Iron Man : Extremis
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 30 décembre 2020
Collection :
Marvel Must Have
Auteur(s) :
Warren Ellis (Scénariste)
Adi Granov (Dessinateur)
Nombre de pages :
168

Le sommaire

• Iron Man Extremis Chapitre 1 (The Invicible Iron Man #1) (2004)
• Iron Man Extremis Chapitre 2 (The Invicible Iron Man #2) (2004)
• Iron Man Extremis Chapitre 3 (The Invicible Iron Man #3) (2004)
• Iron Man Extremis Chapitre 4 (The Invicible Iron Man #4) (2004)
• Iron Man Extremis Chapitre 5 (The Invicible Iron Man #5) (2004)
• Iron Man Extremis Chapitre 6 (The Invicible Iron Man #6) (2004)

La critique

rédigée par
Publiée le 10 octobre 2014

Iron Man - Extremis marque une renaissance pour Tony Stark grâce à un récit one-shot coup de poing et incisif signé Warren Ellis !

Warren Ellis est un scénariste anglais né le 16 février 1968 à Essex. Si sa carrière commence au début des années 90, c'est à partir de 1994 qu'il est engagé par Marvel et signe des histoires sur la série Hellstorm, Marvel 2099, Excalibur ou encore Thor. Il crée néanmoins son œuvre majeure chez DC Comics sous le label Vertigo, Transmetropolitan, récit sordide d'un journaliste amer se situant dans une Amérique futuriste...  Après avoir marqué de son style les titres Planetary et The Authority chez le concurrent de toujours, il revient chez Marvel et écrit en 2004 Iron Man : Extremis...
Adi Granov est, quant à lui, un dessinateur né en 1977, à Sarajevo. Principalement connu pour ses couvertures mettant en scène des personnages ou des équipes, il opère également sur des histoires entières. Jon Favreau l'engage ainsi sur les deux premiers films de la franchise, Iron Man et Iron Man 2, son style collant parfaitement avec le dynamisme que le réalisateur souhaite donner à l'armure d'Iron Man. Il est dans ce cadre à l'origine de nombreuses recherches graphiques et concepts du costume. Son travail avec Marvel Studios continuera naturellement sur Marvel's Avengers et Iron Man 3.

Dans Iron Man : Extremis, Tony Stark épaule donc une ancienne connaissance, la scientifique Maya Hansen, après qu'elle se soit fait dérober un sérum censé améliorer les capacités physiques de ses sujets... A la fois polar technologique et drame psychologique, l'histoire joue ainsi sur deux tableaux : la course à l'innovation technique et les démons intérieurs de Tony Stark. Bien que court, l'album propose, en effet, en quelques pages plusieurs thèmes, abordés avec soin par l'auteur. Il faut dire que le personnage de Tony Stark, multimilliardaire enviable en apparence, est rongé depuis des années par un grave problème d'alcoolisme (malheureusement mis de côté dans les films), et par les traumatismes de son passé.  Iron Man : Extremis offre alors au personnage une véritable évolution et un accomplissement en tant que héros ! Le récit est sublimement mis en image par Adi Granov qui livre ici des planches magnifiques. Sobre et lisible, son travail donne un aspect inquiétant à l'armure d'Iron Man. Les scènes d'actions étant tout bonnement impressionnantes, pas tant par le nombre de détails visibles sur la page (Au contraire, son style est très épuré), mais par le dynamisme qui en ressort. L'histoire, saluée par les lecteurs, est vite devenue un incontournable de ces dernières années pour tous les fans du Vengeur en armure. Sans surprise, Marvel Studios s'inspire donc en partie de ce récit pour Iron Man 3 dont la réalisation sera confiée à Shane Black...

Iron Man : Extremis est l'une des meilleures aventures du Vengeur doré de ces dernières années. Aux mains d'un scénariste compétent, porté par un dessinateur talentueux, et bénéficiant d'une qualité d'édition très satisfaisante, cet album fait honneur à Tony Stark et démontre à quel point il est toujours l'un des personnages les plus passionnants de Marvel !

Poursuivre la visite

1984 • 2020
1966 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.