Souvenirs de Gravity Falls
Derrière les Mystères

Souvenirs de Gravity Falls : Derrière les Mystères
L'écran titre
Titre original :
Gravity Falls : Between the Pines
Production :
Disney XD
Date de sortie USA :
Le 8 février 2016
Genre :
Documentaire
Durée :
22 minutes

Le synopsis

Alex Hirsch, le créateur de la série Souvenirs de Gravity Falls, révèle quelques secrets.

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 06 février 2018

Souvenirs de Gravity Falls : Derrière les Mystères est un making-of d'une vingtaine de minutes sur la série Souvenirs de Gravity Falls qui a été diffusé une semaine avant le le final.

Le présentateur de Souvenirs de Gravity Falls : Derrière les Mystères n'est autre qu'Alex Hirsch, le créateur de la série.
Alexander Robert "Alex" Hirsch est un jeune scénariste de télévision. Né le 18 juin 1985, il sort diplômé de la CalArts en 2007. Il rentre alors chez Cartoon Network et travaille sur le scénario de la série animée, Les Merveilleuses Mésaventures de Flapjack. Il se trouve en plein dans l'écriture de la première saison quand il reçoit un coup de fil de Mike Moon, un exécutif de Disney Television Animation qui se déclare impressionné par son film étudiant. Il lui propose dans la foulée du compliment de créer de toutes pièces une série pour Disney Channel. Alex Hirsch accepte bien sûr sans se faire prier. Toutefois, avant de se lancer dans l’écriture de sa propre série, il commence par se faire la main, niveau scénario, sur la nouvelle série animée Disney du moment, Ça Bulle !. Il propose ensuite son pitch à la chaîne en présentant un mélange d'X-Files, de Twin Peaks et des (Les) Simpsons. Contre toute attente, Disney Channel est emballée et lui donne le feu vert. Pour écrire Souvenirs de Gravity Falls, il confie ainsi s’être inspiré de sa relation avec sa sœur jumelle et des lieux de vacances où il aurait aimé passer ses étés. Il a mixé le tout en y rajoutant de l'aventure, de la comédie, du mystère, du fantastique et un petit côté dramatique. Alex Hirsch a cependant une vision bien précise d'où il veut aller puisqu’il a déjà écrit la fin de sa série. Il ne souhaite pas, en effet, que Souvenirs de Gravity Falls s'éternise en un été interminable comme peuvent le connaître Phinéas et Ferb. De plus, à la différence de la série des deux demi-frères, il construit ses histoires sur 22 minutes d’un seul pan et non en deux sections de 11 minutes...

Le documentaire en lui-même, rapporté sur 20 minutes, est plutôt efficace. Le Bébé du Temps demande ainsi à Alex Hirsch de donner aux téléspectateurs des faits et des informations exclusives à propos de Souvenirs de Gravity Falls. En plus de révélations inédites le making-of dynamise le tout grâce à un montage rythmé dévoilant des séquences efficaces comme la "Roue des Secrets" où l'auteur répond à des anecdotes en fonction du résultat du tour ou encore le "Questionnaire Éclair" où Alex Hirsch donne des informations sur des personnages secondaires. Le créateur se révèle un hôte passionnant car le téléspectateur sent réellement la passion qui l'anime mais aussi le fun qu'il a eu à développer la série. Ses amis, ses souvenirs et même sa famille lui ont en réalité servi d'inspiration. Ses anecdotes sur sa sœur jumelle sont à ce titre aussi amusantes que touchantes.

Ce qui impressionne dans le documentaire, c'est clairement la minutie mise dans la cohérence de l'ensemble. Des éléments de la série évoluent, en effet, au fur et à mesure de l'histoire comme une enseigne qui tombe en panne et qui le reste ensuite dans les épisodes suivants ou un personnage qui achète un T-Shirt puis le porte quelques épisodes plus tard. Alex Hirsch donne ainsi plein de clés sur le récit, des cryptogrammes cachés dans les décors ou des éclairages sur l'histoire. Un exemple sur les détails incroyables est donné dès le début du documentaire. Il existe une scène où le téléspectateur voir la main du créateur du journal écrire dessus. A son côté, l'encrier diffuse un prisme arc-en-ciel. Plus tard, dans l'épisode Tout sur le Tapis dans la Saison 1, un triangle en verre de la chambre secrète reflète aussi un arc-en-ciel. C'était ainsi une façon subtile des créateurs de dire que la maison de Stan appartient en réalité au propriétaire du journal. Alex Hirsch raconte également comment il s'est amusé à mettre des messages cachés dans les épisodes. Il est parti du principe que cela lui aurait fait plaisir, étant enfant, d'avoir une série qui lui permettait de jouer aux devinettes. Le créateur se dit étonné de la vitesse dont la réponse à de nombreux mystères s'est retrouvée sur internet dès la fin de la diffusion de chaque épisode. Enfin, il précise que les écrans en fin d'épisode sont aussi là pour s'assembler formant un dessin d'ensemble ; ceux de la Saison 2 permettant de révéler le visage du frère jumeau de Stan.

Certains détails révélés dans le documentaire sont, en outre, très amusants comme celui de l'origine du surnom de Dipper remontant à l'enfance d'Alex Hirsch et à la trace d'acné d'un de ses camarades. Il s'amuse aussi avec ses personnages quand il explique par exemple que chaque fois que Mabel n'est pas à l'image, c'est qu'elle tricote le pullover du prochain épisode. Moose se base, quant à lui, sur la personnalité de l'un des amis d'université et sur le vocabulaire de l'un des autres scénaristes de la série. Wendy, pour sa part, est un mélange de plusieurs souvenirs d'amis des scénaristes. Le plus intéressant est assurément la création du méchant Bill Crypto qui vient de la simple inspiration de la pyramide présent sur le billet d'un dollar. Les artistes lui ont juste rajouté un chapeau, donné des bras et des jambes ainsi qu'un gros œil ; son nom Bill venant tout simplement du mot "billet" !

Souvenirs de Gravity Falls : Derrière les Mystères est un documentaire aussi intéressant qu'amusant qui prouve, encore une fois, que Souvenirs de Gravity Falls est l'une des meilleures séries jamais produites par Disney.

L'édition vidéo

L'émission n'est éditée, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Nos Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.