Bonne Nuit Donald

Bonne Nuit Donald
L'affiche
Titre original :
Early to Bed
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 11 juillet 1941
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

L'environnement de Donald semble s'être ligué pour l'empêcher de dormir...

La critique

rédigée par
Publiée le 12 novembre 2019

Bonne Nuit Donald est le genre de cartoon où le spectateur peut se retrouver facilement.

Donald, éreinté, n'a qu'une envie : aller dormir. Le canard est d'ailleurs déjà en pyjama et se prépare à aller se coucher. Tout heureux, il chante la comptine anglaise Early do Bed, qui donne le titre au cartoon, ouvre son matelas pliant, ajuste son oreiller, se masse un pied puis finalement s'allonge bienheureux, non sans se cogner la tête contre le rebord métallique du lit. Il descend alors l'oreiller et se glisse plus profond dans les couvertures. Et naturellement, c'est à ce moment précis que le coussin décide de céder et de libérer toutes ses plumes. Les mimiques de Donald sont alors vraiment savoureuses tant tous ses gestes sont autant de rituels que le public lui-même peut avoir également dans son processus d'endormissement. Le spectateur se retrouve ainsi beaucoup dans le canard, en particulier, dans sa façon d'ajuster son oreiller ou de s'enfoncer dans sa couche. Les animateurs Disney ont ici parfaitement observé puis restitué la réalité.

Une fois son coussin changé, Donald se recouche pour enfin dormir. Et là, alors qu'il est sur le point de tomber dans les bras de Morphée, le tic-tac incessant de son réveil semble se faire de plus en plus bruyant. Malicieux, à chaque fois que Donald ouvre un oeil, le bruit s'arrête pour reprendre de plus belle quand le canard se tourne ou revient dans sa position initiale de sommeil. Donald pense avoir alors trouvé la parade en remisant le réveil dans le tiroir de sa table de nuit. Mais pas de chance, le bruit se fait encore plus insupportable. N'en pouvant plus, il lance le réveil contre le mur qui tombe dans un vase où il fait, là encore, un boucan d'enfer. Il le jette finalement par la fenêtre mais, se coinçant à un fil à linge, l'engin lui revient en boomerang et s'invite dans le gosier de Donald qui était en train de bailler. Le pauvre canard se retrouve donc avec un réveil dans l'estomac ! Il tente de s'en défaire en se tapant contre le mur grâce à des élastiques accrochés pour ses exercices physiques puis arrive finalement à casser le réveil et à le régurgiter. Il aura, dans sa tentative, tout de même percé le mur de son appartement, une péripétie qui permet aux artistes Disney de livrer un amusant gag où Donald s'incruste dans le fameux tableau La Mère de Whistler.

Mais chose notable, le mort de fatigue peut enfin se recoucher sans craindre son réveil. Sauf que cette fois-ci, c'est son lit pliant qui décide de ne plus rester en place. Dès qu'il éteint la lumière, il se replie dans une position improbable contorsionnant le pauvre canard. Un bon gag voit alors le lit se mettre à bouger uniquement quand la chambre est dans le noir, comme s'il attendait l'obscurité pour agir. Il y a pourtant une raison rationnelle à toute la situation : le matelas, trop usé, ne tient en effet plus dans sa position normale, ses ressorts s'arrachant les uns après les autres. Un autre gag consiste d'ailleurs à envoyer Donald valdinguer sur le lustre qui ne résiste pas et provoque sa chute sur le lit qui se referme aussitôt. Seul avantage de la situation, l'éclairage de la chambre est du plus bel effet même s'il ne trouve pas grâce aux yeux de Donald, toujours coincé et hors de lui.

Finalement, le bien malchanceux canard parvient à se dégager et décide aussitôt de bloquer le lit à grand renfort de cordes et de cadenas. Il peut enfin se coucher quand son réveil se répare et se met à sonner pour marquer le lever du jour. Le canard en sursaute et envoie valdinguer tout le matériel qu'il avait installé. Il ne reste finalement plus qu'une planche cloutée : Donald, revêtu d'une couverture en turban apparaissant alors comme un charmeur de serpents hindou. L'illusion est d'ailleurs parfaite puisqu'une chaussette tombe devant lui sur le seul ressort qui reste et adopte la silhouette d'un reptile dressé.

Bonne Nuit Donald est un amusant cartoon où Donald voit sa nuit contrariée par tout ce qui l'entoure.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.