Hideo Aramaki

Hideo Aramaki
Date de naissance :
Le 02 septembre 1915
Lieu de Naissance :
Pu’unene, à Hawaï, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 07 septembre 2005
Lieu de Décès :
Westminster, en Californie, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Cuisinier
Directeur de la Restauration

La biographie

rédigée par Karl Derisson
Publié le 25 janvier 2024

Le 20 septembre 2005, les studios Disney accueillent la dix-huitième remise des Disney Legends Awards. Au cours de la cérémonie, dix-huit personnalités ayant participé aux belles heures de l’entreprise sont ainsi récompensées, en particulier Hideo Aramaki, décédé quelques jours plus tôt.

Hideo Aramaki voit le jour le 2 septembre 1915 à Pu’unene, un petit village situé au cœur de l’île de Maui, dans l’archipel d’Hawaï. Élevé avec sa sœur Ethel, il reçoit de ses parents une éducation célébrant les origines japonaises de sa famille. Surnommé « Indian » par ses copains d’enfance, Aramaki termine son cursus au lycée avant de se mettre à la recherche d’un travail. Il doit en effet subvenir aux besoins de sa famille. C’est ainsi qu’il décroche un petit boulot dans les plantations de cannes à sucre de Maui.

À la même époque, Hideo Aramaki continue de nourrir sa passion pour le baseball. Remarqué, il a vingt ans lorsqu’il intègre en tant que joueur semi-professionnel l’équipe des Cleveland Indians. Fondée en 1900 et victorieuse à deux reprises des Séries mondiales, la franchise est particulièrement populaire. Seul joueur d’origine étrangère, Hideo Aramaki y évolue durant quelques de saisons aux côtés de ses coéquipiers qui, à leur tour, le surnomment « Indian ». Sa carrière de sportif professionnel est cependant rapidement réduite à néant. Les barrières raciales de l’époque l’empêchent en effet de devenir joueur professionnel.


Camp d'internement de Poston, Arizona

Lorsque les États-Unis entrent à leur tour dans la Seconde Guerre mondiale suite à la terrible attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Hideo Aramaki et son épouse Keiko sont arrêtés. Comme près de cent-vingt-mille Américains d’origine japonaise, ils sont alors internés dans le camp de Poston, à l’ouest de l’Arizona. Le frère d’Hideo s’étant enrôlé dès le début du conflit dans les rangs de l’infanterie américaine, toute forme de soupçon à leur encontre est jugée nulle et non avenue. Aramaki et sa femme sont donc libérés quelque temps plus tard. Après un bref passage par New York, le couple s’installe à Chicago. Là, la famille s’agrandit avec les naissances successives de David, Michael et Kenneth. Pour offrir à chacun une belle vie, Hideo Aramaki décroche un emploi de cuisinier dans un restaurant chinois, et ce alors même qu’il n’a aucune formation dans ce domaine.


Kono Hawaii Restaurant, Santa Ana

Apprenant vite grâce aux conseils de son épouse, Hideo Aramaki ne tarde pas à exceller. Avec sa famille, il décide finalement de retourner sur la côte Ouest, en Californie, où il est engagé comme chef du Kono Hawaii Restaurant de Santa Ana. Parvenant à se faire un petit nom, il se voit bientôt offrir un poste de Chef assistant au Plaza Pavilion de Disneyland. Si le poste est moins bien payé, Aramaki y voit malgré tout une formidable opportunité. Jamais il n’a travaillé dans une cuisine aussi propre, avec un équipement aussi moderne et des équipiers aussi bien formés. Surtout, il a le plaisir de croiser régulièrement Walt Disney qui, presque chaque dimanche, fait le tour de son Parc avant que les visiteurs n’arrivent. Curieux d’en apprendre plus sur cet employé fort sympathique, le papa de Mickey s’arrête parfois pour discuter. Au cours d’un échange, il s’interroge notamment au sujet de ce surnom, « Indian ». Il demande alors à Hideo Aramaki s'il est réellement originaire d'Inde. Répondant par la négative, le cuisinier lui parle de ses origines japonaises. Amusé par ce surnom plutôt décalé, Walt Disney autorise Aramaki à faire figurer son surnom sur son nametag. Ce dernier est ainsi le seul employé du Parc ayant le droit de ne pas mentionner son nom sur son badge.


Plaza Pavilion, Disneyland

En 1964, Hideo Aramaki reçoit une belle promotion en obtenant le poste de chef de la Tahitian Terrace, l’un des restaurants les plus prisés de Disneyland inauguré en juin 1962. Deux ans plus tard, il continue son ascension en devenant le responsable de l’ensemble des restaurants du Parc. Il imagine alors faire plaisir à Walt Disney en l’informant qu’il veille à ce que les dépenses ne s’envolent pas. Se vantant de toujours tirer les prix vers le bas afin de maximiser les profits, Hideo Aramaki est cependant très surpris par la réponse de Walt qui lui demande expressément de servir les meilleurs aliments possible sans jamais se soucier du prix que cela engendre. Bien nourrir les visiteurs est en effet, selon lui, le moyen le plus efficace de les faire revenir rapidement !


Tahitian Terrace, Disneyland

Profondément peiné par l’annonce de la mort de Walt Disney survenue le 15 décembre 1966, Hideo Aramaki se donne pour mission de perpétuer la qualité des Parcs Disney. Suivant les préceptes de feu son patron, il supervise chaque jour la préparation de milliers de repas haut de gamme pour contenter les clients. Parfois, il retourne lui-même derrière les fourneaux afin de cuisiner pour les nombreuses célébrités et autres dignitaires qui visitent le Parc d'Anaheim. Parmi les clients les plus illustres servis par Aramaki, figurent notamment l’Empereur du Japon Hirohito et son épouse la princesse Nagako, de passage le 9 octobre 1975. Après avoir contribué au développement du Club 33, le club privé installé dès 1967 au cœur de New Orleans Square, il devient en outre le formateur et le mentor des dizaines de chefs engagés dans les tout nouveaux restaurants d’Epcot et de Tokyo Disneyland, respectivement inaugurés en 1982 et 1983.

Devenu l’un des ambassadeurs de la gastronomie Disney, Hideo Aramaki se retire finalement le 12 avril 1985. Couronné, durant sa carrière, par des dizaines de prix, il disparaît vingt ans plus tard, le 7 septembre 2005, quelques jours seulement après son quatre-vingt-dixième anniversaire. Il est inhumé au Westminster Memorial Park. « Le plus important », disait-il, « c’est de préparer de la bonne cuisine, simple, et de bien la servir. Il ne faut jamais cesser d’apprendre et toujours faire en sorte de s’améliorer ». Deux semaines après sa mort, Hideo Aramaki est récompensé d’un Disney Legends Award remis à titre posthume à son fils.

Poursuivre la visite

1989 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.