Donald Fermier

Donald Fermier
L'affiche
Titre original :
Old MacDonald Duck
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 12 septembre 1941
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Donald, promu fermier, doit traire une vache...

La critique

rédigée par
Publiée le 04 décembre 2019

Donald Fermier est un sympathique cartoon où Donald va encore une fois essayer de garder son sang-froid.

Donald est donc cette fois-ci à la tête d'une ferme. Il sort d'ailleurs de sa grange tout guilleret en chantonnant la fameuse berceuse, Old MacDonald Had a Farm, dont le titre a été raccourci et adapté pour nommer le cartoon en anglais. Le canard donne ainsi à manger des graines à ses poules, du foin à son bouc, met de l'eau dans l'abreuvoir... Les cochons décident alors de l'accompagner avec leur grouinement rythmant leurs différentes occupations qui consistent à se rouler dans la boue, boire dans un seau, se cacher sous la paille ou téter leur mère s'agissant des plus jeunes. Cette scène est vraiment sympathique car le spectateur ressent à quel point le canard est heureux de s'occuper de sa ferme qui respire la joie de vivre et le bien-être animal.

Donald appelle alors sa vache Clémentine et la cherche partout. Elle est en fait perchée sur un arbre mangeant des feuilles. Elle descend ensuite tout en douceur avec une grâce incroyable, arrivant sur la pointe des pieds devant son propriétaire, à l'image d'une ballerine. L'animation est ici superbe, montrant à quel point la vache est douce et prévenante. Le spectateur reconnaît aussi l'air instrumental de la chanson Oh My Darling, Clementine, que Donald entonnera également plus loin dans le cartoon. Le canard s'assoie alors sur son tabouret puis commence à traire la vache tandis que joue la musique Turkey in the Straw, une mélodie bien connue des fans Disney puisqu'utilisée dans les cartoons Willie, le Bateau à Vapeur et La Fanfare.

Les problèmes commencent à arriver quand une mouche vient embêter la pauvre Clémentine. Gênée, elle se déconcentre notamment en arrêtant de battre sa queue en rythme qu'elle bougeait jusqu'à alors à l'image d'un métronome. Donald, étonné de cet arrêt, se la prend en pleine figure, formant un joli gag avec les poils qui lui servent momentanément de postiche. La mouche, quant à elle, décide de changer de victime et vient tourner autour du canard. Donald essaye évidemment de s'en débarrasser mais en vain. L'insecte arrive même à rentrer par un trou de son chapeau histoire d'en rajouter dans l'agacement. Donald est bien vite tellement déstabilisé par cette attaque en règle qu'il va mélanger son chapeau, son seau et son tabouret. Il prend le premier pour y verser le lait, s'assoie sur le second et place le troisième sur sa tête. L'effet est aussi amusant qu'incongru, surtout quand il s'en rend compte.

La mouche fait alors ce qu'il ne faut pas faire : elle se moque en effet des déboires de Donald. Face à l'affront, le canard décide bien sûr de riposter en lui envoyant du lait, la visant avec l'un des pis de Clémentine. La mouche, elle, entend se protéger et rentre dans une cafetière, se pensant à l'abri. Mais Donald veut en finir avec un coup au but : il se met ainsi à calculer la trajectoire idéale pour son tir en utilisant la trigonométrie et écrivant son raisonnement mathématique sur le pelage de la vache. Son tir est ainsi parfait, rentrant par le versoir de la carafe et atteignant sa cible en plein dans le mille. La mouche n'a pour autant pas dit son dernier mot et fait en sorte d'affoler la vache, qui attrape Donald avec sa queue pour se débarrasser de l'insecte. Au final, la mouche mort Clémentine qui, par réflexe, envoie le canard valdinguer dans la grange, provoquant les rires de l'insecte...

Donald Fermier est un amusant cartoon où Donald passe en un instant du statut de paisible paysan à celui d'un irascible individu.

À savoir

Dans le long-métrage Le Dragon Récalcitrant, le concept de l'animation est expliqué via un extrait de Donald Fermier. Il s'agit en réalité d'une animation totalement inédite où Donald démontre le principe du mouvement lors des changements de Celluloïd ; seuls les décors du cartoon étant repris...

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.