Han Solo : La Course du Vide du Dragon
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 15 février 2017
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Marjorie Liu (Scénariste)
Mark Brooks (Dessinateur)
Nombre de pages :
112

Le sommaire

Les Histoires :
• Han Solo #1 (15/06/2016)
• Han Solo #2 (06/07/2016)
• Han Solo #3 (31/08/2016)
• Han Solo #4 (12/10/2016)
• Han Solo #5 (23/11/2016)

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 02 mai 2017

Han Solo : La Course du Vide du Dragon est un comics de l'Univers Officiel Star Wars. Simple mini série de cinq issues, il s'agit pourtant, sans ambages, du plus palpitant et du plus beau, graphiquement parlant, comics depuis que Marvel a repris la gestion des BD de la galaxie lointaine.

Han Solo : La Course du Vide du Dragon est le fruit de l'alliance de la scénariste Marjorie Liu et du dessinateur Mark Brooks.
Marjorie Liu est née en 1979 à Philadelphie. D'origine américaine et taïwanaise, elle fait des études de droits mais se consacre à l'écriture une fois son diplôme en poche. Son premier roman sort ainsi en 2005 sous le titre de L'Œil du Tigre, et inaugure une série qui comportera dix tomes. La même année, elle entre en contact avec Marvel qui lui propose d'écrire un roman sur X-Men, Dark Mirror. Elle devient par la suite scénariste de comics se faisant remarquer entre autres sur X-23 ou Astonishing X-Men. Han Solo : La Course du Vide du Dragon est, dans ce contexte, son tout premier projet sur la saga Star Wars.
Mark Brooks est, pour sa part, un dessinateur de comics né en 1973. L'artiste est remarqué en 2000 lors d'une convention de comics ce qui lui ouvre les portes, peu de temps après, de Marvel où il oeuvre sur Marvel Age Spider-Man. Il est reconnu ensuite pour son apport sur Dark Reign : Young Avengers, Cable & Deadpool ou Ultimate X-Men. Sur Star Wars, il signe plusieurs couvertures notamment pour Star Wars, Princess Leia, KananDark Vador  et le crossover Star Wars : Vador : Abattu avant de se voir confier le dessin de la mini-série Han Solo.

Il faut avant toute chose saluer le travail de Mark Brooks dans ce volume. Ses dessins sont, en effet, d'une beauté absolue ! C'est bien simple : pas un pan ne souffre de critique. Les visages des personnages, aussi bien humains qu'extra-terrestres, connus ou inconnus sont ainsi superbes. Han Solo et Leia Organa sont plus vrais que nature tandis que les nouveaux personnages sont tout aussi beaux visuellement à commencer par Loo Re Anno, cet alien bleue à quatre bras, créée spécialement pour le comics. Mais la prouesse des dessins ne s'arrête pas là. Les décors sont splendides qu'ils soient faits de vaisseaux aux détails d'une précision mécanique incroyable ou de planètes visitées via l'espace ou leur sol. Se remarquent aussi des scènes dans des cantinas où tout fourmille de détails juste sublimes. Il n'y a pas à tergiverser : le dessinateur propose là vraiment des dessins magnifiques aidés par un découpage des planches ingénieux et dynamiques. Son compte à rebours dans la dernière épreuve de la course est peut-être la case qui résume à elle-seule le talent de Mark Brooks capable de créer un suspense et un tempo rien que par sa mise en page.

Le scénario de Han Solo : La Course du Vide du Dragon peut, quant à lui, paraître simple au premier abord. Pourtant, Marjorie Liu réussit à construire un récit qui est non seulement bien ficelé mais qui parvient à installer un triple suspense. Le premier est naturellement la course spatiale, La Course du Vide du Dragon, en elle-même. Les trois épreuves sont aussi variées qu'inventives ce qui fait que le lecteur ne s'ennuie pas une seconde et se voit placé dans l'attente de ce qui va arriver aux concurrents. La seconde est la raison de la participation de Han Solo à cette fameuse course. Il doit, en effet, récupérer dans chaque étape un espion rebelle sachant qu'il y a un traite parmi les trois. Il doit donc le démasquer avant qu'il ne s'en prenne aux deux autres. Le troisième suspense est plus subtile : il s'agit de comprendre pourquoi le personnage de Loo Re Anno, dernière de son espèce, tient tellement à cette course et y participe. Enfin, la conclusion est à saluer car elle permet d'ouvrir de nouveaux horizons dans l'Univers Star Wars. Au final, la scénariste livre un véritable travail d'orfèvre, réunissant tous les ingrédients de la trilogie originale (la Rébellion, l'Empire, Leia et Han...) tout en créant des choses vraiment nouvelles aussi bien dans le concret (la course, les lieux visités, tout l'environnement qui en découle...) que dans l'abstrait avec les failles spatio-temporelles.

L'autre grande réussite de Marjorie Liu est d'avoir su rendre ses personnages particulièrement attachants, aussi bien les secondaires que les principaux. Han Solo est par exemple parfait dans ses réactions et sa personnalité. Il fait semblant de ne pas s'intéresser à la cause de la Rébellion mais décide d'accepter la mission alors même qu'il en refuse pleins d'autres venues de contrebandiers bien plus juteuses. D'ailleurs, même si la participation à La Course du Vide du Dragon n'est qu'une couverture, le pilote ne peut s'empêcher de la prendre au sérieux tant il veut se prouver, ainsi qu'au monde entier, qu'il est un pilote hors pair. Sa flagornerie ne l'empêche pas pour autant, alors qu'il est en mesure de gagner, de porter secours à ses amis...
Le nouveau personnage de Loo Re Anno est aussi très bien défini. Elle est la dernière de son espèce mais aussi une vétérante de La Course du Vide du Dragon. Sa façon de voir les choses presque philosophique la rend à la fois intéressante et attachante. Elle ne cherche ainsi pas forcément la victoire mais vit pour la compétition, étant persuadée que la réponse à ses questions se trouve au bout de la course.

Han Solo : La Course du Vide du Dragon est assurément le meilleur comics de l'Univers Officiel Star Wars à date. D'une beauté renversante, l'aventure servie est palpitante avec des personnages forts. S'il faut lire un comics Star Wars de la nouvelle chronologie, c'est évidemment celui-ci !

Poursuivez votre visite

1985 • 2017

Nos Réseaux Sociaux