Dossiers » Vie du Site » Articles
Vie du Site » Articles

Bienvenue à la V5.4 !

L'article

Publié le 01 octobre 2017

La version V5 de Chronique Disney mise en place en octobre 2015 est appelée à être la dernière : elle n’a pas, en effet, vocation à connaître une remplaçante radicale mais juste des ajustements réguliers. Etant en « responsive design » (elle s’adapte à tous les écrans), elle est en l’état capable d’offrir à tous les internautes une navigation optimale.

Chronique Disney n’est pour autant pas figé dans le marbre et évolue par petites touches, à la fois techniques et éditoriales.
Le site a ainsi déjà connu trois évolutions de version, respectivement dénommées V5.1, V5.2 et V5.3.
Octobre 2017 voit le lancement de la version V5.4 dont voici les aménagements.

Le fil info agrémenté de photos

Cette nouvelle rubrique de veille d'actualités, lancée en juillet 2017 et accessible depuis la une ou le menu, se contentait jusque-là uniquement de dépêches d’information brulante, exprimées par du texte complété d’une icône d’identification.
Elle est désormais agrémentée de photos d’illustration dès lors que la photo apporte une information en elle-même. Une dépêche peut contenir un maximum de trois photos ; elle sont présentées en version vignette et sont cliquables, c’est-à-dire agrandissable d’un simple clic.

Les critiques du jour mieux identifiées

Il arrive de plus en plus souvent au site de publier plusieurs critiques ou analyses inédites par jour.
Pour aider les visiteurs à les repérer en une, une mention en rouge « Nouveau » a été rajoutée sur les vignettes de une des fiches concernées. Ainsi, il est plus aisé de découvrir les publications inédites de la journée sans avoir besoin de connaitre la date du jour qui reste évidemment renseignée.

L’habillage de la version mobile upgradée

Si le site est en responsive design – autrement dit, il s’adapte à tous les écrans - la version mobile, elle, ne disposait pas d’un habillage saisonnalisé et restait donc identique du 1er janvier au 31 décembre. Elle ne bénéficiait pas, en effet, de visuels spécifiques pour les périodes festives de l’année que sont notamment Halloween et Noël. De même, pas de bannière tricolore pour le 14 juillet et les armistices ni, plus triste, de bannière de deuil en cas de drame national…
Cette injustice est désormais réparée puisque la version mobile se parera, elle aussi, d’une atmosphère halloweenesque en octobre et féérique en décembre, de cocarde française trois fois par an ou d'un ruban noir le cas échéant.
Cette mesure est d’autant plus légitime que, depuis l’été 2017, selon l’outil de mesure d’audience Google Analytics, les visiteurs du site venant depuis un smartphone sont plus nombreux que ceux, pris séparément, venant d’un ordinateur ou d’une tablette.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux