Darkenblotà
La couverture
Éditeur :
Disney Hachette Presse
Date de publication France :
Le 14 février 2018
Genre :
Bandes dessinées italiennes
Auteur(s) :
Casty (Scénario)
Lorenzo Pastrovicchio (Dessin)
Nombre de pages :
256

Le sommaire

• Darkenblot #1 : Le Futur est Déjà Là - Avangard City (2012)
• Darkenblot #1 : Le Futur est Déjà Là - Menaces Souterraines (2012)
• Darkenblot #1 : Le Futur est Déjà Là - L'Affrontement (2012)
• Darkenblot #2.0 : Régénération - Retour à Robopolis (2013)
• Darkenblot #2.0 : Régénération - Qui est Bo ? (2013)
• Darkenblot #2.0 : Régénération - Question Clé (2013)
• Darkenblot #2.0 : Régénération - Fin de Moi (2013)

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 02 mars 2018

Disney Hachette Presse propose deux hors-séries de Mickey Parade Géant consacrée à la série Darkenblot dont un deuxième tome totalement inédit. L'occasion de retrouver Mickey qui affronte une nouvelle fois l'un de ses plus grands adversaires : le Fantôme Noir.

Le Fantôme Noir, Phantom Blot en version originale anglaise, s'est d'abord appelé en France, Tâche fantôme. Il est un personnage de fiction créé pour l'univers BD de Mickey Mouse, en 1939, par Merrill De Maris et Floyd Gottfredson. Sa toute première apparition en dessin-animé se fait, quant à elle, très tardivement le 30 décembre 1987, dans un épisode de La Bande à Picsou intitulé All Ducks on Deck.
Criminel insaisissable, il porte un suaire noir dans le but avoué de passer pour un fantôme. Il est assurément l'un des pires ennemis de Mickey Mouse auquel il laisse des messages qu'il signe d'une tache d'encre noire. Après Floyd Gottfredson, il est utilisé régulièrement par les dessinateurs d'histoires italiennes et françaises. L'apparence du Fantôme Noir varie d'ailleurs selon les pays et les créateurs : si, dans les histoires françaises, il n'enlève jamais sa cagoule et son suaire (allant même jusqu'à porter d'autres masques et vêtements par-dessus), il apparaît fréquemment à visage découvert dans les histoires italiennes, où il délaisse parfois même son légendaire costume. Cette solution n'est pourtant pas un crime de lèse-majesté en soi. Lors de sa première apparition le 22 mai 1939 dans Mickey contre le Fantôme Noir (Outwits The Phantom Blot), le personnage est, en effet, démasqué et révèle son visage au public : d'apparence canine, il dispose d'un museau atrophié agrémenté de fines moustaches (inspirées de Walt Disney lui-même !) et de petites oreilles pendantes.

Darkenblot est, pour sa part, une série signée de talentueux auteurs italiens. Casty, né en 1967 sous le nom de Andrea Castellan, se charge ainsi du scénario. Il compte déjà depuis 2003 près d'une centaine d'oeuvres chez Disney en Italie parues pour la plupart dans la magazine Topolino, l'équivalent transalpin du Journal de Mickey. Le dessin revient, lui, à Lorenzo Pastrovicchio qui a commencé à travailler pour Disney dans le milieu des années 90 et déjà livré pas moins de 150 bandes dessinées. Les deux auteurs proposent donc une série où Mickey visite une ville hautement technologique, clairement en avance sur son temps et faisant la part belle aux robots. Casty rend d'ailleurs hommage, avec l'utilisation des Trois Lois de à Robotique à un grand nom de la science-fiction américaine : Isaac Asimov. Auteur de romans de science fiction et d'anticipations à succès, cet écrivain russe, naturalisé américain dans son enfance, est, en effet, un maître du genre. A l'origine des cycles de Fondation ou des Robots, il est connu et reconnu pour être le créateur des Trois Lois de la Robotique, universellement admises depuis. Ainsi, d'après ses écrits repris par bien des auteurs du monde entier :
"Un robot n'a pas le droit de nuire à un humain, ni de laisser sans assistance un humain en danger."
"Un robot doit obéir aux ordres des humains, sauf lorsque ces ordres sont incompatibles avec la première Loi."
"Un robot doit protéger sa propre existence tant que cette protection n'est pas incompatible avec une des deux premières Lois."

Le premier tome propose deux histoires, toutes deux déjà parues en France dans Mickey Parade Géant en 2013 et 2015/2016. Le premier récit Le Futur est Déjà Là met en place l'univers tandis que le second Régénération permet de le développer encore plus. Les deux aventures se basent beaucoup sur les Lois de la Robotique et les conséquences qu'elles peuvent apporter. Une récurrence se crée d'ailleurs dans la série avec le désir d'un riche entrepreneur d'imposer la vente de robots qui sortent de la norme, s'affranchissant souvent des Trois Lois, dans le but inavouable de faire tomber le maire de la ville de Robopolis. Et à chaque fois, ils font appel au Fantôme Noir pour les seconder dans leur ignoble tâche pensant, à tord, pouvoir le manipuler.

Le deuxième tome offre un volume totalement inédit en France avec des aventures publiées en 2017 en Italie. Mis à part Darkenblot 2 - Le Film - 3D qui est une petite histoire rapide et sans lien, les deux autres Nouvelle Partie et Némésis sont intimement liées. Des indices à suspense sont, il est vrai, donnés dans la première aventure tandis que les réponses sont apportées au fur et à mesure du dernier récit. Si Nouvelle Partie se déroule toujours à Robopolis, Némésis essaye, elle, de changer de cadre en se situant à Miraitoshi, une nouvelle cité, également à la pointe de la technologie. Le casting est en outre étoffé grâce à quatre jeunes (Dean, Skylar, Bérénice et Orion) qui vont aider Mickey dans sa chasse au Fantôme Noir.

La série Darkenblot s'avère donc particulièrement agréable à lire. Les auteurs savent, en effet, excellemment allier l'action au suspense. Et même si un canevas commun se dessine au fil des histoires, le récit reste palpitant et apte à passionner également le lecteur adulte. Il faut dire que les auteurs distillent certaines idées bienvenues comme des réflexions sur une société ultra connectée ou qui s'appuie trop sur la technologie. Elles abordent aussi en filigrane la corruption en pointant les industriels qui achètent certains politiques pour servir leurs propres intérêts au détriment de ceux de leurs concitoyens ou détruisent les incorruptibles au moyen de campagnes de dénigrement savamment orchestrées. Le récit est véritablement prenant et il est difficile de lâcher le magazine une fois commencé. L'action et les courses-poursuites sont, à ce titre, menées tambour battant, le tout allié à des dessins dynamiques et avenants.

Darkenblot est décidément un belle surprise que Disney Hachette Presse met à la disposition des lecteurs français : voilà deux hors-séries à déguster sans modération !

Les autres volumes

Darkenblot - Tome 02
Volume 02
Date de publication France

Le 21 février 2018

Auteur(s)

Casty (Scénario)
Lorenzo Pastrovicchio (Dessin)

Sommaire

Darkenblot #2.1 : Nouvelle Partie (2017)
Darkenblot 2 - Le Film - 3D (2017)
Darkenblot #3 : Némésis - Épisode 1 (2017)
Darkenblot #3 : Némésis - Épisode 2 (2017)
Darkenblot #3 : Némésis - Épisode 3 (2017)
Darkenblot #3 : Némésis - Épisode 4 (2017)

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux