Les 101 Dalmatiens - La Série
Vacances

Les 101 Dalmatiens - La Série : Vacances
La jaquette
Titre original :
Dalmatian Vacation
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie Japon :
Le 25 septembre 1998
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Peter Ferk
Musique :
Dan Sawyer
Mark Watters
Durée :
64 minutes

Le synopsis

La deuxième lune de miel de Roger et Anita qui s'annonçait idyllique, va se transformer d'abord en voyage d'affaires, Cruella s'étant invitée, puis en cauchemar quand les deux amoureux apprennent qu'ils ne sont pas mariés, l'abbé les ayant unis étant, en réalité, un imposteur...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 13 janvier 2018

Les 101 Dalmatiens - La Série : Vacances est l'épisode final de la série Disney Television AnimationLes 101 Dalmatiens - La Série.

Jim Jinkins en est le créateur. Né le 8 août 1953 à Richmond en Virginie, il part apprendre, après des études à la Lipscomb University, l'art de l'animation et du cinéma à l'Ohio State University. Il crée ensuite, en 1991, son propre studio, Jumbo Pictures, et l'axe sur la production de la série qu'il imagine et dénomme tout simplement Doug. Elle est diffusée sur Nickelodeon durant quatre saisons. En 1996, The Walt Disney Company rachète Jumbo Pictures qui se voit confiée, en plus de la reprise de Doug durant trois autres saisons, la réalisation de plusieurs séries pour le réseau de chaînes estampillées Mickey : Les Stubs pour Playhouse Disney mais également Les 101 Dalmatiens - La Série, en coproduction dans les deux cas avec Disney Television Animation.

Les 101 Dalmatiens - La Série est donc une série télévisée d'animation américaine de 65 épisodes de 22 minutes décomposés comme suit : 25 épisodes longs de 22 minutes et 40 épisodes compilant deux histoires de 11 minutes. Parmi ces 65 épisodes, 12 sont diffusés sur ABC dans le programme One Saturday Morning du 13 septembre 1997 au 10 janvier 1998 ; le reste se voit proposé en syndication du 1er septembre 1997 au 4 mars 1998.

Les 101 Dalmatiens - La Série raconte comment Roger et Anita quittent la ville pour aller s'installer dans une ferme à la campagne en compagnie de leur gouvernante Nanny et de leurs dalmatiens : Pongo, Perdita et leurs 99 chiots. Parmi eux, Lucky, Chipounette et Rolly, toujours en butte aux manigances de Cruella d'Enfer et de ses complices Horace et Jasper, vivent de palpitantes aventures, accompagnés de leur amie Spot, une petite poule adolescente.

Les 101 Dalmatiens - La Série s'avère être un mélange entre le film d'animation de 1961 et le film à prises de vues réelles de 1996. Les personnages ont ainsi la même apparence que le film d'animation. Néanmoins le rendu est bien plus cartoon et le récit plus loufoque que dans le grand classique de 1961 où la trame et le visuel étaient plus sérieux. Du film 'live', la série reprend le fait que Roger soit un concepteur de jeux vidéo, que Cruella soit une créatrice de mode et qu'Anita travaille pour elle. En revanche, en contradiction des deux films, le lieu de l'action n'a plus l'air d'être l'Angleterre mais plutôt les États-Unis, même si cela n'est jamais vraiment précisé. La série se focalise principalement sur trois chiots, Lucky, Rolly et Chipounette. Les deux premiers ont été nommés dans le film d'animation mais la troisième est une reprise directement du livre de Dodie Smith, Les Cent Un Dalmatiens. Patch, qui sera le premier rôle dans 101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros, ne fait, quant à lui, que de la figuration tandis que les parents Pongo et Perdita sont aussi secondaires.

Les 101 Dalmatiens - La Série : Vacances est en fait la conclusion de la série. À son image, l'opus est vraiment plaisant et plutôt dingue. Le point de départ est ainsi particulièrement drôle : Cruella s'impose dans le bus de Roger et Anita qui ont décidé de partir en vacances revivre leur lune de miel. Totalement sans gêne, elle prend ses aises, n'ayant pas du tout l'intention d'être polie vis-à-vis de Roger. D'ailleurs, quand elle apprend qu'il n'est pas réellement marié à Anita, elle met au point un stratagème pour les faire rompre une bonne fois pour toute et récupérer ainsi leur ferme. Il s'ensuit alors des aventures débridées entre panne d'essence, détour à travers le désert ou encore rencontre d'une secte attendant la venue d'extra-terrestres.

De nombreux moments rehaussent l'intérêt du long-métrage. S'apprécient ainsi de grandes scènes cocasses comme celle où la poule Spot explique à des congénères dans un camion qu'ils se dirigent vers un abattoir et non un paradis pour gallinacés ou encore celle où Cruella se déguise en maîtresse-nageuse façon Alerte à Malibu afin de séduire Roger. Le mariage permet ensuite de finir le film (et la série) en fanfare. Déjà, Roger et Anita réussissent finalement à se (re)marier à temps, sauvant ainsi leur ferme. Mais surtout l'image rappelle forcément les deux films où le couple s'était déjà marié. Clins d'œil amusants, durant la cérémonie, Cruella se voit demander elle-même en mariage par une panoplie de prétendants rencontrés dans l'opus mais également durant certains épisodes de la série.

Les personnages du film comme de la série sont d'ailleurs plutôt sympathiques.
Cruella d'Enfer est ainsi encore plus déjantée que dans les films de référence. Complètement exubérante, elle n'en est que plus drôle.
Roger et Anita sont eux aussi attachants essayant contre vents et marées de passer de bonnes vacances malgré les déboires qu'ils accumulent à cause de Cruella.
Lucky, Rolly et Chipounette sont également amusants : Lucky est ainsi un aventurier qui n'hésite pas à prendre les choses en mains ; Rolly le gourmand de la bande ne cherchant qu'à se remplir l'estomac et Chipounette, la plus jeune mais aussi la plus intelligente du groupe.
Enfin, Spot la poule est vraiment drôle : elle va, en effet, passer une bonne partie du film à essayer de rattraper la famille qui est partie devant et qu'elle veut rejoindre à tout prix.

Le film est d'abord diffusé en trois épisodes Dures Sont les Chutes, Enfer et Contre Tous et Le Triomphe de l'Amour, les 2,3 et 4 mars 1998 en syndication. Les trois épisodes sont ensuite compilés en un long-métrage. Il est alors proposé en VHS au Japon le 25 septembre 1998 mais aussi au Royaume-Uni et en Australie. Il sort également de façon confidentiel en VCD, un format mort-né aux États-Unis, mais aussi sur laserdic au Japon. La seule différence entre le montage télévisé et le film consiste en l'ajout de deux chansons : Dalmatian Vacation et Surf Puppies. Avec un format très stylisé, la première est jouée juste en quittant la ferme de Roger et Anita quand la petite troupe est encore ravie de partir en vacances ; la seconde se passe durant la séquence à la plage. Enfin, pour être tout à fait complet, le film arbore également un bref écran titre que ne possèdent pas les épisodes télé.

Les 101 Dalmatiens - La Série : Vacances est un film, sorti directement en vidéo, de belle qualité. Assumant parfaitement son côté débridé dans son ton et son visuel, il se regarde avec plaisir et donne une image positive de la série dont il est dérivé.

Les personnages

1961
Cinéma

L'édition vidéo

Le film n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.