Dossiers » Expositions & Visites » Les Conventions
Expositions & Visites » Les Conventions

La Paris Comic Con 2017

L'article

rédigé par
Publié le 08 novembre 2017

Festival de la culture pop, la Comic Con est un événement incontournable pour tous les amateurs du genre. Il faut dire que de nombreuses éditions voient le jour depuis plusieurs années à travers le monde. La plus connue, celle de San Diego, est même aujourd’hui utilisée par les majors de cinéma pour présenter leurs futurs projets et dévoiler des contenus exclusifs. Face à l’engouement de ces salons dédiées à l’imaginaire, Paris ne pouvait pas ne pas avoir la sienne.
Initiée en 2015, la Paris Comic Con 2017 est ainsi la troisième édition de l’événement. Elle offre dès lors un nombre plus important encore d’animations, de quoi satisfaire tout un chacun selon ses goûts et ses envies. Conférences, dédicaces, rencontres avec les artistes, cosplay, stands en tout genre, le programme est vaste et le néophyte peut facilement s'y perdre.

Comme chaque année, l'édition s’est tenue au Grande Hall de la Villette où Chronique Disney était invité.
Retour sur un weekend qui devient incontournable d’années en années auprès des passionnés de comics, de science-fiction et de fantastique !

L’Artist Alley

Essentielle pour tous les amateurs de comics, l’artist alley se situe au deuxième étage du bâtiment sur le balcon ouvert, et propose des dizaines d’auteurs et de dessinateurs prêts à rencontrer leurs fans. Cette année, les deux têtes d’affiches de l'artist alley étaient assurément Tim Sale et Don Rosa. Tim Sale est un ainsi dessinateur de comics américain célèbre pour son travail sur Batman chez DC (Un Long Halloween, Amère Victoire), et sur sa saga des couleurs chez Marvel (Daredevil : Jaune, Hulk : Gris, Spider-Man : Bleu et Captain America : Blanc).
Don Rosa, génial créateur de La Jeunesse de Picsou, était également présent les trois jours et a, sans conteste, attiré le plus de monde à son stand ! Sa popularité en France est, en effet, juste énorme. Comme à son habitude, Don Rosa accueillait ses fans avec une petite panière remplie de piments qu’il cultive lui même. Une rencontre inoubliable !

Le reste de l’artist alley n'avait pas à rougir tant de prestigieux noms du comics s'y sont succédés durant ces trois jours. Jim Cheung (Avengers vs X-Men), Stéphanie Hans (Thor), Rebekah Isaacs (Buffy Contre les Vampires, ou encore Dave Johnson (Le Punisher) étaient de la partie. En plus de signer avec plaisir les différents comics apportés par les visiteurs, certains proposaient également de faire des créations originales, au prix naturellement variable selon la commande.
Une précision tout de même : il est absolument nécessaire d’arriver bien avant l’ouverture des portes selon la dédicace voulue. Don Rosa était ainsi pris d’assaut dès l’ouverture des portes et au bout de quelques minutes seulement, une file de plusieurs mètres se formait devant sa table d’exposition...

L’Espace Signature

L’espace signature est l’occasion de rencontrer des artistes pour une dédicace à des heures précises. Deux systèmes sont possibles : la signature payante, achetée sur place ou en amont et la dédicace gratuite. Néanmoins, même pour les signatures gratuites, il faut se munir d’un billet offrant la possibilité d’accéder à l’espace signature. Ces billets, distribués en quantité limitée, se trouvent en dessous de l’espace signature et sont rapidement pris d'assaut. Là aussi, il est donc indispensable d’arriver suffisamment tôt pour se procurer dès l’ouverture des portes le précieux sésame.
Lors de l’édition 2017, deux artistes étaient présents gratuitement dans l’espace signature : Joe Johnston et Brian M. Bendis.
Joe Johnston est un réalisateur américain connu pour Chérie, J'ai Rétréci les Gosses, Les Aventures de Rocketeer, Jumanji ou encore Captain America : First Avenger. Il a également travaillé sur la trilogie Star Wars en tant que directeur artistique.

Brian Michael Bendis est pour sa part un mythique scénariste de comics ayant collaboré à de nombreux titres Marvel depuis le début des années 2000. Ultimate Spider-Man, Avengers, Daredevil... Son palmarès est impressionnant et c’est assurément une autre grande tête d'affiche de cette troisième édition ! Tout sourire et accueillant, rencontrer cet artiste était un joli moment pour n’importe quel fan de comics !
En plus de sa présence, Bendis officiait en tant que membre du jury Jeune Talent Comics, qui récompensait une couverture créée par des amateurs spécialement pour l’occasion. Le gagnant, Nicolas Martin, aura ainsi le privilège de dessiner la variant cover d’un comics Panini Comics pour l’édition 2018 de la Paris Comic Con.

Les conférences et invités

Tout au long de la Comic Con, il est également possible d’assister à de nombreuses conférences. Ces conférences, gratuites, touchent à tout l’univers de la pop culture et s’étalent sur le weekend, dans trois lieux différents : la Grande Salle, la Salle Masterclass et la Salle Workshop.
Les invités de cette troisième édition étaient ainsi au centre des conférences avec un programme alléchant : Finn Jones était là pour parler d’Iron Fist, de Game of Thrones et de The Defenders, Austin Nichols pour The Walking Dead, Julie Benz pour Buffy Contre les Vampires, Richard Sammel pour The Strain, Poppy Drayton pour Les Chroniques de Shannara ou encore Serinda Swan pour Inhumans. A noter également, l’apparition d’une partie du casting de Stranger Things, le dimanche, dans une ambiance tout bonnement électrique.

Le reste des conférences avait de quoi satisfaire le plus grand nombre et pouvait traiter aussi bien de l’édition papier en France, que de la stratégie des grands studios Marvel et DC au cinéma, s’aventurer sur l’univers d’Harry Potter et Dr. Who, parler de science fiction ou faire une rétrospective d’H.P. Lovecraft. En trois jours, ce sont donc des dizaines de conférences proposées ! Bien sûr, il est impossible de toutes les suivre, et une bonne organisation au préalable est nécessaire.

Le cosplay

Comme à chaque Comic Con, le cosplay a une place importante tout au long du weekend. En plus des artistes présents sur l’artist halley qui se sont déjà faits une bonne réputation dans le milieu du cosplay, un concours était organisé le samedi soir. Le French Championships of Cosplay s’est ainsi déroulé devant un jury spécialiste du cosplay et de costumes de films (Marie, Riki Lecotey, Chris Donio) récompensant Jean Daniel Pinard alias Arlek1 pour son interprétation d’Hellboy.
L'heureux lauréat partira ainsi pour Chicago en avril 2018 et représentera la France face aux gagnants d’Australie, d’Inde, de Chine, d’Autriche et des États-Unis lors de la finale mondiale du championnat au C2E2 (Chicago Comic & Entertainment Expo) !

En plus de cette compétition officielle, tout au long du weekend il était possible d’apprécier des cosplays ingénieux ou étonnants dans les allées de la Comic Con Paris. Certains demandant des heures de travail et de passion, le résultat est souvent impressionnant. Les nombreux Deadpool, Spider-Man, Harley Quinn ou Joker côtoyaient ainsi des cosplays inspirés de l’art steampunk absolument splendides. 

Les stands

Entre deux dédicaces et conférences, la Comic Con Paris est aussi l’endroit idéal pour flâner entre les différents stands présents sur place. Le choix est là aussi immense et il y en a pour tous les goûts. Naturellement, les éditeurs ont une place prédominante. Panini Comics, Glénat, Bliss Comics avaient ainsi des emplacements de choix. En plus de proposer un stock important de leur catalogue comics, les éditeurs sont venus accompagnés par des artistes ayant travaillé sur leur comics et qui offraient des dédicaces ou de petits dessins sur les stands en question. Un complément à l’artist alley fort agréable.

Entre les éditeurs, se trouvaient également des stands d’objets dérivés, de posters, de comics VO, de jeux vidéo, de figurines Funko Pop (dont l’exclusivité du Paris Comic Con, Picsou sur son or), ou encore de grands noms liés à l’audiovisuelle. Netflix avait ainsi recréé sur son stand l’univers de Stranger Things, Warner proposait de magnifiques statues représentant la Justice League, et Canal +, tout un couloir dédié à Star Wars. La Paris Comic Con a vraiment vu les choses en grand ! Seule ombre au tableau, l’absence de l’éditeur Urban Comics, qui propose les titres DC Comics en France et qui manquait cruellement à l'appel...

Conclusion

Avec cette troisième édition, la Paris Comic Con a su proposer à ses visiteurs un large éventail en matière de culture pop. Une franche réussite pour un festival qui commence à se bâtir une solide réputation dans le monde des événements liés à l'imaginaire. De quoi attendre du très bon pour la suite...
Vivement la quatrième édition : le rendez-vous est déjà pris pour le 26, 27 et 28 octobre 2018 !

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux