ses neveux, le tout en résolvant des mystères et vivant des aventures extraordinaires.

L'autre récit d'importance dans le volume est celui de la première apparition de Gontran Bonheur. Il naît en effet en janvier 1948 dans le magazine Walt Disney's Comics and Stories #88 au sein de l’histoire Les Deux Vantards. Dans cette aventure, il débarque chez Donald à Noël et lui rappelle un vieux pari : il doit se baigner dans le lac gelé le jour de Noël ou lui donner sa maison (le mettant lui et ses neveux à la rue). Malheureusement, Donald perd le pari et donc son logis. Il est finalement sauvé par Daisy qui avait, elle, parié avec Gontran de boire huit litres de limonade en une heure sous peine de devoir restituer sa maison à Donald. Gontran échoue lamentablement et Donald peut donc rentrer chez lui. Mais c’est sans compter sur le caractère des deux cousins qui se lancent à nouveau des paris intenables… Dans cette première histoire, Gontran est donc le pendant de Donald : un vantard obstiné, peut-être juste un peu plus arrogant. Par la suite, le personnage sera caractérisé par une chance insolente qui lui apporte tout ce qu'il désire sans le moindre effort et qui contraste avec la déveine permanente qui s'acharne sur son pauvre cousin. Sa chance lui permet ainsi une grande oisiveté jalousée par Donald qui doit trimer pour l'avare Balthazar Picsou afin de rembourser son inépuisable dette. Bien qu'il ressemble aux autres canards de Disney, Gontran est en réalité un jars ! Il doit arborer donc un bec plus pointu même si, nombre de dessinateurs commettent finalement l’erreur de lui donner l’apparence d'un canard, avec un bec carré.

Au delà de ces trois histoires iconiques, le recueil n'est pas avare en pépites. Par exemple, Une Aventure la Tête à l'Envers voit Donald et ses neveux partir en Australie où ils vont tenter de capturer un kangourou sans se faire eux-mêmes prendre par des aborigènes. Dans Le Fantôme de la la Grotte, Carl Barks met tout son talent de conteur au service d'une histoire où Donald et ses neveux, qui essayent de récupérer des varechs dans une petite île, affrontent un vieux chevalier gardien d'un trésor dont l'entrée secrète est gardé par un poulpe géant. Enfin, dans le classique Le Shérif du Val Mitraille, Donald, grand fan des westerns du cinéma, est persuadé de faire un très bon cowboy. Il va donc tenter d'arrêter des voleurs de bétails sans vraie compétence pour mener l'enquête. Heureusement, ses neveux sont là pour l'aider et lui trouver les preuves nécessaires à l'arrestation des malfrats.

Le tome 22 de La Dynastie de Donald Duck est vraiment extraordinaire car il possède des histoires fondatrices de l'univers des canards. Il arrive en revanche bien trop tard dans la publication de la collection tant il aurait dû en être le premier ! Il est indispensable à tout fan Disney.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux