Dingo Professeur

Dingo Professeur
L'affiche
Titre original :
Teachers Are People
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 27 juin 1952
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack Kinney
Musique :
Oliver Wallace
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Dingo, promu instituteur, rencontre bien des difficultés avec ses élèves...

La critique

rédigée par
Publiée le 10 février 2021

Dingo Professeur voit Dingo se moquer avec délice du dur métier d'instituteur.

Si durant les années 40, le personnage de Dingo est principalement connu pour ses hilarantes démonstrations sportives dans les cartoons de type « How to… »., les années 50 vont être pour lui l'occasion de connaître une évolution notable. Il incarne en effet désormais l'Américain moyen tandis que ses cartoons vont permettre aux studios Disney de décortiquer « l'American way of life », notamment via des parodies de la société de consommation ou des relations humaines. Preuve de leurs qualités et grandes finesses, ces moqueries de l'époque sonnent tellement justes, qu'elles n'ont toujours pas pris une ride, des décennies plus tard !

Alan Reed, connu pour être la voix anglaise de Fred Flintstone, le célèbre personnage de Hanna-Barbera, tient ici celle du narrateur. Ce dernier explique en quoi l'instruction et l'école sont des étapes importantes dans l'éducation des enfants. Le spectateur suit alors un gentil garçon, George, qui est tellement pressé d'aller en cours que sa mère est obligée de le trainer hors de la maison. Habillé de façon chic, il passe alors par sa cabane pour se changer et prendre une dégaine de caïd. Les autres enfants, sur le chemin de l'école, sont, quant à eux, de véritables tornades, faisant plein de bêtises sur leur passage, et ce, qu'ils viennent à pied ou en autobus. Les seuls à vraiment regretter ces charmants bambins durant leur jour d'école sont leurs adorables chiens qui vont attendre toute la journée avant de pouvoir de nouveau jouer avec eux.

Le véritable héros au sein de l'école est bien sûr l'instituteur qui doit avoir toutes les qualités pour pouvoir enseigner à ces chères petites têtes blondes. Il se doit d'être calme et autoritaire, et ce, dès le matin où il contrôle la circulation aux abords de l'établissement pour faire traverser les jeunes bambins. Ces garçons et ces filles sont si adorables qu'il doit se munir d'une tenue de receveur de baseball pour accueillir les élèves et obtenir le calme dans la classe. Il est même obligé d'avoir un rétroviseur pour surveiller ses arrières quand il écrit au tableau. Grâce à ce système, il arrive, par exemple, à prendre George sur le vif avant qu'il utilise son lance-pierre et lui fait vider ses poches remplis de pétards, revolvers et autres grenades. Après l'appel, Dingo propose un cours d'histoire-géographie qui captive tellement ses élèves qu'ils s'amusent tous dans leur coin sans écouter un traître mot de ce que raconte leur professeur. Heureusement pour eux, l'heure de la récréation sonne.

Les gentils bambins mettent alors une pagaille du diable dans la cour tandis que le futur délinquant, George, raconte à ses camarades des choses qui ne sont pas de leur âge. Le professeur, qui entend tout d'une oreille, décide alors de faire l'impasse sur le cours... de biologie ! Finalement, il est temps de reprendre la classe et d'interroger les élèves sur l'orthographe. Puis vient le temps de la découverte artistique et manuelle avant de passer à un contrôle de mathématiques. Il est alors amusant de voir les enfants tricher, mettre un désordre sans nom et être loin de l'image de l'élève sage et sérieux. Ils vont même jusqu'à avancer l'heure de l'horloge, dans le dos du professeur, pour partir plus tôt. Pourtant, même après la sonnerie, le travail de l'enseignant ne s'arrête pas là. Il se doit de nettoyer sa classe pour qu'elle soit propre pour le lendemain, puis vient la corvée de la rencontre avec les parents, souvent en colère sur la manière d'enseigner à leur enfant.

Dingo Professeur se termine par l'explosion de l'école à cause de la grenade que George avait laissée, ce dernier restant finalement en retenue avec pour punition des lignes d'écritures au tableau. Si ce gag ne fait plus sourire aujourd'hui, à la vue des violences que l'école subit régulièrement des deux côtés de l'Atlantique, il faut le remettre dans le contexte de la création du cartoon, au début des années 50. À l'époque, il était en fait inimaginable que la violence puisse franchir les portes de l'école et donc, ici, la présence de la grenade ou du revolver s'apparentait clairement à de l'absurde. Pour le coup, le cartoon s'avère ici tristement prophétique dans un travers qui n'a fait qu'empirer au fil des décennies.

Dingo Professeur est un gentil cartoon qui se moque surtout des enfants insupportables dont le professeur n'arrive pas à canaliser toutes les bêtises. La fin, elle, si elle était drôle au moment de sa sortie, est désormais tristement d'actualité.

L'équipe du film

1918 • 2015
Artiste d'Effets Visuels
1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

1939 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.