Marvel Cinematic Universe

Un peu d’histoire...

rédigé par

Marvel a longtemps rêvé d'envahir les salles obscures. Dans les années 70 et 80 déjà, la Maison des Idées permet aux grands studios de cinéma de poser une option sur ses personnages contre monnaie sonnante et trébuchante. Les résultats sont plutôt mitigés, mais tout change en 1993 quand Avi Arad est placé à la tête de Marvel Films, qui devient Marvel Studios en 1996. L'homme possède un certain instinct créatif mais aussi le sens des affaires, aussi en est-il persuadé : les héros ont tout le potentiel pour devenir des stars de cinéma. Durant les années 90 et au début des années 2000, Avi Arad multiplie donc les contrats et cède les droits d'adaptation des personnages Marvel les plus emblématiques, sous la forme de paquets clés en main. Marvel Studios s'occupe donc de la pré-production, de dégoter un réalisateur et des acteurs et de faire rédiger les scénarios des futurs films, tandis que les studios n'ont plus qu'à gérer la production et la distribution. Le premier de ces films, Blade (New Line Cinema), rencontre en 1998 un joli succès. Après cela, les excellents X-Men (20th Century Studios) et Spider-Man (Columbia Pictures) sont réalisés avec des budgets de plus en plus extravagants pendant que, de son côté, Marvel Comics reprend des couleurs après une période difficile, en partie grâce à l'univers Ultimate et les lignes MAX et Marvel Knights. Marvel a désormais davantage de pouvoir à Hollywood. La crise semble évitée, mais Marvel doit se rendre à l'évidence : compte tenu de tout le travail fourni, la société reste le dindon de la farce dans ces histoires de licence puisqu'elle ne touche qu'une somme dérisoire, en se rattrapant toutefois sur les ventes de produits dérivés.

En meilleure santé financière qu'auparavant, Marvel souhaite inverser le rapport de force. Avi Arad et David Maisel, le directeur d’exploitation chez Marvel, montent donc un plan en 2004 et obtiennent le financement pour produire directement des films de super-héros, sans passer par un studio tiers. Un (léger) problème demeure cependant : de nombreux personnages sont pour l'heure inaccessibles, la faute aux accords passés précédemment. Forcés de se concentrer sur ceux qui leur restent, les producteurs établissent une liste des héros qui auront droit à leurs propres films. Aux côtés de Captain America, des Avengers et du Docteur Strange, la Maison des Idées envisage donc d'adapter en priorité Shang-Chi, la Cape et l'Épée et les Puissance 4, le premier groupe de super-enfants de l'univers Marvel ! Les projets ont finalement bien changé, mais l'objectif est toujours resté le même : construire un véritable univers partagé au cinéma, dans la droite lignée de la continuité des comics. Le Marvel Cinematic Universe est sur le point de naître.

Pour assurer la distribution des films produits par Marvel Studios, la Maison des Idées se tourne d'abord vers Universal Pictures, laquelle possède encore les droits d'exploitation de Hulk et de Namor. Les négociations piétinent, si bien que Marvel se rapproche finalement de Paramount Pictures. En septembre 2005, le contrat est signé, la magie peut maintenant opérer. Quelques semaines plus tard, Marvel récupère les droits du personnage d'Iron Man, qui étaient détenus jusqu'alors par New Line Cinema. Bientôt, c'est au tour de Hulk de rentrer à la maison, avec pour seule condition de laisser à Universal Pictures la possibilité de distribuer le prochain film du Colosse de Jade et ses éventuelles suites. Enfin, Lions Gate Entertainment abandonne le développement de son film sur Black Widow, permettant à l'espionne russe d'être elle aussi récupérée par Marvel. Marvel Studios a désormais la possibilité d'exploiter ses six futurs Avengers principaux ! Tout n'est pas rose pour autant : en profond désaccord sur la façon de produire les films et de répartir les budgets, Avi Arad quitte la société. Suite à ce coup dur, l'un des producteurs de Marvel est poussé au poste de Président de la production : Kevin Feige en personne ! Casquette sur la tête et connaissant son sujet sur le bout des doigts, ce dernier s'apprête à faire déferler une vague super-héroïque sur le monde entier.

Le 2 mai 2008, le MCU débute officiellement avec la sortie d'Iron Man, et ses résultats au box-office ont de quoi rassurer les équipes de Marvel. Quelques mois plus tard, le Colosse de Jade débarque à son tour dans les salles grâce à L'Incroyable Hulk, avec un succès critique et financier bien moindre cependant. Qu'importe, la machine est lancée, et Marvel Studios n'a plus vraiment le droit de reculer. Coup de théâtre en 2009, The Walt Disney Company s'invite à la fête ; la société de Mickey, menée par un Bob Iger décidément visionnaire, s'offre Marvel Entertainment pour un montant d'un peu plus de quatre milliards de dollars. Le développement du MCU poursuit quant à lui son petit bonhomme de chemin, mais Bob Iger n'est pas satisfait du partenariat de distribution entre Marvel Studios et Paramount Pictures, qui ne prendra fin qu'à la sortie d'Iron Man 3. Qu'à cela ne tienne, Disney rachète manu militari les droits de distribution des futurs Marvel's Avengers et Iron Man 3 ! Grand bien lui en a pris, puisque Marvel's Avengers devient à l'époque le plus gros succès pour un long-métrage distribué par Disney ainsi que le film de super-héros le plus lucratif de tous les temps. De plus en plus de personnages finissent par rentrer au bercail avec les années, les contrats de licence expirant les uns après les autres, mais plusieurs héros majeurs manquent encore à l'appel. L'interminable attente prend fin en 2019, le rachat des actifs de 21st Century Fox permettant, entre autres, à Marvel Studios de remettre la main sur deux des plus grandes équipes : les X-Men et les Quatre Fantastiques.

Les films de super-héros cartonnent au cinéma, mais il est un média que Marvel a toujours eu du mal à conquérir : la télévision. Beaucoup de séries animées ont certes été acclamées, notamment dans les années 80 et 90, mais pour ce qui est des séries live, le dernier (et unique) succès remonte à L'Incroyable Hulk sur CBS dans les années 70 et 80... Pour renverser la vapeur, Marvel Entertainment créé donc la division Marvel Television et y place à sa tête un transfuge du monde des comics : Jeph Loeb. L'ambition de la toute nouvelle branche télévisée est alors de développer, avec ABC Signature, des projets pleinement ancrés dans le Marvel Cinematic Universe. En 2013, la première production de Marvel Television, Les Agents du S.H.I.E.L.D. (ABC), embrasse ainsi la continuité des films, au point de construire certains de ses arcs narratifs autour des évènements dépeints dans les longs-métrages diffusés au même moment au cinéma. Agent Carter, programmée sur ABC entre 2015 et 2016, raconte quant à elle la suite des aventures de Peggy Carter après la Seconde Guerre mondiale.

Un petit séisme se produit toutefois au mois d'août 2015. Si, jusqu'à présent, Marvel Studios et Marvel Television opéraient au sein de Marvel Entertainment sous la direction d'Isaac Perlmutter, les choses sont sur le point de changer. Les affrontements entre Perlmutter et Kevin Feige, fort nombreux et largement commentés à Hollywood, ont en partie abouti à la « délocalisation » de Marvel Studios. Désormais, Kevin Feige, beaucoup plus libre de ses décisions, répond directement à Alan Horn, qui dirige Walt Disney Studios, tandis que Marvel Television reste dans le giron de Perlmutter. Suite à cette séparation, les séries continuent de faire référence aux aventures des héros du grand écran, à l'image du cycle Defenders lancée par l'excellente Daredevil en 2015, mais les personnages du cinéma ne s'invitent guère plus sur la petite lucarne. Les films comme les séries continuent dans tous les cas d'alimenter un univers de plus en plus foisonnant, jusqu'au point culminant de la troisième Phase du MCU : Avengers : Endgame, en 2019.

Devenu le plus grand succès de tous les temps avant de se faire rechiper la place par Avatar en 2021, Avengers : Endgame est l'aboutissement de onze années de développement super-héroïque au cinéma, un voyage qui a fait passer ses spectateurs par toute une gamme d'émotions aux côtés de fascinants personnages. Mais si la Saga de l'Infini est sur le point de s'achever, le MCU n'a pas dit son dernier mot, bien au contraire. Le dernier film de la Phase 3, Spider-Man : Far From Home, commence même à introduire les spectateurs au concept du Multivers, un élément autour duquel Kevin Feige compte bien axer les prochaines Phases du MCU. En octobre 2019, Feige devient Chef de la Création chez Marvel, ce qui lui permet d'être sur tous les fronts. L'une de ses premières décisions est alors d'absorber la filiale Marvel Television au sein de Marvel Studios et d'annuler tous les projets télévisés qui ne sont pas à un stade suffisamment avancé. Dans le même temps, l'arrivée de la future plateforme Disney+ lui permet d'envisager une plus grande synergie entre les films et les séries. Si, auparavant, les productions télévisées étaient éparpillées entre plusieurs chaînes et plateformes, Disney+ est en passe de devenir le nouveau bastion de Marvel Studios. En 2021, WandaVision, la toute première de ces séries, vient ouvrir en grande pompe la Phase 4, lançant du même coup le début de la Saga du Multivers. Les séries produites en leur temps par Marvel Television trouvent d'ailleurs elles aussi leur place sur la nouvelle plateforme. Malgré l'insistance de certains réalisateurs comme James Gunn ou Joss Whedon, qui jurent que ces productions ne sont en rien rattachées à l'univers du MCU, Kevin Feige, lui, ne se prononce pas, mais il commence petit à petit à faire intervenir certains des personnages vus précédemment à la télévision, incarnés par les mêmes acteurs.

Le MCU connaît donc un essor tentaculaire depuis 2008, et ça n'est pas prêt de s'arrêter. Les films rencontrent toujours un immense succès dans les salles, quant aux séries, elles continuent de rassembler les téléspectateurs autour de leurs écrans semaine après semaine. Dans le même temps, le Multivers se fait de plus en plus présent dans le MCU, notamment grâce à la série Loki. Désormais, Marvel Studios n'est plus obligé de se cantonner seulement à ses propres productions, et Kevin Feige peut puiser à l'envie dans de nombreux projets précédents pour faire intervenir, le temps d'un film ou d'un épisode de série, des personnages issus d'univers alternatifs. Voilà de quoi captiver les spectateurs pendant encore au moins quelques années...

Voici la liste exhaustive de tous les films, téléfilms, séries et courts-métrages, live ou animés, intégrés au Marvel Cinematic Universe. La liste des productions du Multivers, quant à elle, se propose de ne rassembler que celles qui ont un lien direct avec le MCU, étant entendu que quantité d'autres œuvres précédentes pourraient sans peine trouver leur place au sein du vaste Multivers.

Univers Marvel
Multivers Marvel
Univers Marvel

Phase 4
La Saga du Multivers

▼ Aller en bas de la liste ▼
▲ Retour en haut de la liste ▲
Multivers Marvel

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.