News of the World

News of the World
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 5 mars 1991 (US / Hollywood Records)
Le 28 octobre 1977 (UK / EMI)
Genre :
Rock
Artiste(s) :
Queen
Durée :
39 minutes

Liste des morceaux

01. We Will Rock You - 2:01
(Brian May)
02. We Are the Champions - 2:59
(Freddie Mercury)
03. Sheer Heart Attack - 3:26
(Roger Taylor)
04. All Dead, All Dead - 3:10
(Brian May)
05. Spread Your Wings - 4:34
(John Deacon)
06. Fight from the Inside - 3:03
(Roger Taylor)
07. Get Down, Make Love - 3:51
(Freddie Mercury)
08. Sleeping on the Sidewalk - 3:06
(Brian May)
09.Who Needs You- 3:05
(John Deacon)
10. It’s Late - 6:26
(Brian May)
11. My Melancholy Blues - 3:29
(Freddie Mercury)

Bonus Track de l’Édition Hollywood Records de 1991
12. We Will Rock You (1991 bonus track remix de Rick Rubin) - 5:00

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 23 octobre 2017
Les chansons

Toutes les chansons ont été produites par Queen et Mike Stone

01. We Will Rock You
Brian May, le guitariste du groupe, fait le choix d'écrire We Will Rock You de façon très simple : il construit le morceau sur la base d'une boucle dans laquelle alternent battements de pieds et de mains. Cela confère à cette chanson une ambiance live largement exploiteé par le groupe lors de ses concerts pour faire participer le public. Devenu un morceau emblématique, la base rythmique est même aujourd'hui reprise par les spectateurs du monde entier lorsqu'ils attendent le début d'un concert ou d'une manifestation sportive.

02. We Are the Champions
Lorsqu'il était interviewé, Freddie Mercury se plaisait à raconter que We Are the Champions était écrite depuis 1975, soit deux ans avant la sortie de l'album. Tout d'abord écartée, elle devient finalement l'un des premiers single choisis avec We Will Rock You et monte aussitôt à la deuxième place des charts anglais. Le clip vidéo de We Are the Champions est tourné au New London Theatre le 6 octobre 1977. Il s'agit du premier vidéo-clip enregistré avec la contribution et la présence de fans.
Alors que We Will Rock You est la chanson de l’attente, We Are the Champions est, quant à elle, la chanson de la victoire !

03. Sheer Heart Attack
Sheer Heart Attack, initialement prévue pour figurer dans l’album du même nom, n'est pas terminée en 1974 et complète donc la tracklist de News of the World. Dans la version initiale, c'est Taylor qui chante en voix de tête. Lorsque le groupe décide de la réenregistrer, Freddie Mercury prend sa place. Taylor participe néanmoins puisqu'il chante la deuxième voix en plus de jouer les parties guitare et basse. Le style punk tranche radicalement avec les premières chansons de l'album. Le traitement brut, très proche d'une démo, confère à l'ensemble quelque chose d'intéressant.

04. All Dead, All Dead
All Dead, All Dead est chantée par May qui avoue l'avoir écrite après la mort... de son chat ! Freddie Mercury, quant à lui, joue le piano et participe aux chœurs. Le rythme pop, qui est plutôt agréable, souligne habilement le message plein de tendresse.

05. Spread Your Wings
Écrite par le bassiste John Deacon, Spread Your Wings est jouée par Freddie Mercury (même si dans le clip vidéo c’est Deacon qui s’y colle). Cette chanson parle de liberté, un thème qui revient souvent dans l’album.

06. Fight from the Inside
Écrite et chantée par Taylor, Fight from the Inside est composée sur la base d’une rythmique caractéristique des débuts du groupe. Elle est également l’une des seules qui met principalement en avant la basse et la batterie plutôt que la guitare et le chant. Ce très bon morceau est décrit par Slash (le guitariste des Guns N’ Roses) comme l’un des meilleures riffs de guitare !

07. Get Down, Make Love
Écrite par Mercury, il s’agit de l'une des chansons les plus sexuelles du groupe. Elle est ainsi composée de trois parties. Si la première et la troisième parties font la part belle à Freddie Mercury qui chante d’une voix sexy « Get Down, Make Love », la deuxième laisse le groupe partir en jam complet dans un délire psychédélique où les effets utilisés produisent un son très futuriste (qui peut faire penser à du 8-bits de jeux vidéo). Le succès est tel que la chanson est reprise à chacune des tournées du groupe et ce, jusqu’en 1982. Une version beaucoup plus agressive du morceau fut aussi reprise par le groupe Trent Reznor.

08. Sleeping on the Sidewalk
Écrite et chantée par May, dont le rire s'entend en fin de piste, la chanson s'inspire du groupe ZZ Top. Elle aurait été enregistrée en une seule prise, sans que le groupe ne le sache ! Dans un style très Country et Rythm'n blues, Queen y raconte l'histoire d'un trompettiste qui narre ses galères. Une fois encore, cette chanson, qui est une vraie réussite, se démarque du reste de l'album, prouvant au passage que Queen sait toucher à tous les styles.

09. Who Needs You
Who Needs You est jouée par May et composée par Deacon qui utilise ici des rythmes de guitare espagnole. La réalisation joue sur les effets stéréophoniques, très en vogue dans les années 70 : la piste droite fait entendre Freddie Mercury qui chante, alors que la gauche est réservée à la guitare de Brian May. Freddie Mercury dont la voix suave tire sur les aigus, prend des airs de femme lorsqu'il murmure des répliques en espagnol en contre-chant. Un morceau réussi et plein de soleil !

10. It’s Late
La musicalité très marquée de It's Late fait penser aux productions Broadway de l'époque (Hair, Jesus Christ Superstar). Ecrite par May, la chanson a été supervisée par Eddie Van Halen du groupe de rock éponyme. En trois actes, Queen monte en puissance et propose ici le meilleur du rock !

11. My Melancholy Blues
Composée par Mercury, My Melancholy Blues est l'une d’une des rares chansons à ne pas avoir de fond musicale ni de guitare. Cette ballade très jazz termine l’album en beauté.

L'album

News of the World est sorti le 28 octobre 1977. C'est le sixième album de Queen dont les droits sont rachetés par Hollywood Records en 1991. L’album est ainsi produit par le groupe lui-même (tout comme A Day at the Races qui le précède) et enregistré à Wessex Studios, à Londres. Il contient trois de ses chansons les plus connues : We Will Rock You, We Are the Champions et Spread Your Wings ; toutes devenues disques de platines à quatre reprises aux États-Unis.Queen est donc un groupe de rock anglais formé en 1970 à Londres par Freddie Mercury, Brian May et Roger Taylor. Ils sont rejoints l'année suivante par le bassiste John Deacon. Le premier album, sorti en 1973, passe plutôt inaperçu malgré quelques bonnes critiques. En 1974, Queen fait sa première émission TV, Top of the Pops, où il chante Seven Seas of Rhye avant de sortir le mois suivant son deuxième album : Queen II. A L'inverse de son aîné, il fait un carton et se place directement à la cinquième place des charts anglais. Quelques mois plus tard, le single Killer Queen fait décoller la carrière du groupe qui enchaîne alors avec une tournée anglaise qui se joue à guichets fermés. Après avoir conquis la Grande-Bretagne, il ne reste plus qu'à conquérir le reste de l'Europe, les États-Unis et bientôt... le monde !

Le quatrième album, A Night At the Opera, sort le 3 décembre 1975. Le premier single, Bohemian Rhapsody, devient également le premier clip vidéo de l'histoire ! A partir de là, Queen joue dans des salles de plus en plus grandes devant un public de plus en plus nombreux. Un an plus tard sort A Day At the Races, qui atteint la première place des charts Album grâce au single Somebody to Love qui squatte, lui, la deuxième place des 45 Tours.
C'est en 1977 que le groupe sort News of the World, dont la promotion est assurée par les singles We Are the Champions et We Will Rock You. Il se classe premier aux États-Unis et en France ! L'album rencontre un tel succès que Queen décide de partir pour sa première tournée mondiale qui affiche elle aussi complet dans toutes les villes traversées.
Le groupe enregistre alors son septième album, Jazz, qui reste plus de 27 semaines dans les charts, avant de repartir en tournée. Un premier album live, Live Killers, sort le 22 juin 1979.
Aux portes des années 80, l'album The Game marque l'entrée du synthé. Toujours à la pointe de la modernité, Queen continue d'explorer de nouveaux horizons, comme le funk, avec l'énorme tube Another One Bites The Dust. C'est également le temps du changement pour Freddie Mercury qui arbore un nouveau look. Il se met à porter du cuir et coupe ses cheveux très courts, tout en arborant une petite moustache : il semblerait qu'il assume manifestement de plus en plus son homosexualité.
Pour fêter ses dix ans, Queen sort l'album Greatest Hits qui sera onze fois disque de platine et restera 500 semaines dans les charts, un nouveau record pour l'histoire de la musique ! Sort en parallèle le single Under Preassure chanté en duo avec David Bowie.
Hot Space sera le premier faux pas du groupe. Queen est bien évidemment l'objet de toutes les attentions pour l'album suivant : pas de déception cette fois-ci ; Radio Ga Ga se classant directement à la première place dans 19 pays ! Devenu un monument du rock, le groupe se produit en 1985 devant plus de 250 000 personnes lors du festival Rock in Rio, au Brésil, puis le 15 Juillet lors du Live Aid organisé par Bob Geldof à Londres et diffusé dans le monde entier. La prestation de Queen est alors une véritable anthologie live qui dure plus de vingt minutes, acclamée par plus de 72 000 spectateurs !
A partir de 1987, bien que chaque nouvelle sortie d'album soit un succès, Queen se fait de plus en plus discret. Il signe en 1990 un contrat avec Hollywood Records, une compagnie de disques qui appartient à Disney et dont les fans conspuent aussi bien la filiation avec Mickey que le manque d'expérience (elle est toute récente). Alors nouveau dans le milieu artistique, Hollywood Records n'a, en effet, pas encore d'artistes à son nom et cherche à se constituer un catalogue. Après quelques mois de négociations, le contrat autorise Disney a exploiter le catalogue de Queen aux États-Unis, alors qu'Island Records s'occupe du reste du monde.
En janvier 1991, parallèlement à la sortie du single The Show Must Go On, Freddie Mercury révèle qu'il est atteint du SIDA : il décède moins d'un an plus tard, le 24 novembre 1991 à l'âge de 45 ans des suites d'une pneumonie...

Déçu par le succès critique assez partagé de A Day At the Races, Queen décide donc de proposer aux fans un nouvel album plus pop. Principalement écrit par May et Taylor, le style de News of the World est nettement plus classique, même si quelques titres (Sheer Heart AttackGet Down Make Love) restent décalés. L'écriture et la sortie de l'album sont en revanche très rapides, pour le plus grand plaisir des fans.

Pour illustrer l'album, Queen fait appel à Frank Kelly Freas pour la pochette. C'est en réalité Taylor qui a découvert cet artiste américain spécialisé dans la science-fiction, dans le magazine Astounding Science Fiction (l’édition d’octobre 1953). La couverture, qui devait illustrer l’histoire The Gulf Between de Tom Godwin, représente ainsi un robot géant tenant le corps sans vie d’un homme avec pour sous-titre : « S’il te plait… Peut-tu le réparer Papa ? ». L'idée de Taylor plait immédiatement au groupe qui demande à le contacter. Fears accepte de suite. Il conserve la même idée et remplace seulement l’homme mort par les quatre membres du groupe.

Pour le titre de l’album, plus prosaïquement, Queen choisit de reprendre le nom d'un journal de "vrais fausses nouvelles" alors très populaire en Angleterre « News of the World ».

La promotion de News of the World est ensuite assurée par quatre singles : We Are the Champion / We Will Rock You, sortis en même temps, Spreak Your Wings et It’s Late.

A sa sortie, News of the World essuie des critiques partagées : elles jugent en effet l’album trop différent du reste de la discographie du groupe et reprochent à Queen d'avoir essayé de pénétrer le monde de la pop au détriment de leurs sonorités rocks habituelles. Le magazine Creem place ainsi péniblement News of the World à la 19ème place des Meilleures Albums de 1977. 

Même si les ventes sont légèrement en deçà de ce dont le groupe est habitué, News of the World devient avec le temps un « classique » ; la présence des titres We Will Rock You et We Are the Champions, transformés tous deux en hymnes de stade, n'étant pas étranger au phénomène.

En fait, l’album News of the World marque un tournant dans le style du groupe et propose quelque chose de différent. Il prouve aussi que Queen a bien compris que dans Show Business, il y a Business. Le groupe passe donc sans complexe du rock à la pop, ce qui est bien plus porteur, sans pour autant vendre son âme, puisqu'il offre malgré tout à ses fans une musique toujours aussi pure et originale.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux