Hubert
Son Altesse Caninissime

Hubert, Son Altesse Caninissime - Critique du Film Walt Disney Home Entertainment
L'affiche du film
Titre original :
The Duke
Production :
Keystone Entertainment
Date de sortie USA :
Le 18 avril 2000 (Vidéo)
Distribution :
Buena Vista Home Video
Genre :
Comédie
Date de sortie cinéma :
Le 30 octobre 1999
Réalisation :
Philip Spink
Musique :
Brahm Wenger
Durée :
85 minutes
Disponibilité(s) en France :
Autre(s) disponibilité(s) aux États-Unis :

Le synopsis

Avec l’aide de son fidèle chien Hubert, le Duc de Dingwall met sa fortune au besoin des plus nécessiteux. Mais la mort approchant, il craint de laisser sa richesse à son cupide neveu Cecil, qui se trouve être aussi son unique héritier. Il décide donc sur son lit de mort de léguer sa couronne à son plus fidèle compagnon, Hubert. Mais Cecil n'a pas dit son dernier mot...

La critique

rédigée par
Publiée le 15 mars 2022

Hubert, Son Altesse Caninissime ! n'est pas à proprement parler un long-métrage Disney. Ce petit film animalier a en effet été produit par Keystone Entertainment et diffusé au cinéma le 30 octobre 1999 en Islande pour sortir ensuite aux États-Unis directement en vidéo en VHS en 2000 chez Buena Vista Home Video puis en DVD en 2003 chez Walt Disney Home Entertainement avant d'être proposé, par la suite, sur le service de vidéo en ligne Disney Movie Everywhere.

Hubert, Son Altesse Caninissime ! est donc produit par Keystone Entertainment, un petit studio canadien qui est principalement supervisé par le réalisateur, scénariste et producteur Robert Vince. La société de production s'est ainsi fait connaître pour ses longs-métrages familiaux avec des animaux et des enfants dont le plus célèbre est sûrement Air Bud, traduit en français par Tobby, La Star des Toutous, sorti au cinéma chez Walt Disney Pictures le 1er août 1997. Le film est alors tellement populaire qu'il a droit à une suite au cinéma l'année suivante (Un Toutou en Or) puis à trois autres opus sortis directement en vidéo, toujours chez Disney mais également à des spin-off, dont Air Buddies (Cinq Toutous Prêts à Tout en français) est le premier d'une série de huit. À côté de cette saga, la société de production propose aussi des films autour de chimpanzés, que ce soit la série de trois opus MVP: Most Valuable Primate ou le long-métrage unique Minkey, le Roi des Espions. Il a par ailleurs sorti des longs-métrages indépendants avec des chiens en rôle principal comme Panique à Central Park ou Hubert, Son Altesse Caninissime !.

Le scénario de Hubert, Son Altesse Caninissime ! ne réinvente pas la poudre. Le nombre d'œuvres où un maître riche sans descendant lègue toute sa fortune à son animal est en effet légion. Rien que chez Disney, il peut être cité par exemple le film d'animation Les Aristochats ou encore le téléfilm Le Chat Pacha. Ici, le Duc de Dingwall préfère confier sa fortune à son chien, placé sous la garde bienveillante de la nièce de son majordome, plutôt que de voir son odieux neveu hériter de ses biens, celui-ci étant soupçonné de vouloir dilapider son argent tout en refusant d'aider les pauvres. Le film propose alors une construction en trois actes. Le premier présente la problématique du récit, le second s'amuse à créer une embûche dans l'intronisation du chien qui se doit de convaincre la reine et le troisième voit le neveu et sa compagne mettre au point un stratagème pour marier le chien à une femelle qu'ils contrôleraient, leur donnant accès, après coup, à la fortune qu'ils convoitent grâce à l'alliance des deux cabots.

Au vu de son histoire, Hubert, Son Altesse Caninissime ! est donc un film animalier clairement à destination des enfants. Les chiens sont adorables, leur bouille donne envie de leur faire des câlins et ils font assez de bêtises pour faire rire les petites têtes blondes qui sont devant le programme. Ils s'amuseront aussi de l'histoire d'amour entre Hubert le coonhound et Daisy la basset où Hubert en vrai gentleman apporte des fleurs à sa bien-aimée et l'aide à faire la vaisselle. Le dîner royal est aussi divertissant. Les chiens sont en effet conviés à table, mangent dans des gamelles et boivent dans les verres tout en étant assis dans des fauteuils à côté de leurs maîtres. Il faut aussi rajouter les différents piques-niques qui mélangent flirts entre tourtereaux ou chutes en tout genre ainsi que la cérémonie de mariage qui tourne au pugilat. Lors de cette dernière séquence, les enfants vont s'amuser autant des facéties des chiens que du désordre qu'ils vont causer. Au final, tout ce qui tourne autour des animaux est plutôt bon enfant et le film serait passable s'il se limitait à cela.

Malheureusement, Hubert, Son Altesse Caninissime ! souffre d'un casting humain particulièrement pathétique. Tous les acteurs livrent un jeu caricatural et exagéré prenant les enfants pour des idiots. En réalité, seuls les méchants sont relativement acceptables. Oliver Muirhead dans le rôle du neveu du duc, Cecil Cavendish, ainsi que Sophie Uliano dans celui de Shamela Stewarten, la compagne de l'héritier, en font des tonnes certes mais au final arrivent à rendre leurs personnages drôles dans leur bêtise. Là où le bât blesse, ce sont les gentils qui entourent le chien notamment la nièce du majordome, Charlotte, jouée par Courtnee Draper. L'actrice n'a apparemment pas fini ses courts d'art dramatique quand elle a accepté ce rôle. Il faut voir, par exemple, l'expression de son visage quand elle remarque que le duc vient de faire une crise cardiaque : elle semble avoir une mauvaise digestion au lieu d'être paniquée et effrayée pour son ami. Disney Channel la rappellera pourtant dans deux téléfilms, Le Garçon qui Venait de la Mer et Ma Sœur Est une Extraterrestre, où son jeu s'améliorera. Son petit ami, Florian, est lui interprété par Jeremy Maxwell. Ce dernier s'en sort un peu mieux mais l'histoire du jeune homme est tellement ridicule qu'elle nuit au personnage. Alors qu'il est présenté comme un gentil travailleur pauvre, il s'avère qu'il est bien plus qu'il ne le dit. Cette révélation ne sert à rien mis à part créer une tension inutile et permettre au personnage de Charlotte d'en vouloir au jeune homme de lui avoir menti. Les scénaristes ont dû penser que le garçon serait trop propre sur lui et que l'histoire d'amour aurait été trop simple sans au minimum un petit conflit. Le summum est peut-être atteint avec la façon ridicule dont est dépeinte la Reine d'Angleterre qui est loin de l'image qu'elle donne d'habitude.

Hubert, Son Altesse Caninissime ! est un film pour enfants au scénario indigent et au casting catastrophique. Restent les chiens qui sont eux adorables. Les enfants s'en contenteront sûrement ; les parents risquent de vivre un calvaire en regardant avec eux.

Poursuivre la visite

2000 • 2022
20th Century Studios
De 2000 à Aujourd'hui

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.