Titre original :
The Zodiac Legacy : The Balance of Power
Éditeur :
Pika Roman
Date de publication France :
Le 10 octobre 2018
Collection :
Zodiac Legacy
Auteur(s) :
Stan Lee (Texte)
Stuart Moore (Texte)
Andie Tong (Dessin)
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney Press (US) : Le 7 mars 2017
Nombre de pages :
418

Le synopsis

Rien ne va plus pour le groupe des Zodiac ! Steven et ses amis sont sur tous les fronts maintenant que Maxwell s'est accaparé leurs pouvoirs. Lancés dans une course-poursuite à travers le globe, les jeunes gens se sont mis en quête du mystique Jianyu ; ce n'est qu'en mettant la main sur l'artefact qu'ils pourront espérer redevenir les hôtes du Zodiaque. Déjà sous tension, l'équipe est en plus fragilisée par la perte de Kim, qui a été enlevée par Maxwell voici quelques mois. Alors que la menace du Dragon se fait de plus en plus prégnante, les ennemis d'hier sont contraints de s'allier pour déjouer les plans du monstre qui s'apprête à détruire le monde...

La critique

rédigée par
Publiée le 12 novembre 2021

Et de trois ! Avec Zodiac Legacy : L'Affrontement, Stan Lee et Stuart Moore, assistés des pinceaux d'Andie Tong, signent l'ultime volet d'une excellente saga teintée de mysticisme et de légendes chinoises. Bagarres endiablées, prophéties antiques, sauvetage du monde et romances naissantes : tous les ingrédients des meilleures sagas adolescentes sont réunis dans cet ultime volet de Zodiac Legacy qui se dévore d'une traite.

Comme à leur habitude, Stan Lee et Stuart Moore ne perdent pas une seconde et plongent leur lectorat au cœur de l'action dès la première page. Après le temple enfoui du premier tome et le désert du second volet, ce troisième roman s'ouvre en effet sur une descente en rappel au centre d'un volcan ! Dépouillés de leurs pouvoirs par un Maxwell ivre de vengeance à la fin du précédent tome, les adolescents, rejoints par quelques-uns de leurs anciens adversaires, se lancent à corps perdu dans l'aventure la plus importante de leur jeune carrière de super-héros. Pendant qu'ils fouillent les places fortes de Vanguard à la recherche de Kim, la détentrice du pouvoir du Lapin, ils ne perdent pas de vue leur principal objectif : s'emparer d'une sphère magique appelée le Jianyu, réceptacle des forces qui leur ont été arrachées. Avec une équipe aussi hétéroclite, composée d'adultes et d'adolescents qui s'affrontaient à grand renfort de pouvoirs magiques il n'y a pas si longtemps, les conflits ne tardent pas à éclater. Certains ne sont d'ailleurs pas nouveaux : entre Josie, le Cheval et le Coq Roxanne par exemple, une rivalité s'est installée dès leur première rencontre, qui s'est soldée par un combat éprouvant. Les affrontements les plus intéressants sont cependant ceux qui opposent le Tigre Steven au Bœuf Malik. Le second, soldat à la carrure impressionnante et au charisme indéniable, s'impose presque immédiatement dans le rôle de chef de la bande, un poste que le frêle ado Steven avait avant cela accepté à contrecœur. La fin du monde approche à grands pas, mais les auteurs n'abandonnent donc pas pour autant le développement de leurs personnages ; mieux encore, les héros du roman sont plus humains que jamais.

Au centre du volcan, les Zodiac errent dans des dédales de laboratoires de Vanguard imbriqués à même la roche quand ils tombent nez à nez avec de vieilles connaissances. À l'occasion du grand final de leur trilogie, les auteurs tiennent à offrir un dernier tour de piste à tous les personnages apparus jusqu'alors dans la saga, à commencer par les agents Alpha et Bêta, deux gros bras sans cervelle, mais aussi, malheureusement, l'adolescente Mindy. Présentée dans le tome précédent, la jeune scientifique et nouveau bras droit de Maxwell souffre en effet d'une si mauvaise écriture qu'il est difficile de la prendre au sérieux. Au travers des trois romans de leur série, Stan Lee et Stuart Moore ont imaginé quantité de personnages attachants et souvent mémorables. La Chèvre Liam est ainsi un bagarreur invétéré, le Chien Nicky use autant de son sarcasme que de ses crocs pour blesser ses adversaires, quant au Cochon Duane, ses pouvoirs limités soulignent sa personnalité effacée et son caractère laconique. Mindy, elle, n'a strictement rien pour plaire. Aussi intelligente qu'elle est perturbée, la jeune femme est le personnage le plus caricatural de la saga. C'est d'ailleurs à se demander comment les auteurs ont pu s'égarer à ce point ! Perdue dans un roman qui raconte comment des adolescents se retrouvent investis de pouvoirs mystiques pour combattre un dragon, c'est ironiquement Mindy qui est le personnage le plus cartoonesque de Zodiac Legacy ! Ses dialogues sonnent faux, tout autant que sa « folie » réelle ou supposée et son passé ; la jeunesse de Mindy, expédiée en quelques pages dans le but de susciter un peu de compassion chez le lectorat, achève d'enfoncer le clou. Les lectrices et lecteurs ont tôt fait de tourner les pages en vitesse, tout en priant pour que Mindy ne repointe pas le bout de son nez au détour du prochain chapitre.

Fort heureusement, les autres personnages de la saga sont bien mieux lotis, et des échauffourées entre les membres de l'équipe Zodiac naissent de jolis moments de complicité. Durant un énième combat entre les ennemies jurées Roxanne et Josie, cette dernière se laisse par exemple aller à quelques confidences bienvenues, qui permettent enfin de cerner pourquoi la mercenaire affiche constamment un air renfrogné. Le plus beau personnage de la trilogie reste cependant Jasmine. D'abord présentée comme une aventurière intrépide dans le premier tome, la jeune femme a bien manqué ensuite de se faire consumer par le pouvoir destructeur du Dragon. Dépossédée de ses pouvoirs et fortement affaiblie, Jasmine est désormais l'un des membres les plus fragiles du groupe Zodiac. Battue par Mindy, la jeune femme passe dangereusement près de la mort avant d'être propulsée dans un univers psychique duquel elle n'arrive pas à s'extraire. Pour avoir une chance de s'échapper de ce monde rempli de souvenirs douloureux, Jasmine va alors devoir apprendre à accepter le poids de sa culpabilité, en compagnie d'un guide inattendu. Livrant enfin tous ses secrets, Jasmine aura fait passer le lectorat par toute une gamme d'émotions au fil de la saga en même temps qu'elle s'est imposée comme l'un des plus beaux personnages originaux apparus dans un roman Disney.

Dans Zodiac Legacy : L'Affrontement, Stan Lee et Stuart Moore s'accordent donc enfin un moment pour explorer plus en profondeur le passé de leurs personnages les plus énigmatiques, mais ils achèvent dans le même temps de peindre la mythologie de leur univers et ses aspects les plus mystiques. En plaçant le thème de l'héritage au cœur même du roman, les auteurs répondent d'ailleurs habilement aux dernières questions laissées en suspens. Après le douloureux passé de Jasmine, Steven est à son tour accablé par d'atroces souvenirs... mais ce ne sont pas les siens. À travers des visions, le jeune Sino-Américain se retrouve propulsé dans la Chine impériale, dans la peau d'un ancien avatar du Tigre dont les compagnons d'armes se font massacrer violemment sous ses yeux. Tourmenté par les esprits des anciens combattants du Tigre, Steven apprend que les pouvoirs du Zodiaque n'ont rien d'un cadeau et que le prix à payer pour être un héros est souvent terrible...
Les deux auteurs achèvent leur trilogie de la plus belle des manières, en mettant l'accent sur l'humanité et la jeunesse de leurs protagonistes. Certes, les pouvoirs qui leur ont été accordés ont fait d'eux des héros, mais c'est pourtant bien grâce à leur sens du devoir et du sacrifice que les adolescents vont parvenir à se sauver les uns les autres. Au fil des pages, Lee et Moore n'hésitent d'ailleurs pas à faire de Steven un gamin parfois geignard, pour bien insister sur le fait que l'adolescent est trop jeune pour prendre des décisions qui pourraient affecter le monde entier. Le malaise adolescent, les premiers ébats amoureux ainsi que la fracture générationnelle sont autant de thèmes qui sont abordés de belle manière dans le roman et qui sauront sans doute trouver quelques résonances chez le jeune lectorat. La saga Zodiac Legacy n'a jamais eu l'ambition de présenter des adolescents parfaits et en pleine maîtrise de leurs pouvoirs ; au contraire même, les héros en bavent, se sentent constamment dépassés par les évènements et sont souvent incapables de prendre des décisions de façon collégiale. Avant d'être les héros de la Terre, les Zodiac sont donc des ados paumés et en crise. En laissant transparaître de manière constante les fêlures et la fragilité de leurs personnages, les deux auteurs ont réussi à écrire une histoire dans laquelle les héros sont non seulement réalistes, mais aussi terriblement attachants.

Andie Tong reprend une dernière fois du service pour accompagner de ses superbes planches les pages de Zodiac Legacy : L'Affrontement. Comme à son habitude, l'artiste illustre à la perfection les grandes scènes imaginées par ses complices ; teintés d'ocre, ses dessins du Dragon lors de la bataille finale sont notamment à couper le souffle.
Il est certes difficile d'imaginer quel aurait pu être le futur de la série littéraire, mais il y a fort à parier que le décès de Stan Lee, le 12 novembre 2018, a forcé Disney et l'équipe artistique à remiser, pour au moins un temps, de potentielles explorations plus approfondies de l'univers de Zodiac Legacy. La fin demeure d'ailleurs complètement ouverte, alors qu'une nouvelle menace pour l'équipe de jeunes super-héros se profile déjà à l'horizon. Injustement boudés par le public français, les romans ne sont plus commercialisés par l'éditeur Pika Roman depuis le 1er décembre 2019 ; les lectrices et lecteurs désireux de découvrir l'univers doivent donc désormais se rabattre sur le marché de l'occasion.

Zodiac Legacy : L'Affrontement est une belle conclusion de la saga lancée en 2015 sur une simple idée de Stan Lee, seulement entachée par l'écriture poussive de l'un de ses méchants. S'achevant sur une bataille épique tout en ne négligeant pas de développer les aspects plus mythologiques de l'univers dans lequel évolue Steven, cet ultime volet de la trilogie Zodiac Legacy a une saveur douce-amère pour le lectorat qui souhaiterait partir, juste une fois de plus, à l'aventure auprès de ces super-héros décidément très attachants.

Poursuivre la visite

1994 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.