Main Street Motors
Vue d'ensemble
Nom anglophone :
Main Street Motors
Date d'ouverture :
Le 12 avril 1992
Type de boutique :
Vêtements et accessoires
 

Le synopsis

Ancien garage de voitures renommé de Main Street, U.S.A., Main Street Motors est un établissement incontournable de la petite ville américaine : habilement reconverti en lieu d’exposition sur l’automobile et en boutique de vêtements par ses propriétaires, le lieu regorge de trésors pour qui sait les voir !

L'expérience

Quel trafic sur les pavés de Main Street, U.S.A. ! Les voitures hippomobiles laissent peu à peu place aux véhicules motorisés mais pour se procurer le dernier modèle en vogue, il n’y a qu’un endroit vers lequel se diriger : Main Street Motors, unique garage de la ville ! Situé à l’angle de Main Street et de Market Street (portant le numéro 220), l’enseigne de renom permet ainsi aux clients d’acheter des bolides flambant neufs ainsi que de quoi les entretenir.

Au fil des années, l'offre du fameux garage évolue et propose aux clients, non plus une vidange ou des voiture à l'achat, mais un large choix de souvenirs de leur passage en ville. En effet, devant l’afflux de visiteurs venus découvrir Main Street, U.S.A., les propriétaires transforment leur boutique en un musée de l’automobile avec, accrochés aux murs, de nombreuses photos et concepts de véhicules mais également de production à la chaîne d’automobiles, référence à la toute nouvelle méthode industrielle mise en place par le constructeur Henry Ford. Clou du spectacle, les passants peuvent alors se faire prendre en photographie en compagnie d’un de ces bolides et ramener un souvenir : photos, cartes postales, plaques émaillées ou encore d’authentiques reproductions en métal de voitures. La boutique poursuit alors sa métamorphose et met de côté l’aspect « exposition automobile » pour se recentrer sur le magasin, faisant disparaître le point photo apprécié des visiteurs de Main Street, U.S.A.

L’ancienne activité du concessionnaire automobile de Main Street Motors n’est pourtant pas tout à fait mise au rebut et se distingue dès l’extérieur : une pompe à essence de la compagnie Esso avec son réservoir en verre permet en effet aux véhicules de Main Street Transportation de faire le plein ! Non loin, au numéro 210 de Main Street, la porte de garage grande ouverte aux promeneurs est surplombée de lettres formant l’enseigne « Auto Service » indiquant la présence possible d’un mécanicien prêt à se salir les mains. Comble de la modernité et de sa bonne entente avec le propriétaire, la municipalité a prévu un abaissement du trottoir pour faciliter la rentrée ou la sortie de véhicules. Complété par un store indiquant les qualités des voitures en vente portant les mots « Dependable • All New • Affordable » (ou en français « Fiable • Tout neuf • Abordable), pas de doute possible : Main Street Motors est la crème des garages de la région !

D’ailleurs, tout ici est à la gloire de l’automobile : la porte proche de Discovery Arcade possède des carreaux reprenant la forme d’un pneu et laissant passer une lumière aux teintes rouges et jaunes ; une voiture, la Oakland, modèle 1911, invendue en vitrine rappelle le passé du lieu ; un pneumatique, au-dessus de l’entrée principale, donne l’heure et indique qu’il est toujours « temps de commercer » (« Time to Trade In ») tandis que l’enseigne reprenant la forme d’une roue indique aux passants : « The Finest in Motocars - Ask the Man who owns one » (« Les Meilleures dans l'Industrie Automobile - Demandez à Quelqu'un qui en possède une » en français).

Accolée à la boutique, sur Market Street, une petite échoppe, affichant « Newsstand / Periodicals / Journals / Magazines » (comprendre « Kiosque à journaux / Périodiques / Journaux / Magazines »), offre la possibilité aux habitants de Main Street, U.S.A. d’acheter des magazines et journaux et ainsi de se tenir au courant de l’actualité de leur ville tout en sirotant un bon café de The Coffee Grinder ou en déjeunant au Market House Delicatessen. Au-dessus du kiosque, l’enseigne de Main Street Motors est accompagnée du slogan « Drive into the 20th century. The Safest, Fastest & Finest Cars in America are at Main Street Motors » (ou en français « Entrez dans le 20e siècle. Les voitures les plus sûres, les plus rapides et les plus raffinées des États-Unis sont à Main Street Motors »). Plus bas, il est indiqué que les chevaux sont également acceptés dans les transactions (« Horses accepted in trade »).

Afin de rentabiliser la boutique particulièrement bien située sur Main Street, les façades se sont remplies de publicités telle que celle de Coca-Cola qui en vante les bienfaits « Delicious and refreshing » (comprendre « Délicieuse et rafraîchissante » en français) et qui indique qu’elle transforme une journée en réussite totale dans la paraphrase sportive « The hit that saves the day », pour seulement cinq cents la bouteille ! D’autres publicités soutiennent les commerces de la ville comme le glacier The Gibson Girl Ice Cream Parlour ou celle de The Coffee Grinder, situé non loin de là au 1271 Market Street, avec cette tasse de café géante et fumante par intermittence attirant l’œil des badauds, promettant un café riche et plaisant (« Coffee rich and satisfying »).

À l’intérieur de Main Street Motors, le carrelage blanc et noir, facile à nettoyer en cas de tache d’huile, et le comptoir en bois rappelle son passé de garage automobile. Le plafond reprend dans ses motifs la plus grande invention de l’Homme, indispensable aux véhicules : la roue. Disposés maintenant au-dessus des rayons, de nombreux accessoires utilisés auparavant sont mis au rebut, donnant une ambiance de musée au lieu : jerrycans, plaques d’immatriculation, lampes, phares, pneus, magazines, meubles, lunettes ou encore gants de conduite sont autant de témoins d’une époque révolue de l’endroit. Non loin, une étrange horloge intrigue : elle est à l’envers ! Ainsi, l’heure est lisible dans un miroir ou dans sa réflexion sur une vitre, pratique quand accrochée derrière le bureau du gérant qui n’a alors plus besoin de se retourner pour lire l’heure.

Pour faire le plein de souvenirs ou pour faire une course en vitesse, les visiteurs de Main Street, U.S.A. ne s’y trompent pas et font tous un stop à Main Street Motors, véritable musée de l'automobile et boutique mythique de la ville !

La critique

rédigée par Romain Chayot
Publiée le 19 septembre 2021

Conçu comme une ville dynamique du début du XXe siècle, Main Street, U.S.A. embrasse les innovations technologiques telles que l’électricité remplaçant peu à peu l’éclairage au gaz ou l’automobile qui partage encore Main Street avec les hippomobiles. Boutique en parfaite adéquation avec ce thème, Main Street Motors incarne un garage typique des villes américaines moyennes au tournant du siècle dernier. Une fois de plus et à force de recherches en amont, les équipes créatives de Disneyland Paris ont su créer un lieu hautement réaliste et ont apporté à cette boutique une historique cohérente avec le Land, un thème fort et une authenticité inégalée. Contrairement à Emporium ou Disney Clothiers Ltd., ce magasin est une exclusivité parisienne avec un thème introuvable dans les autres Parcs Disney.

Dès son ouverture, Main Street Motors était bel et bien considérée comme une attraction à part entière de Main Street, U.S.A. Lieu d’exposition et à la fois de vente, il était possible de se procurer des souvenirs liés à l’automobile, et/ou de se prendre en photo dans le stand photo prévu à cet effet. Inspirée par le catalogue Neiman Marcus qui permettait d’acheter des articles loufoques, Main Street Motors proposait ainsi à la vente trois véhicules à son ouverture pour plusieurs centaines de milliers de dollars américains en 1992 : la Reliable Dayton High Wheeler, véhicule de quinze chevaux construit à partir de 1906 par la Reliable Dayton Motocar Co. à Chicago, la E.M.F. Gentleman’s Roadster, bolide de trente chevaux pouvant atteindre les 60-70 km/h, produit à partir de 1908 par The Everitt Metzger Flanders Co. dont les initiales des fondateurs donnèrent le nom de la voiture (Barney Everitt, William Metzger et Walter Flanders) et la Oakland, modèle 1911, produite par The Oakland Motor Car Company (située à Pontiac, dans le Michigan) et qui fut longtemps considérée comme la meilleure voiture américaine. Seule cette dernière a survécu au virage opéré par la boutique et prend sa place dans la vitrine donnant sur Main Street. En plus de ces trois voitures, une moto était également à la vente : la Excelsior Auto-cycle, motocyclette de 1911 de six chevaux pouvant parcourir plus de trois cents kilomètres avec un seul plein, produite par la Excelsior Auto Cycle Motor Mfg. & Supply Company.

Autour de ces trois véhicules et de la motocyclette, attraits principaux de la boutique, de nombreuses pièces d’époque transformaient ce lieu en une véritable galerie dédiée à l’automobile au début du XXe siècle. À l’extérieur, tout est fait pour rappeler que cette boutique était un garage : de son enseigne à la grande double porte vitrée aux slogans publicitaires, en passant par la voiture en vitrine. Enfin, une pompe à essence datant de 1916, véritable pièce de collection, complète le tableau près de l’entrée du garage. Pourtant, l’œil est très rapidement attiré par cette tasse de café fumante, objet publicitaire pour The Coffee Grinder, ni oubliée ni oubliable contrairement au stand de vente à emporter.

Cependant, en 1993, la boutique prit un tournant en commençant à vendre des articles de sport, un peu hors thème. Une fois ce virage pris, Main Street Motors devient une boutique de prêt-à-porter. Puis, s’est rajoutée à la décoration méticuleusement reconstituée une horde de personnages Disney cassant en définitive la délicate immersion des lieux. Cruella, en véritable maniaque de l’automobile, trône en vitrine, campée sur la Oakland, modèle 1911, rappel peu subtil au dessin animé Les 101 Dalmatiens, accompagnée de quelques chiots tachetés ; plus loin, les Aristochats posés çà et là semblent ne pas être à leur place tandis que durant une dizaine d’années, Bernard, Bianca et Evinrude (Les Aventures de Bernard et Bianca) étaient présents dans le magasin. Ces additions sans quelconque égard du travail de recherche et de création des Imagineers ne font fort heureusement pas d’ombre à la véritable identité des lieux.

Ainsi, dans Main Street Motors, pour rappeler le garage du XXe siècle, une ambiance industrielle et typique du garage des villes moyennes américaines règne. Parfaitement réussie grâce à ces couleurs froides pour le carrelage s’associant à la boiserie du comptoir, accompagnées de teintes de bruns et verts, elle tranche particulièrement avec l’atmosphère plus feutrée et douce de la boutique voisine Disney Clothiers Ltd.. Sa façade tout aussi brune et foncée contraste avec l’étage supérieur, plus clair, flanqué de publicités et de bustes de femmes sculptées en bois. 

De nombreux objets en décoration sont des originaux (et donc d’époque) et ont été choisis avec soin, apportant une touche bienvenue d’authenticité et rappelant le succès original auprès du grand public des automobiles à travers ces séries d’images et de posters : les balades dominicales en voiture et les débuts de l’industrie automobile.

Main Street Motors fait partie de l’âme de Main Street, U.S.A., lui procurant cette unique atmosphère caractéristique des villes du début du XXe siècle dont la décoration fera la joie des amateurs de voitures. Autrefois attraction, devenue magasin de produits dérivés, elle reste malgré tout un plaisir à découvrir pour les chercheurs de détails de Disneyland Paris et pour assouvir ses besoins d’achats de souvenir.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.