Docteur Aphra - 1 : Aphra
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 29 novembre 2017
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Kieron Gillen (Scénariste : Docteur Aphra #1 à #6 + Bonus)
Kev Walker (Dessinateur : Docteur Aphra #1 à #6)
Salvador Larroca (Dessinateur : Docteur Aphra Bonus)
Nombre de pages :
144

Le sommaire

• Aphra (I) : Docteur Aphra #1 (07/12/2016)
• Bonus : Docteur Aphra #1 (07/12/2016)
• Aphra (II) : Docteur Aphra #2 (21/12/2016)
• Aphra (III) : Docteur Aphra #3 (18/01/2017)
• Aphra (IV) : Docteur Aphra #4 (08/02/2017)
• Aphra (V) : Docteur Aphra #5 (08/03/2017)
• Aphra (VI) : Docteur Aphra #6 (12/04/2017)

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 22 décembre 2017

Docteur Aphra - 1 : Aphra marque une petite révolution dans les comics Star Wars de l'Univers Officiel. Il s'agit, en effet, de la première série régulière à être centrée sur un personnage inédit venu ni des films, ni des séries télévisés comme le fut Kanan. Il apporte ainsi un vent de fraîcheur bienvenu, surtout quand l'intéressée s'avère aussi ambivalente dans ses principes et ses valeurs.

La création du personnage du Docteur Aphra et l'élaboration de son histoire reviennent au scénariste Kieron Gillen.
Né le 30 septembre 1975 en Angleterre, il commence sa carrière en tant que journaliste traitant de jeux vidéo écrivant des articles pour de nombreux magazines. Son entrée dans le monde des comics se fait en 2006 avec le scénario de la série Phonogram dessinée par Jamie McKelvie sortie chez le petit éditeur Image Comics. En 2009, Kieron Gillen commence à travailler pour Marvel Comics chez qui il écrit sur Thor (Volume 3), Uncanny X-Men (Volume 1), Uncanny X-Men (Volume 2) ou encore Iron Man (Volume 5). Ses scénarios les plus populaires sont assurément ceux de la série Journey into Mystery se focalisant sur le jeune Loki ou encore Young Avengers (Volume 2). Il est aussi impliqué dans l'univers Star Wars dès la reprise de la licence par Marvel. Ainsi, il va proposer le scénario de la très réussie série Dark Vador sur 25 issues mais aussi les crossovers Vador : Abattu et The Screaming Citadel ainsi que The Ashes of Jedha, autrement dit les issues 38 à 43 de la série mère Star Wars. Avec Docteur Aphra, il propose la série la plus originale de Star Wars depuis la reprise des comics par Marvel.

Côté dessin, l'artiste Kev Walker  se charge de donner vie aux aventures d'Aphra sur les six premiers issues.
Britannique, il commence sa carrière en 1987 sur la série de strips anglais, Future Shocks. Après avoir travaillé un temps chez DC Comics, il arrive chez Marvel en 2003. Il travaillera alors sur ExilesMarvel Zombies ou Secret AvengersDocteur Aphra représente ainsi sa première incursion sur Star Wars en tant que dessinateur même s'il avait fourni une couverture pour l'histoire de l'Univers Légendes, Republic #55: The Battle of Jabiim - Part 1.
Enfin, Salvador Larroca, le dessinateur du bonus dans ce recueil, est, pour sa part, bien plus connu dans l'univers Star Wars principalement pour avoir dessiné la saga Dark Vador du scénariste Kieron Gillen, et ainsi donné naissance graphiquement au personnage d'Aphra.

Quelle fraîcheur que ce Docteur Aphra ! C'est clairement le projet le plus original que propose Marvel depuis sa reprise de la franchise. Certes, le personnage et l'univers l'entourant sont en réalité nés dans Dark Vador mais l'auteur sait parfaitement partir de ce rôle secondaire pour proposer une aventure prenante, développant sa personnalité, son passé et son environnement. Et chance encore plus immense, ce n'est pas une mini série concentrée sur 4 à 6 issues mais bien une série régulière qui va s'étaler sur plusieurs cycles. Cette série apporte indéniablement un dépaysement bienvenu, grâce au métier d'Aphra, archéologue de son état, qui permet d'apporter un zeste de chasse au trésor, de flashbacks sur le passé lointain de l'Ancienne République et de visites de ruines antiques. Pour autant, la série n'hésite pas jamais à rester bien ancrée dans l'univers Star Wars, notamment avec la présence de l'Empire ou encore un séjour sur la lune Yavin IV que la Rébellion vient d'évacuer après sa victoire et la destruction de l'Étoile de la Mort.

La force du comics provient clairement de ses personnages, à commencer évidemment par le rôle titre : Chelli Lona Aphra.
La jeune fille est donc une archéologue ayant obtenu un doctorat d'histoire. Peu après la bataille de Yavin, elle fait la rencontre de Dark Vador, devenu paria de l'Empereur suite à la défaite. Le Seigneur Noir réclame son aide pour trouver une armée qui lui permettrait de reprendre sa place auprès tout en essayant d'en apprendre plus sur le pilote responsable de la destruction de l'Étoile de la Mort. Dans sa quête, elle est assistée par deux droïdes tueurs, 0-0-0 et BT-1 ainsi que par le chasseur de primes wookie Krrsantan le Noir. Mais voilà, ayant obtenu ce qu'il désirait, Dark Vador décide de la tuer ! La jeune fille s'en sortira in extremis et jouira désormais d'une vraie liberté maintenant que Dark Vador la croit morte. Le comics Docteur Aphra commence à ce moment précis. Il est donc particulièrement intéressant d'avoir lu la série Dark Vador pour connaître les événements qui ont amené le personnage là où il se situe au début de cette aventure.

Le personnage d'Aphra est terriblement attachant. La jeune femme est, en effet, une scientifique sans foi ni loi qui utilise l'archéologie pour faire de la contrebande et essayer de s'enrichir. Elle ne manque pas de sang froid, n'hésitant pas à tuer pour arriver à ses fins. Pour autant, elle a aussi de vraies valeurs notamment quand elle s'émeut du sort des habitants d'Alderaan  tués par milliards. Cette ambivalence vient de son enfance difficile liée à son père, une archéologue illuminé parti à la recherche de chimères qu'il croit réelles : des preuves de l'existence de l'Ordu Aspectu. Son alliance de circonstance avec son paternel apporte ainsi beaucoup à l'histoire et permet d'approfondir plus encore la personnalité de la jeune fille. Leurs désaccords mais également le fond de respect qu'elle lui porte développent beaucoup de subtilité dans sa caractérisation.

Enfin, dans la réussite de Docteur Aphra, il convient évidemment saluer le dessin de Kev Walker qui propose de superbes planches. En particulier, ses dessins du personnage d'Aphra la rendent particulièrement attachante grâce à des mimiques qui dépeignent à merveille ce qu'elle dit ou pense. Et il s'en sort aussi très bien dans les décors, notamment la Citadelle de Rur et l'ancienne base de Yavin IV dont il magnifie les ruines. Le dessinateur dépayse le lecteur par son seul coup de crayon valorisant à merveille le récit développé sous ses yeux.

Ce premier volume de Docteur Aphra est une excellente surprise. Frais et novateur, il propose la première histoire de l'Univers Officiel en comics sortant des sentiers balisés de la franchise Star Wars. C'est beau et divertissant : un comics à savourer sans modération !

Poursuivez votre visite

1985 • 2018

Nos Réseaux Sociaux