La Girafe Curieuse
(Tout Pour le Safari)

La Girafe Curieuse (Tout Pour le Safari)
Vue d'ensemble
Date d'ouverture :
Le 12 avril 1992
Type de boutique :
Vêtements et accessoires
 

Le synopsis

Derrière les murs d’argile d’une ville-forteresse construite en plein milieu du désert ardent africain, la petite boutique La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) offre tout le nécessaire pour une escapade digne des Contes des Mille et une Nuits ou une virée saharienne entre les dunes de sable chaud. Mais les clients et gens de passage ne s'y bousculent pas seulement pour son achalandage : une girafe, peut-être celle à l'origine de ce lieu de vente, y est depuis devenue une cliente régulière en passant sa tête par l’ouverture de la fenêtre…

L'expérience

Entre chaleur écrasante et désert aride où ne poussent que quelques cactus et de rares yuccas, les voyageurs en quête de découverte ne sont que récompensés lorsqu’ils découvrent au loin les parois orangées de la ville-forteresse flanquée du nom d’Adventureland. Là, dans une ambiance frénétique et enivrante plongée dans les contes orientaux racontés par les marchands, ils trouvent nourriture riche et variée, rafraîchissements bienvenus et surtout des échoppes vantant l’artisanat local. Parmi ces boutiques éclectiques, celle de La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari), de par son histoire unique, a bien plus à offrir que bibelots et équipements de voyage.

Il est vrai que l’histoire de la naissance de ce commerce est tout aussi curieuse que le nom de la boutique. Pour la connaître, il faut en effet remonter le temps tout en se baladant près des indices laissés de-ci de-là dans les rues ensablées d'Adventureland Bazar. Au beau milieu de la cité baignée par le soleil, une Jeep raconte une histoire singulière, celle d’une girafe qui changea le destin d’un homme…

Alors au volant de son quatre-roues, bringuebalé à vive allure entre les ergs d’une contrée aride, un marchand itinérant cherche à vendre ses produits à travers le désert lorsqu’une girafe traverse devant son véhicule tout-terrain ! Braquant pour éviter l’animal, il rentre alors en collision avec un réverbère dans l’une des allées du Bazar dans lequel il était arrivé. L’homme secoué par cette cocasse rencontre tourne aussitôt son regard vers un bâtiment en ruines adjacent et décide de faire contre mauvaise fortune bon cœur en y établissant sa propre boutique. Le nom de son petit commerce n’a pas mis longtemps à pointer - littéralement - le bout de son nez lorsque la même girafe en devient une cliente régulière, passant son long cou par une des ouvertures au fond de l’échoppe : c’est ainsi que naît La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) !

Laissée sur la place centrale d’Adventureland Bazar, la Jeep qui, chargée d’équipements en tout genre et d’une banderole indiquant le mot « Curios », sert maintenant de réclame géante à la boutique limitrophe, le commerçant n’ayant visiblement pas eu le cœur à se séparer de son véhicule. Peu étonnés par la présence d’une voiture de ce type dans cette région aride au terrain indomptable, les voyageurs de passage sont davantage impressionnés par l’architecture de la tour principale de l’établissement flanquée d’une enseigne de bois à la girafe plantée au beau milieu de la savane.

Le propriétaire des lieux a aussi aménagé une seconde entrée sur le côté du bâtiment sur laquelle des motifs aux couleurs vives orange, bleues, blanches et vertes égaient la devanture. Le nom de la boutique y est naturellement inscrit mais cette fois en lettres capitales blanches dans un motif de type banderole entourée d’une reproduction dessinée de la fourrure d’une girafe, en clin d'œil à la partenaire involontaire de son commerce. Le slogan « Tout pour le Safari » entre parenthèses, ajouté au titre de l’établissement en lettres capitales blanches sur l’enseigne située au dessus de l’entrée principale de la boutique dans la partie représentant la pelouse de la savane, confirme s'il en était besoin aux farouches aventuriers qu’ils peuvent trouver ici tout le nécessaire pour s’équiper convenablement avant de s’engouffrer dans la nature sauvage africaine.

Boutique sobre comme l’a souhaité son propriétaire, La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) arbore des poutres nues et des bâtons de bois et autres bambous apparents, laissant la végétation devenir partie intégrante des lieux. En levant la tête, les visiteurs aperçoivent la collection des articles de safari du propriétaire comme une tente, une chaise de campement avec un Fedora posé sur l’accoudoir ou bien encore un appareil photographique. Plus loin, un crocodile empaillé montre ses crocs aux clients venus faire leurs emplettes. Un filet de pêche à mailles en forme de tube accroché au plafond semble être le parfait équipement à avoir pour se nourrir au cours d’un safari. Certains étalages faits maison, plus rudimentaires que d’autres et constitués de planches brutes, se mélangent au mobilier un peu plus neuf, tous servant de support aux nombreux articles et vêtements nécessaires aux escapades désertiques. Au fur et à mesure que son affaire prospère, le propriétaire des lieux, par manque de place sur ses étagères à l'intérieur de sa boutique, est contraint de laisser ses arrivages en caisses qu'il entrepose au sein même de son établissement. En plus des classiques marquages habituels à ces boîtes de transport en bois indiquant leur sens (« bas »), le type de contenu (à l'exemple du « Corned Beef » ) leur fragilité ou encore leur caractère de « périssable », certaines d’entre-elles sont frappées du nom de leur destination, comme celles portant les mots « Destinataire M. Sapristi » et « Porcelaine à l'Éléphant » ou un certain « Dr Leakey ». Enfin, d’autres boîtes mentionnent le nom de société travaillant avec la boutique comme le « Sligo, Safaris Inc ».

La Girafe qui offrit au marchand de façon fortuite la possibilité de vivre cette aventure improbable ne manque pas une occasion de lui rendre visite et de vérifier l'activité de sa boutique. Régulièrement les visiteurs peuvent ainsi observer une tête de girafe passer par la fenêtre à l’arrière du magasin, profitant de sa position surélevée pour déguster quelques fruits de l’arbre poussant dans ses murs tout en regardant de haut une foule de visiteurs tous heureux de comprendre, par cette intrusion amusante, le nom du petit commerce atypique.

La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) ayant fait sa renommée par une dame au long cou extravagante s’avère être l’endroit idéal pour tout voyageur avide de matériels ou de souvenirs d’Adventureland Bazar, avant de repartir à l’aventure en plein désert africain ou dans la jungle luxuriante des contrées plus lointaines.

La critique

Publiée le 24 septembre 2022

Place rappelant les souks du continent africain, Adventureland Bazar offre une large gamme de restauration mais aussi et surtout toute une panoplie de commerces aux thématiques variées et à la mise en scène riche. Parmi eux se trouve la boutique de La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) dont l’édifice proéminent à l’architecture typique de l’Afrique centrale et de l’Ouest attire du regard les visiteurs qui franchissent l’impressionnant porche d’Adventureland. Ayant l’une des histoires les plus cocasses de toutes les boutiques du Resort parisien, la boutique voit son concept original révéler une ambition d’un autre niveau pour le Land tout entier.

D’une richesse architecturale saisissante avec un sens du détail dont seuls les Imagineers ont le secret, la conception d’Adventureland Bazar a su s’inspirer des différents courants et styles artistiques des divers tribus et peuples du large continent africain. Les boutiques de la zone n’en font pas exception, La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) y compris. Son aspect extérieur peut tout d'abord se résumer à une simple matière, la boue argileuse qui a été employée pour recouvrir la façade du bâtiment. La boue est en effet très fréquemment utilisée en Afrique car elle est présente en abondance, à un prix abordable mais surtout parce qu’elle offre de la fraîcheur à l’intérieur du bâtiment, ce qui permet donc de mieux supporter les températures extérieures. Cet élément de base se retrouve naturellement sur la tour massive du magasin, cette dernière étant équipée de plusieurs trous participant à la ventilation de l’édifice. L’entrée principale, située au premier niveau de la fortification, est flanquée de l’enseigne en bois de la boutique ainsi que de deux luminaires en céramique africains et peints de vives couleurs. Pour ce qui est de l’intérieur, le plafond présente deux types d’architectures : poutre apparente ou bâtons de bois, reproduisant ainsi la méthode employée localement dans la construction de la toiture des cases.

Plusieurs toits de chaume sont visibles, posés sur une structure en bois protégée de l’humidité du sol grâce à un socle de pierres. Ces éléments rappellent les principes de construction des cases africaines, ces habitations rudimentaires typiques de l’Afrique noire. Enfin, le bas du mur est décoré de bas-reliefs directement inspirés de l’architecture Haoussa du nord du Nigeria se caractérisant par des structures basses de deux étages maximum en adobe. Ces décors colorés sur les façades témoignent dans la culture nigériane de la prospérité des propriétaires des lieux, un foyer aisé se distinguant par des décorations plus complexes.

Mais la conception de La Girafe Curieuse (Tout Pour le Safari) n’a pas seulement été influencée par l’art africain car les Imagineers Disney se sont aussi penchés sur un bâtiment déjà existant à Disneyland Park en Californie et dont l’allure générale coïncidait au thème recherché. Situé dans Adventureland Bazaar - comme son homologue parisien à une lettre près, face à l’attraction Jungle Cruise, la boutique Safari Outpost (anciennement connue sous le nom de Guatemalan Weavers de 1956 à 1986) et son achalandage de peluches et équipements pour safaris, s’inspire des mêmes courants architecturaux africains avec ses façade de boue argileuse, ses sculptures en bas-relief sur les murs ou encore les tours aux angles droits ressemblant à des fortifications. En 1995, l’ouverture d’Indiana Jones Adventure: Temple of the Forbidden Eye sur les rives de Jungle Cruise entraîne la transformation de la boutique en Indiana Jones Adventure Outpost avec une offre davantage tournée vers l’archéologue aventurier, entre fedoras, cartes géographiques, artefacts et autres vêtements ou objets l’effigie d’Indiana Jones. Dès 2017, la boutique ferme ses portes pour augmenter la capacité d’accueil du restaurant adjacent Bengal Barbecue tandis que le marchandisage basée sur la franchise Indiana Jones se retrouve dans la boutique proche de l’entrée du Land nommée Adventureland Bazaar.

photos Character Central

Le slogan « (Tout pour le Safari) » dans le nom de la boutique est souligné quant à lui par la présence d’un véhicule tout terrain garé devant le magasin. Selon Chris Tietz, Imagineer à la retraite ayant participé à la création du Land, cette Jeep a été achetée par le département des accessoires de Walt Disney Imagineering qui l’a ensuite modifiée pour la fondre dans le décor et la lier à l’histoire même de la boutique. À l’origine, elle devait servir de point de vente de souvenir, idée finalement abandonnée pour ne rester qu’un élément de décor.

Afin de mettre en évidence l’activité de vente de matériels pour le safari, le soin du détail des éléments de décoration de la boutique a été poussé assez loin par les Imagineers. Il pourra entre autres être relevée la présence d’appareils photos, de tentes, d'équipements et de vêtements de pêche. Les meubles y sont de toute provenance, certains sur mesure et d’autres simplement achetés, le tout donnant un savant mélange de neuf et d’antique. Cette combinaison se retrouve jusque dans les lanternes qui éclairent la boutique, certaines étant faites à la main dans les règles de l’art de la poterie authentique africaine et d’autres, manufacturées.

Mais le cœur de la boutique reste malgré tout l’animal qui en a fait sa renommée. De façon inattendue, un Audio-Animatronic de girafe a été installé au sein de l’établissement. Elle observe de toute sa hauteur ce qu’il s’y passe tout en savourant une touffe d’herbes. Unique à Disneyland Paris, elle possède une histoire bien plus ancienne que le Resort lui-même. Son moule n’est en effet autre que celui utilisé pour les girafes de l’attraction Jungle Cruise de Disneyland Park en Californie aux États-Unis. Cet Audio-Animatronic n’est pourtant pas le seul à peupler Adventureland : il est également possible d’en observer dans le restaurant le Colonel Hathi’s Pizza Outpost : des oiseaux confortablement installés dans le banian qui trône au centre de la pièce principale, non sans rappeler l’attraction iconique des Adventureland américains : la Walt Disney's Enchanted Tiki Room. Ces quelques animaux dispersés çà et là dans le Land de l’aventure et de l’exploration sont des vestiges d’un projet bien plus ambitieux des Imagineers. En plus de l’attraction Jungle Cruise qui avait un temps été envisagée à Disneyland Paris, une myriade d’animaux Audio-Animatronics devait peupler Adventureland, donnant encore plus de vie à la zone la plus sauvage et paradisiaque du Parc Disneyland. Malheureusement, ce projet n’a pas abouti mais la girafe, par sa curiosité et son lien inextricable à la boutique, a eu raison des Imagineers et coule des jours heureux à Adventureland Bazar.

Boutique savamment incluse dans la zone africaine d’Adventureland à grand renfort de recherche architecturale poussée, La Girafe Curieuse (Tout pour le Safari) vaut le détour rien que pour sa cliente au long cou privilégié, témoin d’un Adventureland qui aurait pu être. Logé dans les épais murs d’Adventureland Bazaar, ce charmant petit commerce offre une variété de produits dans un espace cosy mais relativement bien agencé, le tout articulé autour d'une histoire insolite.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.