Cruella d'Enfer
Date de création :
Le 25 janvier 1961
Nom Original :
Cruella DeVil
Créateur(s) :
Apparition :
Cinéma
Télévision
BD
Jeux Vidéo
Parcs
Voix Originale(s) :
Betty Lou Gerson (1961)
April Winchell (Les 101 Dalmatiens - La Série - 1997-1999)
Susanne Blakeslee (Disney's Tous en Boîte - 2001)
Susanne Blakeslee (101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros - 2003)
Voix Française(s) :
Lita Recio (1961)
Elisabeth Wiener
Interprète(s) :
Glenn Close (Les 101 Dalmatiens - 1996)
Glenn Close (102 Dalmatiens - 2000)
Wendy Raquel Robinson (Descendants - 2015)

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 04 octobre 2014, modifié le 31 octobre 2022

Au palmarès des plus grandes méchantes Disney, la Reine, Maléfique, Madame de Tremaine ou encore Ursula occupent des places de choix. A leurs côtés, certainement celle qui demeure la pire mégère de toutes, Cruella d'Enfer !

Cruella d'Enfer est la méchante des (Les) 101 Dalmatiens, le classique de 1961, adaptation animée de l'œuvre de Dodie Smith. Publiée en 1956 sous le titre The Great Dog Robbery, l'histoire est celle de Monsieur et Madame Dearly, les maîtres d'un couple de dalmatiens, Pongo et Missus, qui considèrent les humains comme leurs propres animaux de compagnie. Bientôt, Missus met au monde quinze chiots qu'elle élève avec l'aide d'une autre dalmatienne, Perdita, qui apparaît plus tard dans le récit. La vie est rose pour la maisonnée, jusqu'à ce que Cruella d'Enfer n'arrive dans l'histoire et ordonne à ses hommes de main, les frères Baddun, de capturer les bébés. Aboyant à l'aide, Pongo et Missus partent alors à la recherche de leur progéniture, retenue captive quelque part dans le Suffolk, au sein du manoir de Cruella, Hell Hall. Parvenant à s'échapper, les chiots sont finalement sauvés. Cruella est arrêtée. Les chiens détruisent sa collection de fourrures. Et son manoir est acheté aux enchères par les Dearly qui en font un doux foyer pour eux et leurs animaux.

Dans le livre, Cruella d'Enfer est décrite comme une femme grande, mince et élégante, qui n'aime que le blanc et le noir, y compris pour la teinte de ses cheveux. C'est ainsi que les illustrations de certaines éditions du livre, réalisées par les jumelles Janet et Anne Grahame Johnstone, la représentent. Dodie Smith raconte en outre qu'elle adore porter des diamants ; le lecteur découvrant, à la fin de l'histoire, qu'ils sont faux. Amie d'enfance d'Anita, Cruella est mariée à un fabricant de fourrures qui lui donne le goût pour ce genre de vêtements. Et c'est au cours d'un dîner chez les Dearly qu'elle manifeste pour la première fois son intérêt pour les chiens, n'ayant pas encore ce genre de pelage dans sa garde-robe. Prétendument fortunée, Cruella possède un immense manoir, Hell Hall, énorme baraque inchauffable, entièrement noire et lugubre, dans laquelle les chiens sont enfermés. Possédant un chat persan qui aide finalement les dalmatiens à fuir, la méchante est présentée comme une pyromane, qui assiste avec délectation à l'incendie détruisant une boulangerie.

Chez Disney, Cruella est toujours cette grande femme mince, pour ne pas dire squelettique. Elle est vêtue d'une simple robe noire tandis que ses chaussures rouges laissent apparaître des pieds gigantesques. Mais alors que les dessins des sœurs Grahame Johnstone la représentent avec les traits fins et les cheveux tirés en arrière, les artistes de Disney ont profondément creusé son visage, avec des pommettes hautes et surtout des cheveux noirs et blancs en bataille. Quant à l'étole représentée sur les illustrations, elle laisse place à une énorme fourrure dont le col enveloppe parfaitement le visage de la méchante. Pour ce qui est de son tempérament, celle qui demeure assez calme chez Dodie Smith est transformée en folle furieuse par le scénariste Bill Peet.

Au premier abord, Cruella ne semble pas être une redoutable méchante. Elle est égoïste, bouge dans tous les sens, braille très fort. Mais au début du film, elle n'est pas encore malhonnête. Elle est prête à acheter les chiots. Pas question de les voler, donc, pour l'instant. Mais quand la situation lui échappe, ses instincts criminels prennent le dessus. Il est inconcevable pour elle de se passer de sa précieuse matière première ! Elle aime les fourrures et est prête à tout pour assouvir cette passion qu'elle estime parfaitement normale ; toute les femmes adorant, selon elle, les vêtements en pelage d'animaux.

Privée de ses chers chiens, qu'elle avait si envie de dépecer et qu'elle a attendu plusieurs semaines, le temps que les taches apparaissent, Cruella redevient donc la criminelle qu'elle n'a jamais cessé d'être. Et quand son patronyme est d'Enfer, difficile de cacher ses plus vils instincts. Cruella est incontestablement un diable de femme. Même son téléphone, représentant un démon rouge, et son briquet, en forme de chien aux larges crocs, rappellent son caractère démoniaque. Avec l'aide des frères Jasper et Horace Baddun, elle enlève ainsi les chiots, augmentant encore sa collection de petits dalmatiens, dont la plupart ont été également volés.

Cruella d'Enfer est LA mégère, d'une vulgarité sans nom. Et dès le début du film, son caractère sans-gêne apparaît lorsqu'elle pénètre chez Roger et Anita. N'attendant pas que la porte lui soit ouverte, elle entre, bousculant la bonne, Nanny, qui se retrouve coincée entre l'entrée et le mur. Remuant dans tous les sens et n'arrêtant pas d'aller et venir dans le salon, elle enfume les lieux avec sa cigarette puante, dont les vapeurs toxiques vertes incommodent tout le monde. Se voyant offrir un cupcake et un café, elle écrase sans merci son mégot dans le gâteau, avant de faire tomber les cendres de son énième cigarette dans la tasse qui lui est tendue. Et sa seconde visite est tout aussi tonitruante. Les chiots sont à peine nés qu'elle a déjà pénétré dans la maison. Souhaitant rédiger son chèque, elle secoue tant et tant sa plume que l'encre gicle partout, y compris sur le visage de Roger et Pongo, furieux.

Cruella n'a aucun sang-froid. Elle hurle quand elle est contrariée. Elle pointe ses ennemis du doigt avec véhémence. Elle bat même les Baddun qui, bien que parfaitement idiots, sont pourtant dans son camp. Cruella ne sait pas et ne peut pas maîtriser ses nerfs. Et si les humains tentent de faire bonne figure, les chiens ne s'y trompent pas. Pongo montre les crocs quand la méchante tente de l'approcher, alors que Perdita se réfugie sous la cuisinière, prise de terreur devant l'idée de voir sa portée tomber entre les mains de cette terrible femme. Cruella n'a aucun sens moral. Elle est prête à tout. En cela, elle est une redoutable ennemie. 

Cruella fait partie de la grande famille des hystériques, à laquelle appartiennent la Reine de Cœur ou encore Madame Médusa. Et à l'image de cette dernière, elle gesticule, braille, insulte, ridiculise, maltraite. Et comme Médusa, Cruella est une conductrice dangereuse, une véritable folle furieuse au volant d'une berline de luxe dont les enjoliveurs portent ses initiales et qu'elle fait rouler à toute vitesse dans les rues pourtant étroites de Londres. Le bruit des pneus qui crissent, les coups de klaxons intempestifs préviennent d'ailleurs de son arrivée un Roger qui s'empresse de composer une chanson moquant cette femme qu'il déteste profondément.

Cette folie au volant conduit finalement Cruella à sa perte. Car ce ne sont pas les chiens qui l'éliminent. Elle se détruit toute seule ! Lancée à pleine allure dans la campagne anglaise, les yeux hypnotisés par la route, elle tente de provoquer un accident avec le camion de déménagement dans lequel les chiens ont trouvé refuge. Lancée dans un affrontement avec le chauffeur du véhicule, elle détruit progressivement sa voiture, les pièces de carrosserie tombant les unes après les autres sous l'effet des carambolages. La course-poursuite s'arrête lorsque la voiture, moteur à l'air, s'écrase contre un arbre après avoir embarqué dans sa chute le camion des Baddun, également réduit en miettes. Défaite, Cruella, dont la superbe fourrure est ruinée, se met alors à pleurnicher comme une enfant, tout en insultant ses deux complices.

Qui d'autre qu'une légende de l'animation pour créer cette légende de Disney ? Marc Davis hérite en effet de la méchante des (Les) 101 Dalmatiens à qui il donne d'ailleurs le même de porte-cigarette qu'il utilise lui-même. Animateur de Blanche Neige, Bambi, Frère Lapin, Alice, et créateur de la Fée Clochette, d'Aurore et Maléfique, il dessine là son dernier personnage pour Disney ; l'artiste se consacrant ensuite, aux côtés de sa femme Alice, au développement de Disneyland, en particulier des attractions It's a Small World, The Haunted Mansion et Pirates of the Carribean. Et quel travail ! Marc Davis anime Cruella de bout en bout, seul et sans l'aide d'autres animateurs. Il s'inspire notamment de l'actrice Tallulah Bankhead, légende d'Hollywood à l'affiche de films comme Lifeboat d'Hitchcock. L'animateur a aussi observé les prises de vues réelles tournées avec l'actrice Mary Wickes (Napoléon et Samantha, Sister Act, Le Bossu de Notre-Dame) dans le rôle de la méchante, interprétation qui donna son caractère volcanique à Cruella. Ken Anderson a par ailleurs participé à la création de son apparence graphique. Le pari est tellement osé et surtout tellement réussi que Milt Kahl, autre légende, cherchera à égaler voire surpasser son collègue avec son animation de Madame Médusa, presque 15 ans plus tard.

L'animation de Marc Davis se conjugue parfaitement avec la voix originale de Cruella. Car le caractère de la méchante vaut pour beaucoup à son interprète, Betty Lou Gerson. Honorée d'un Disney Legends Award en 1996, Gerson a déjà travaillé pour Disney, en faisant la narration de Cendrillon. Elle fait une courte-apparition dans Mary Poppins, où elle interprète la clocharde que Michael et Jane croisent lorsqu'ils s'enfuient de la banque. En France, Lita Recio reprend le rôle. Interprète de l'une des éléphantes de Dumbo, l'actrice est notamment la voix française de Bette Davis et Marlene Dietrich, ainsi que de la Marraine de Cendrillon, de Madame Mim, d'Endora dans Ma Sorcière bien aimée ou encore de Rose âgée dans Titanic.

La carrière de Cruella est longue. Envisagée un temps pour être la grande méchante des (Les) Aventures de Bernard et Bianca, elle apparaît évidemment dans toutes les adaptations de l'œuvre de Dodie Smith. Elle est ainsi au générique des (Les) 101 Dalmatiens et de 102 Dalmatiens, sortis respectivement en 1996 et 2000. Elle y est jouée par l'actrice Glenn Close qui reprend magistralement le rôle. Cruella est aussi présente dans la suite du classique de 1961, 101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros, sortie directement en vidéo. Cette fois, par contre, elle perd toute sa saveur.

Les 101 Dalmatiens
101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros

A la télévision, Cruella continue à harceler Roger, Anita et les dalmatiens dans Les 101 Dalmatiens - La Série, qui se veut davantage une suite du film avec Glenn Close que du classique de 1961. D'épisodes en épisodes, la méchante, qui vit dans le château voisin, complote afin de faire expulser les héros de leur ferme. Cruella est aussi régulièrement présente dans la série Disney's Tous en Boîte ainsi que de Mickey, le Club des Méchants. Enfin, son fils, Carlos, fait partie de la distribution de Descendants, où son rôle est tenu par Wendy Raquel Robinson.

Les 101 Dalmatiens - La Série
Mickey, le Club des Méchants

Le 28 mai 2021, Cruella fait un retour fracassant au cinéma dans un film portant son nom. Réalisé par Craig Gillespie, le long-métrage propose alors de découvrir les origines de la méchante et les raisons de son basculement dans la folie. Les spectateurs se retrouvent ainsi plongés dans le Londres des années 1970 où ils font la connaissance d’Estella, une talentueuse jeune qui, encore enfant, assiste à l’assassinat de sa chère maman tuée froidement par l’insensible Baronne Von Hellman. Choquée et désemparée, la petite fille s’allie bientôt avec deux enfants abandonnés comme elle, Jasper et Horace Baddun, avec qui elle organise un formidable complot pour venger sa défunte mère. L’orpheline se mute dès lors petit à petit en une brillante créatrice de mode totalement déjantée répondant au nom de Cruella et dont la seule ambition est de détrôner la Baronne et la faire chuter de son piédestal.
À l'occasion de ce retour de la méchante des (Les) 101 Dalmatiens sur les écrans, le rôle est offert à la comédienne Emma Stone (Bienvenue à Zombiland, La Couleur des Sentiments, The Amazing Spider-Man, La La Land, La Favorite) saluée unanimement par le public, la critique et la profession.


Cruella

Cruella fait une brève apparition dans Le Plusanniversary des Simpson, un court-métrage inédit ajouté sur la plateforme Disney+ à l’occasion de son deuxième anniversaire. Invitée à la grande fête organisée pour l’occasion au sein de la taverne de Moe, elle est alors assise à l’une des tables aux côtés de Scar. Lisa surgit soudain et lui place un chapeau de fête sur la tête et une langue de belle-mère dans la bouche. Cruella a alors bien du mal à manifester sa joie d’être là...


Le Plusanniversary des Simpson

Le 8 septembre 2022, Cruella d’Enfer revient dans l’univers des (Les) Simpson avec une apparition dans Bienvenue au Club, un court-métrage spécial inédit produit à l’occasion du Disney+ Day. Le premier rôle est alors offert à Lisa qui s’est enfin décidée à devenir une Princesse Disney. Toute heureuse de cette future vie, elle est cependant manipulée par Loki qui la propulse dans le repaire des méchants. Là, elle croise bientôt la terrible Reine Grimhilde changée en sorcière, Ursula, le Capitaine Crochet, Maléfique, Kaa, Scar, Hadès, la Reine de Cœur, Jafar et Cruella d’Enfer qui tentent tous de la convaincre de les rejoindre en lui expliquant qu’être méchant est tellement plus amusant que d’être une princesse.
Dans le court-métrage, Cruella d'Enfer est interprétée en version originale par Tress MacNeille et en français par Régine Teyssot.


Bienvenue au Club

Cruella suit les dalmatiens dans les adaptations du film en jeux vidéo. Elle est ainsi la méchante de 101 Dalmatians: Escape From De Vil Manor et 102 Dalmatians, Puppies to the Rescue. Sa voiture est par ailleurs l'un des accessoires disponibles dans le jeu Disney Infinity, où elle fait un caméo. Enfin, Cruella est l'une des méchantes stars des parcs Disney à travers le monde. Elle apparaît régulièrement dans différentes parades, notamment la Disney Stars and Motorcars Parade, la Mickey's Boo-to-you Halloween Parade, la Celebrate a Dreams Come True Parade, etc. Elle est aussi l'une des ennemies de Mickey dans le spectacle Fantasmic !.

Cruella trône aujourd'hui encore au Panthéon des méchants Disney. (En chœurs) « Cruelle diablesse ! Cruelle diablesse ! Elle jette tant de sorts à toute la ville... ».

Les Podcasts

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Les 101 Dalmatiens
Animation 2D
1961
Cinéma
1961
Cinéma
002
Les 101 Dalmatiens
Comédie
1996
Cinéma
1996
Cinéma
003
Animation 2D • 2 Saisons
1997 • 1998
Télévision
1997 • 1998
Télévision
004
Les 101 Dalmatiens - La Série : Vacances
Animation 2D • Japon
1998
Vidéo
1998
Vidéo
005
102 Dalmatiens
Comédie
2000
Cinéma
2000
Cinéma
006
Disney's Tous en Boîte
Animation 2D
2001 • 2003
Télévision
2001 • 2003
Télévision
007
Mickey, le Club des Méchants
Animation 2D
2002
Vidéo
2002
Vidéo
008
101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros
Animation 2D
2003
Vidéo
2003
Vidéo
009
Once Upon a Time - Il Était une Fois
Fantasy
2011 • 2018
Télévision
2011 • 2018
Télévision
010
Electric Holiday
Animation 2D
2012
Internet
2012
Internet
011
Descendants
Comédie musicale
2015
Télévision
2015
Télévision
012
Animation 2D • Angleterre • 26 Épisodes
2019 • 2020
Télévision
2019 • 2020
Télévision
013
Cruella
Comédie dramatique
2021
Ciné | Disney+
2021
Ciné | Disney+
014
Le Plusanniversary des Simpson
Animation 2D
2021
Disney+
2021
Disney+
015
Tic et Tac, les Rangers du Risque - Le Film
Caméo • Animation 2D / Animation 3D / Film "Live"
2022
Disney+
2022
Disney+
016
Bienvenue au Club
Animation 2D
2022
Disney+
2022
Disney+
▲ Retour en haut de la liste ▲

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.