Le Chevalier Lumière
La jaquette
Titre original :
The Last Electric Knight
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 16 février 1986
Genre :
Aventure
Réalisation :
James Fargo
Musique :
Joseph Conlan
Durée :
45 minutes

Le synopsis

Ernie Lee, vit avec son grand-père qui, avant de mourir, doit lui léguer son pouvoir ancestral - l'Énergie lumière, transmise par une secte asiatique - et lui trouver un père adoptif. Son choix se porte sur Jake Rizzo, un détective célibataire.

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 05 juin 2017

Le Chevalier Lumière est un téléfilm diffusé, en 1986, sur ABC, dans l'émission hebdomadaire nouvellement intitulée The Disney Sunday Movie et héritière du show créé, sur la même chaîne, en 1954, par Walt Disney lui même, sous le titre de Disneyland.

L'un des buts avoués de Michael Eisner quand il fait revivre l'émission d'anthologie dans les années 80 est de proposer des pilotes dans le but de jauger les réactions du public avant de lancer une série. Mais voilà, au final, sur les trois ans de diffusion de The Disney Sunday Movie, les ambitions n'auront pas vraiment porté leurs fruits. Le seul pilote qui donnera naissance à une série est en effet Le Chevalier LumièreThe Last Electric Knight en anglais. La série prend ainsi le titre de Sidekicks aux États-Unis mais garde celui du téléfilm en France, soit Le Chevalier Lumière. Sa diffusion se fait sur la chaîne ABC durant une saison de 22 épisodes de 30 minutes du 26 septembre 1986 au 13 juin 1987 ; la série n'étant pas renouvelée pour une deuxième saison. En France, elle est proposée de janvier à juin 1988 dans l'émission Le Disney Channel sur FR3 avant de repasser en 1990 dans l'émission Le Disney Club sur TF1.

Le téléfilm Le Chevalier Lumière semble surfer sur le succès du film de Columbia Pictures, Karaté Kid, sorti en salles en 1984 et devenu rapidement culte pour toute une génération. Le pilote conserve en effet l'aspect des arts martiaux pratiqués par un enfant tout en faisant légèrement évoluer la trame. Déjà, le jeune garçon est d'origine asiatique et la phase d'apprentissage ne fait pas partie de l'histoire. Il sait déjà se défendre ! De plus, un côté mystique, voire magique, est rajouté avec "l'Énergie" que transmet le grand-père à son petit fils. Mais la vraie nouveauté, par rapport au film, est sans aucun doute l'ajout de l'acolyte adulte, qui va devenir à la fois le partenaire des aventures mais aussi le père adoptif de l'adolescent. Le recours au côté duo improbable contre des malfrats est d'ailleurs très répandu à la télévision américaine dans les années 80, à l'exemple de la série Les Deux Font la Paire de la chaîne CBS diffusée entre 1983 et 1987. Le Chevalier Lumière mise ainsi beaucoup sur la relation entre le flic, Jake Rizzo, célibataire endurci et le jeune Ernie Lee, ordonné et débrouillard, formant là son vrai ressort narratif. D'ailleurs, si en quarante-cinq minutes, le téléfilm n'a pas vraiment le temps de développer de nombreuses thématiques, il parvient tout de même à poser son histoire et ses personnages d'une belle manière.

Dans cette dynamique, le casting du téléfilm se révèle plutôt bon.
Le jeune Ernie Reyes, Jr. tient le rôle d'Ernie Lee. Le garçon apparaît vite particulièrement attachant surtout quand il se met à pratiquer les arts martiaux, livrant alors des séquences où il bluffe son monde. Il est également amusant de le voir posé, ordonné, réfléchi et malin là où l'adulte qui le côtoie est souvent dépassé par les événements. Ernie n'en reste pas moins un enfant qui porte un amour infini à son grand-père dont la perte le bouleverse et qui va tenter de trouver en Jake, un père de substitution mais aussi un ami.
Jake Rizzo est, quant à lui, joué par Gil Gerard. Détective dans un commissariat, il est un célibataire endurci qui a du mal à tenir un appartement et qui imagine mal avoir la charge d'une enfant, même aussi débrouillard qu'Ernie. Ne comprenant pas tout de suite pourquoi le jeune garçon le choisit comme père adoptif, il va, peu à peu, prendre conscience des bienfaits de la situation, tant pour ses enquêtes que pour développer sa fibre paternelle...

Le Chevalier Lumière est un pilote plutôt réussi qui arrive à faire aimer ses personnages et donner envie de découvrir le reste de la série.

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux