Le Rêve de Pluto

Le Rêve de Pluto
L'affiche
Titre original :
Pluto's Dream House
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 30 août 1940
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Clyde Geronimi
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Mickey demande à sa lampe magique de construire une niche de rêve pour Pluto qui tourne bien vite au cauchemar...

La critique

rédigée par
Publiée le 14 juillet 2021

Le Rêve de Pluto est un cartoon où Mickey et Pluto ont fort à faire contre une lampe magique qui comprend les ordres de travers.

Le cartoon commence alors que Mickey veut construire une nouvelle niche à Pluto. Les spectateurs les plus observateurs remarqueront aussitôt que les plans de la nouvelle maison du chien adoptent un côté art déco qui se rapproche beaucoup du style des nouveaux studios Disney situés à Burbank et imaginés par le jeune architecte Kem Weber. Les artistes Disney venaient en effet tout juste d'y emménager et décident ainsi de les saluer. Le croquis de la nouvelle niche est dès lors particulièrement beau. Il faut dire que par rapport à la niche délabrée du pauvre Pluto, le nouveau modèle fait vraiment envie. Autre petit détail amusant, une plaque est accrochée au-dessus de l'ancienne niche avec le nom du chien mais aussi une année « 1926 ». À quoi correspond-elle ? Sûrement pas à la création du personnage qui remonte elle à 1930. Peut-être à l'année de naissance fictive de Pluto dans le cartoon ? Voire à rien du tout... Le mystère reste entier !

Pour construire sa niche, Mickey demande à Pluto de l'aider en lui faisant creuser un trou pour les fondations. En s'exécutant, il déterre alors plein de déchets dont une vieille lampe à l'huile qui tombe dans les mains de Mickey. Il frotte alors la lampe pour la nettoyer et elle se met aussitôt à bouger et parler. Les spectateurs remarqueront alors que le génie enfermé dans la lampe, et dont le visage ne sera jamais montré, adopte un accent afro-américain assez prononcé, du moins en anglais, un peu à la façon de l'acteur Eddie Anderson dans l'émission de radio The Jack Benny Program diffusée sur NBC qui était, à l'époque de la création du cartoon, principalement une radio. Mickey demande alors au génie de construire la niche de Pluto à sa place. La lampe s'exécute sans rechigner découpant, ponçant puis clouant les planches de bois avant de peindre la cabane. Ce passage propose divers gags visuels à l'image des pelures de bois qui donnent à Pluto une perruque à la Shirley Temple, la jeune star d'Hollywood populaire à l'époque, ou encore Mickey qui tombe du toit sur une boite à outils et se retrouve grimé à la façon d'une pionnière de l'ouest, une scie enroulée autour de la tête formant une coiffe.

Lors du passage de la peinture, Pluto se fait asperger par le génie. D'abord de vert, de façon verticale, le faisant ressembler à un clown puis, un peu plus tard, de rouge aux lèvres avec le pinceau sur la tête. Son apparence est alors une caricature de Mammy, comme le précise d'ailleurs le génie. Ce gag est un clin d'œil, très commun dans les années 1930, à une chanson du long-métrage de 1927 The Jazz Singer, le premier film "live" avec dialogue et son synchronisé qui inspira Walt Disney pour Steamboat Willie. Elle fait ainsi référence à l'acteur principal, Al Jolson, une icône de l'époque connue pour ses sketches "blackface". Cette expression qualifie les comédiens blancs qui, grimés en Noirs via du maquillage accentuant un contour blanc autour des lèves pour en simuler la grosseur, parodiaient dans des spectacles de vaudeville la vie des Afro-Américains des plantations du Sud. D'une vision totalement raciste et réductrice, ces sketches, très en vogues à l'époque, tomberaient aujourd'hui sous le coup de la loi.

Une fois la niche terminée, d'ailleurs bien plus tape-à-l'œil que le modèle distingué prévu au départ, Mickey demande à la lampe de faire prendre un bain à Pluto dans la maison. Le chien n'est évidemment pas du tout d'accord mais ne peut rien faire contre les pouvoirs magiques du génie. Pendant ce temps, son maître écoute tranquillement la radio. Mais voilà, à force de se débattre, Pluto se cogne contre le mur de la cuisine ce qui a pour conséquence de faire tomber le transistor qui reposait dans le salon de l'autre côté de la cloison. La radio se dérègle et se met à passer d'une station à une autre avec un son plus fort. Le génie se méprend alors en croyant que ce sont de vrais ordres de Mickey et commence à faire à Pluto tout ce que lui indique le transistor défectueux passant de commentaires sportifs aux recettes de cuisine voire même à des conseils de mode. Pluto se voit ainsi notamment piégé dans une gelée que le génie découpe en fines lamelles. Le chien ne sait plus comment s'en sortir... Fort heureusement, il se réveille près du lit de Mickey et son maître le réconforte : tout cela n'était qu'un cauchemar !

Le Rêve de Pluto est un cartoon de Mickey décevant où Pluto affronte un génie décidément bien peu avenant vis-à-vis de lui. L'ensemble ne fonctionne en fait pas vraiment et le résultat peine à convaincre : il faut dire qu'aux début des années 1940, les animateurs ont de plus en plus de mal à trouver des idées novatrices si bien que les aventures de Mickey se font de plus en plus rares. Le Rêve de Pluto en est ainsi la parfaite preuve ; Pluto y étant en outre, plus mis en avant que Mickey.

Les personnages

1928
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.