Kingdom Hearts
Re: Chain of Memories

Kingdom Hearts Re: Chain of Memories
La jaquette
Titre original :
Kingdom Hearts Re: Chain of Memories
Date de sortie Japon :
Le 29 mars 2007
Pegi :
Déconseillé aux moins de 12 ans
Langue :
Anglais sous-titré français
Type de jeu :
Aventure
Multijoueur :
Aucun
Développeur :
Square Enix
Musique :
Yoko Shimumora
Jeux testé sur :
Playstation 4
Également disponible sur :
Playstation 2
Playstation 3 (Kingdom Hearts 1.5 ReMix)

Liste des niveaux

Liste des mondes visités :
Le Manoir Oblivion
La Ville de Traverse
Le Colisée de l’Olympe
Agrabah
Monstro
Atlantica
Le Pays Imaginaire
Le Pays des Merveilles
La Ville d’Halloween
La Forêt des Rêves Bleus
La Forteresse Oubliée
L’Île du Destin
La Cité du Crépuscule

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 21 janvier 2018

Après un premier épisode ayant marqué les esprits des gamers et des fans Disney, Sora, Donald et Dingo reviennent pour de nouvelles aventures mais dans un style radicalement différent offrant une expérience relativement déstabilisante, pour ne pas dire, décevante.

Kingdom Hearts Re: Chain of Memories est donc la suite directe du premier opus sorti sur Playstation 2 et reprend là où le joueur avait laissé les 3 comparses, partis à la recherche de Riku et du Roi Mickey. Arrivés dans un étrange manoir, Sora, Donald et Dingo vont ainsi devoir traverser ce lieu mystérieux contrôlé par une organisation qui ne leur veut pas du bien.

Si le premier jeu avait été salué pour son scénario original et inventif qui permettait à l’univers Disney de cohabiter avec celui de Final Fantasy, force est de constater que cet épisode intermédiaire est beaucoup moins pertinent ; la faute principalement à un manque flagrant d’originalité. S'il ajoute quelques éléments inédits et contribue à poser de nouvelles pierres à la mythologie développée dans le premier opus, la majeure partie du scénario de Kingdom Hearts Re: Chain of Memories n’est, en réalité, qu’une pâle copie de l’épisode précédent, dont la justification maladroite n’aide absolument pas à servir son propos. Ainsi, le joueur sera frustré de retrouver les mondes qu’il a déjà visités dans Kingdom Hearts (à savoir, la Ville de Traverse, Agrabah ou encore Le Pays Imaginaire et bien d’autres) et ce, malgré la présence de deux endroits originaux qui peinent réellement à convaincre tant leur intérêt est limité.

Pourtant, sil y a bien un point sur lequel Kingdom Hearts Re:Chain of Memories diffère de son aîné, c’est au niveau de son gameplay. Les combats en temps réel sont, en effet, toujours bien présents, mais sont maintenant dotés d’un système de cartes à jouer représentant les différentes actions possibles, chacune numérotée de 0 à 9 selon leur puissance. Il existe ainsi plusieurs types de cartes parmi lesquelles les cartes Attaque, Magie, Objets mais également Malus. Ces dernières représentent des méchants emblématiques qui influent sur Sora dans sa manière de combattre ou carrément sa santé. Le personnage a également la possibilité de combiner plusieurs types de cartes afin d’utiliser des combos spéciaux dont la puissance est renforcée.
Seulement voilà, le gameplay ne prend pas et se révèle plus frustrant qu’autre chose pour les fans habitués au système de combat de l’opus précédent. Certes, ce nouveau mode est novateur mais n’apporte pas grand chose et alourdit l'expérience de jeu : une vraie fausse bonne idée !

Et que dire de la laborieuse progression au sein des différents mondes visités qui se retrouvent découpés en plusieurs salles dans lesquelles il n’est possible d’accéder uniquement grâce à des cartes « lieux » qui ne s’obtiennent qu’à l’issue de combats contre les Sans-Coeurs ? Ainsi, il faudra que le joueur soit fin stratège dans l'utilisation de ses cartes pour avancer, quand il ne doit pas repartir au combat afin d’obtenir la bonne carte qui lui permettra d’accéder à la salle suivante… Si certaines d'entre elles restent relativement faciles d’accès, d’autres sont parfois tout bonnement impossibles à ouvrir tant leurs critères d’ouverture sont ridiculement élevés.
De par cette construction, les différents niveaux visités se révèlent particulièrement redondants car construits de la même manière : à savoir, le joueur doit se rendre dans l’une des trois salles spéciales afin de déclencher une cinématique permettant de faire avancer l’histoire avant d’affronter le boss qui lui fera franchir un palier du Manoir Oblivion.

Toutefois, tout n’est pas à jeter dans le jeu, à commencer par la possibilité de pouvoir incarner Riku, l’ami de toujours de Sora. Débloqué une fois l'opus terminé, le personnage se révèle sympathique à incarner dans la mesure où il est bien plus puissant que Sora et possède un style de combat bien plus agressif. Si son arc narratif est similaire dans sa progression, il n’en demeure pas moins très intéressant, notamment dans ce qu’il apporte au personnage. Là où Sora cherche avant tout à retrouver ses amis, Riku tente en effet de lutter contre la part de ténèbres qui sommeille en lui malgré les nombreuses tentations qui se dressent sur son chemin. L’aventure de Riku est dès lors bien plus palpitante et permet de rallonger considérablement la durée de vie du jeu tout en mettant en lumière ce personnage plus intéressant qu’il n’y paraît.

Si le scénario et le gameplay ne constituent clairement pas les points fort du jeu, les personnages présents au sein de l’aventure rattrapent quand même l’ensemble. Toujours aussi attachants, ils constituent indéniablement l'un des attraits principaux de Kingdom Hearts Re:Chain of Memories.
Sora demeure ainsi fidèle à lui-même. Toujours aussi optimiste, le jeune garçon est toutefois sorti plus mature de son aventure précédente et met encore tous ses efforts à profit pour retrouver ses amis disparus tout en éliminant les différentes créatures ténébreuses qui se mettent en travers de son chemin.
Donald et Dingo, bien que peu présents au sein de cette nouvelle aventure, restent encore une fois de formidables alliés qui n’hésitent pas à venir en aide à Sora et à lui remonter le moral lorsque tout semble perdu, contribuant là à apporter une touche d’humour bienvenue ; Donald avec sa patience limitée et son caractère colérique et Dingo grâce à sa maladresse légendaire.
Riku, de son côté, prend ici bien plus d’importance : torturé et rempli de conflits intérieurs, le personnage se montre plus intéressant dans son évolution et emporte immédiatement l’adhésion du joueur.
Enfin, bien qu’entouré de mystères, le personnage de Naminé, une jeune fille retenue captive au sein du Manoir Oblivion, se révèle très rapidement attachant et contribue à apporter de très jolis moments d’émotion qui ne manqueront pas de faire couler quelques larmes.

Pourtant, la palme des meilleurs personnages revient aisément aux antagonistes de l’opus, à savoir, les membres de la mystérieuse Organisation XIII qui occupent le Manoir Oblivion. Charismatique, puissant bien que parfois totalement ridicule, chaque membre possède un caractère bien trempé qui le fait se démarquer des autres. Il n'empêche, ils poursuivent le même but : tout mettre en oeuvre pour stopper Sora et Riku.
Enfin, le joueur sera également heureux de retrouver les nombreux personnages Disney qui peuplent les différents mondes visités. Aladdin, Peter Pan, Ariel ou encore Belle et beaucoup d’autres sont, il est vrai, présents tout au long de l’aventure pour venir donner un coup de main aux protagonistes.

Kingdom Hearts Re:Chain of Memories est en outre un cas à part dans la saga Kingdom Hearts. Le jeu est, en effet, tout d’abord sorti sur Gameboy Advance au Japon, aux États-Unis et en Europe sous le nom Kingdom Hearts: Chain of Memories en 2004. À l’époque, il est bien reçu par la critique bien que beaucoup lui reprochent son système de combat jugé trop lourd et mal pensé.
Il faudra, par la suite, attendre la sortie de Kingdom Hearts II Final Mix+ au Japon en 2007 pour le voir complètement transposé sur Playstation 2 avec des graphismes similaires à son prédécesseur tout en acquérant de nombreuses scènes inédites. Cependant, seuls les joueurs japonais et américains bénéficient, dans un premier temps, de cette version améliorée tandis que les joueurs européens doivent attendre 2013 et la sortie de la compilation Kingdom Hearts 1.5 ReMix pour pouvoir poser les mains sur cette version tant convoitée.
Lors de sa sortie, les critiques saluent le portage sublime effectué mais conspuent encore une fois, le système de combat qui n’a pas changé d’un iota. Pourtant, cela n’empêche pas l'opus de se hisser à la 92ème place du classement des meilleurs jeux Playstation 2 de tous les temps effectué par IGN, qui lui reconnaît de nombreuses qualités tout en insistant sur le fait qu’il se différencie grandement de tous les jeux de rôles utilisant un gameplay à base de cartes à jouer.

Kingdom Hearts Re:Chain of Memories est une expérience frustrante à bien des égards. S'il revendique vouloir se démarquer de son prédécesseur, il est clairement à coté de la plaque en raison d'un gameplay beaucoup trop lourd voire ingérable et un déroulement qui s'avère beaucoup trop similaire à celui de son ainé. Ne reste alors que des personnages attachants, quelques retournements de situations inattendus et la joie de retrouver de nombreux toons de l’univers Disney : un bilan trop léger pour réellement convaincre...
Kingdom Hearts Re:Chain of Memories n'est pas moins qu'une belle occasion manquée !

Les Plus
• Le plaisir de retrouver les personnages de la saga
• La possibilité d'incarner Riku
• Des antagonistes charismatiques
Les Moins
• Un gameplay mal pensé et lourd
• Une redite de l'opus précédent
• Un scénario moins surprenant

Nos Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.