Le Conte des Deux Animaux

Le Conte des Deux Animaux
L'affiche
Titre original :
A Tale of Two Critters
Production :
Walt Disney Productions
Date de sortie USA :
Le 22 juin 1977
Genre :
Docu-Fiction
Réalisation :
Jack Speirs
Musique :
Buddy Baker
Durée :
48 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Un ourson rencontre accidentellement un jeune raton laveur et se lie d'amitié...

La critique

rédigée par
Publiée le 12 mai 2020

Le Conte des Deux Animaux est un moyen-métrage diffusé le 22 juin 1977 en avant programme du film d'animation Les Aventures de Bernard et Bianca dans les salles américaines. L'année suivante, le 4 juin 1978, il est proposé dans l'émission d'anthologie The Wonderful World of Disney, sur la chaîne américaine NBC.

Passionné de flore et de faune, Walt Disney peut être considéré comme le pionnier du documentaire animalier. Dès 1948, il met, en effet, en chantier la collection des True-Life Adventures dont les courts et longs-métrages seront multi-oscarisés. Cette série, inaugurée avec le mini-documentaire L'Île aux Phoques, constitue d'ailleurs la première véritable incursion de la Compagnie de Mickey dans la production de films "live". Elle comporte un total de sept courts-métrages avant de s'ouvrir, en 1953 avec Le Désert Vivant, au format des longs-métrages. À partir de 1954, et jusqu'en 1984, les studios Disney mettent ensuite en production des courts et moyens-métrages dits "spéciaux", en ce sens qu'ils n'appartiennent à aucune collection ou série, mais sont uniquement des "one shot" dont le sujet tourne souvent autour des animaux, dont la durée se situe entre vingt et cinquante minutes.

Le Conte des Deux Animaux marque le retour d'une tradition au sein des studios Disney. En effet, si les moyens-métrages animaliers étaient des productions régulières au cinéma, le dernier du genre à avoir eu les honneurs du grand écran était Accroche ton Chapeau dans le Vent en 1969. Walt Disney Productions a naturellement continué à produire ce genre de docu-fiction durant les années 70, mais les réservait pour l'émission d'anthologie The Wonderful World of Disney. La sortie au cinéma du moyen-métrage Le Conte des Deux Animaux, ainsi que de Footloose Fox deux ans plus tard, marque pourtant un peu le chant du cygne du genre chez Disney. À partir du début des années 1980, les docu-fictions animalières se feront, il est vrai, de plus en plus rares au sein du studio aux grandes oreilles, non seulement au cinéma mais aussi à la télévision.

Le Conte des Deux Animaux est donc un court-métrage typique des docu-fictions du studio Disney. Le narrateur (Mayf Nutter en anglais) y raconte l'histoire d'une amitié hors norme : celle d'un raton laveur et d'un ourson. Les deux animaux vont ainsi se retrouver séparés de leur famille quand un gros ours mâle passe à proximité et effraie les deux petits qui se cachent dans une souche d'arbre. Malheureusement, la cachette, déstabilisée, roule sur elle-même en se rapprochant de la falaise puis tombe dans la rivière et emmène ses hôtes au loin. Commence ainsi pour les deux compagnons de fortune une aventure pour leur survie. Il va alors se créer une amitié qui va leur permettre de s'entraider, du moins pendant les mois d'été et ce, jusqu'à l'automne et la période d'hibernation. Ils trouvent d'ailleurs un même arbre mort pour l'hiver : un terrier moelleux en bas de la souche pour l'ours et un trou dans le tronc pour le raton laveur. Sauf que la rudesse de l'hiver, le fait que le raton laveur n'hiberne pas mais aussi les aléas d'une avalanche font que leurs chemins vont finir pas se séparer.

La réalisation du moyen-métrage est confiée à un vétéran des studios Disney, Jack Speirs, bien que cela soit ici son tout premier projet derrière une caméra. Il est en effet embauché par Walt Disney au milieu des années 50 avec pour mission d'écrire les textes des épisodes de l'émission d'anthologie. Il travaillera ainsi sur de nombreux épisodes de Cameras in Africa en 1954 ou Monsters of the Deep en 1955 durant la première saison jusqu'aux chansons de The Nashville Coyote en 1972. Il écrit aussi la narration du téléfilm Pablo et le Chihuahua Dansant (1968) et du film Mes Amis les Ours (1974) ainsi que les scénarios des longs-métrages Charlie, le Couguar (1967) et Le Roi des Grizzlys (1970). Le Conte des Deux Animaux est donc la première fois où il se voit confier le poste de réalisateur, tâche qu'il reprendra deux ans plus tard en 1979 pour le court-métrage Footloose Fox qui sera alors son dernier projet pour Disney.

Si la réalisation a un peu vieilli, Le Conte des Deux Animaux propose tout de même des images sympathiques. Bien sûr, les facéties de l'ourson et du raton laveur sont particulièrement avenantes. Mais le moyen-métrage offre aussi de belles séquences avec d'autres animaux comme un blaireau, un glouton ou un renard. Les paysages sont également très beaux, traversant les hauts plateaux des forêts dans l'ouest américain. Par contre, les plus attentifs remarqueront que la présence de l'homme n'a pas été complètement gommée dans l'histoire. Alors que l'ours et le raton laveur sont rejetés près de la mer via leur tronc d'arbre qui descend la rivière, il est en effet possible de voir un navire de marchandises tout au loin, prouvant que l'aventure est bien contemporaine. Enfin, il sera apprécié, lors du générique du début, la chanson country Travelin' On composée par Buddy Baker et écrite par Erika Borgeson et Jack Speirs.

Le Conte des Deux Animaux est un court-métrage d'un autre temps, plein de charme, qui ennuiera sûrement les plus jeunes adolescents ou adultes, mais qui fleure pourtant bon la nostalgie des années 70, celles-là mêmes où les studios Disney étaient restés coincés dans... les années 60.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.