L'École de Pilotage de Miss Fritter

L'École de Pilotage de Miss Fritter
L'écran titre
Titre original :
Miss Fritter's Racing Skoool
Production :
Pixar Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 24 octobre 2017
Série :
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
James Ford Murphy
Musique :
Jake Monaco
Durée :
3 minutes

Le synopsis

Les élèves de Miss Fritter racontent comment son école a changé leur vie...

La critique

rédigée par
Publiée le 21 décembre 2017

L'École de Pilotage de Miss Fritter réunit certains personnages du long-métrage Cars 3 dans une situation et un format - le court-métrage - inédits. Depuis Monstres & Cie, Pixar a, en effet, pris l'habitude de proposer, en bonus de l'édition vidéo de ses films, une histoire courte mettant en scène tout le casting précédent. Cette politique a plusieurs avantages. Elle ravit, d'abord, les fans, en leur offrant des sessions supplémentaires avec leurs personnages favoris, le plus souvent dans des séquences finalement non retenues dans le long-métrage initial. Ensuite, elle permet à de jeunes artistes de se faire la main sur des projets moins exposés qu'un film de cinéma. Enfin, elle propose, sans vraiment l'avouer, des suites (certes au format ultra-court) dont la réalisation est moins onéreuse car effectuée dans le sillage immédiat de celle de l'œuvre de référence. Les outils de production sont, de la sorte, à disposition ; la mémoire sur les personnages, totalement fraîche et le financement suffisant puisque pris sur le budget principal. La qualité ne souffre donc pas de difficultés tandis que la suite est appréhendée comme un exercice artistique plutôt qu'une recherche de profits faciles.

L'École de Pilotage de Miss Fritter est signé de James Ford Murphy. Ce dernier rentre chez Pixar dans la seconde moitié des années 90 et commence à travailler en tant qu'animateur sur 1001 Pattes (a bug's life). Il participe ensuite à Toy Story 2, Drôles d'Oiseaux sur une Ligne à Haute Tension, Monstres & Cie, La Nouvelle Voiture de Bob, Le Monde de Nemo, Les Indestructibles, Cars - Quatre Roues, Martin et la Lumière Fantôme et Ratatouille. L'École de Pilotage de Miss Fritter est ainsi sa deuxième réalisation après Lava.

L'École de Pilotage de Miss Fritter est au mieux anecdotique, au pire insupportable. Il est d'abord très court, se déroulant en à peine trois minutes. C'est d'ailleurs plus une pastille qu'un véritable court-métrage. Ensuite, il n'apporte strictement rien. Il se base ainsi sur l'un des moments boueux de Cars 3 : celui où Flash McQueen et Cruz Ramirez se retrouvent au milieu d'une d'arène pour bolides déclassés survitaminés venus s'affronter dans une sorte de match de catch pour automobiles. Si la scène est importante dans le film, notamment pour approfondir la relation entre ses deux héros, les personnages secondaires qui s'y trouvent sont eux caricaturaux et sans grands intérêts. Dès lors, leur consacrer un court-métrage entier n'est pas franchement une bonne idée !

L'École de Pilotage de Miss Fritter fait donc pire que n'importe quel Cars Toons. Il ne se veut d'ailleurs en réalité qu'un petit reportage vidéo que regarderaient Flash et Cruz, formant une litanie d'interviews pour une publicité des élèves de Miss Fritter qui racontent comment le bus cabossé à changer leur vie en leur permettant d'assumer leur envie de foncer dans le tas et plonger dans la boue. Dr. Damage, Faregame et Arvy Motorhome se succèdent alors devant la caméra ; la réclame se terminant sur un vieux panneau publicitaire représentant Flash et Cruz avec des gueules cassées que des élèves font mine de faire parler...

L'École de Pilotage de Miss Fritter réussit un exploit : faire regretter les pires pitreries de Martin. Un comble !

L'édition vidéo

Le cartoon est disponible en bonus de l'édition vidéo de Cars 3.

Poursuivre la visite

1984 • 2018

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.