Kim Possible : Le Grand Jour
L'écran titre
Titre original :
Kim Possible : Graduation
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie USA :
Le 07 septembre 2007
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Steve Loter
Musique :
Adam Berry
Durée :
45 minutes

Le synopsis

La remise des diplômes venue, Robin angoisse à l'idée de devoir quitter le lycée et se séparer de Kim. Pendant ce temps, un étrange phénomène s'attaque aux terrains de golf du monde entier...

La critique

rédigée par
Publiée le 21 février 2019

Kim Possible : Le Grand Jour est le téléfilm final qui clôt à merveille la série Kim Possible.

Kim Possible est une création de Mark McCorkle et Bob Schooley, toute première série originale de Disney Channel produite par la filiale Disney Television Animation qui s'occupait en priorité, jusque-là, des séries à destination des chaînes hertziennes. Kim Possible est également la deuxième série animée originale de la chaîne aux grandes oreilles après Cool Attitude dont la production avait été confiée, elle, à Jambalaya Studio. Elle débute sa diffusion le 7 juin 2002 et va vite devenir l'une des plus populaires de la chaîne. Nommées pour de nombreuses récompenses et autres prix, les aventures de Kim Possible, en plus d'être saluées par les professionnels, sont plébiscitées par le public qui leur réserve un accueil triomphal. Tous louent notamment ses dialogues bien écrits, ses scénarios modernes, son animation fluide et sa superbe définition des personnages, gentils comme méchants... Preuve de son succès, elle aura droit à deux téléfilms :  Kim Possible : La Clé du Temps en 2003 et Kim Possible : Mission Cupidon en 2005, ce dernier étant intégré à la prestigieuse collection des Disney Channel Original Movies.

La série raconte ainsi la vie trépidante de Kim Possible qui est une adolescente simple, sympathique et plutôt jolie, menant une existence sans histoire, occupée à réussir ses études. Passé ce portrait commun, elle entretient un secret bien gardé : sa forme physique exceptionnelle lui permet, en effet, de jouer la justicière en culotte courte toujours prête à sauver le monde. Elle est aidée, dans sa tâche, par son meilleur ami, le maladroit Robin Trépide ainsi que Wallace, un génie de l'informatique, fournisseur officiel de gadgets en tous genres, dont le plus célèbre reste le Kimmunicator, une console portable de communication. Gravitent également autour de la jeune fille, Rufus, une drôle de petite taupe tondue et tous les gens qu'elle a aidés par le passé et qui n'hésitent pas à lui porter assistance si besoin...

Kim Possible à l'instar de toutes les séries de Disney Channel devait originairement se limiter à 65 épisodes (59 épisodes plus les deux téléfilms comptant chacun pour trois épisodes), constituant un totale de trois saisons. La popularité extrême de la jeune héroïne pousse néanmoins le staff de la chaîne de Mickey à repousser sa conclusion, pourtant programmée en interne pour le milieu de l'année 2005. La justicière, soutenue par une intense action de ses fans auprès de son diffuseur, accède, en effet, à une quatrième saison. Pour Disney Channel, il s'agit là d'une première : faire revivre, sur la pression des fans, une série qu'elle avait arrêtée. Il a fallu ainsi remobiliser l'équipe qui était passée à autre chose. Et, alors que les autres chaînes s'étant retrouvées dans ce genre de cas ne programme en général qu'une demi-saison de 13 épisodes, Disney ne fait pas les choses à moitié et commande une quatrième saison complète de 20 épisodes plus un petit téléfilm de la durée d'une double épisode devant servir de grand final. Cette nouvelle saison est donc annoncée le 29 novembre 2005 et débarque sur le petit écran à partir du 10 février 2007 pour se conclure le 7 septembre suivant, sur le téléfilm final prenant pour titre en anglais Kim Possible : Graduation et traduit en français par Kim Possible : Le Grand Jour. Par la suite, il se voit découpé pour être rediffusé en deux parties.

Kim Possible : Le Grand Jour, en tant que final de série, joue parfaitement son rôle en faisant revenir la grande majorité de son casting dans des rôles plus ou moins importants ; certains uniquement en caméo. Le téléfilm permet aussi de revisiter tous les lieux symboliques de la série comme la maison de Kim mais aussi le lycée de Middleton High, le Centre Spatial ou le restaurant préféré de Robin, le Bueno Nacho. Et quoi de mieux pour refermer les aventures de Kim Possible que de proposer une menace planétaire qui risque d'anéantir la civilisation ? Les téléspectateurs retrouvent ainsi le personnage de Warmonga, une habitante de la planète Lorwardia, qui vient se venger de l'héroïne mais aussi son ennemi de toujours, le Dr. Drakken. Cette fois, elle est accompagnée de son compagnon et frère d'arme, Warhok, dans l'intention de conquérir la Terre. Pour cela, il envoie des engins extra-terrestres qui, dans leur design et leur mode opératoire, font beaucoup penser aux martiens de La Guerre des Mondes. Les créateurs de la série mettent en place ici une ambiance fin du monde où tous les lieux qu'ont connus Kim Possible et ses amis sont détruits. La symbolique est forte : le personnage va quitter le lycée et doit faire table rase du passé tandis que les téléspectateurs qui ont grandi avec l'héroïne doivent faire leurs adieux à leurs idoles et passer à autre chose.

Comme le reste de la série, Kim Possible : Le Grand Jour est aussi un formidable moyen de s'adresser aux adolescents en leur parlant des problèmes de tous les jours. Cette fois, c'est Robin qui sert de porte-parole. Le jeune homme doute, en effet, de son avenir avec Kim Possible depuis qu'ils sortent ensemble. Ils se sont donnés leurs premiers baisers dans Kim Possible : Mission Cupidon et la Saison 4 de Kim Possible a ainsi mis en avant cette nouvelle relation où ils ont évolué de meilleurs amis à un couple amoureux. Les créateurs n'avaient d'ailleurs pas prévu d'aborder et d'approfondir cette relation puisque le baiser était pensé à l'origine pour conclure la série. Dans ce qui devient désormais le dernier téléfilm, Robin craint donc le départ de Kim dans une autre université qui risque de mettre à mal leur amour et les faire rompre. Sa fragilité émotionnelle est touchante surtout que, et il n'en s'en rend pas compte, Kim sous son verni d'assurance est tout aussi effrayée de grandir et de quitter le cocon de l'adolescence. Il sera aussi particulièrement apprécié de voir les deux tourtereaux s'embrasser plusieurs fois dans le téléfilm, ce qui est, mine de rien, est extrêmement rare dans une série, animée ou non, de Disney. Dans tous les cas, les créateurs en choisissant le jour de la remise de leur diplôme pour mettre en avant les interrogations émotionnelles de leurs personnages tapent dans le mille ; le terrain étant idéal pour une introspection. Surtout que tout ne va pas se passer comme prévu !

Le téléfilm est aussi l'occasion de développer une nouvelle relation entre le Dr. Drakken et Kim Possible. Une fois n'est pas coutume, les deux ne sont plus ennemis mais alliés de circonstances pour vaincre la menace extra-terrestre. Il est amusant de voir que la seule et unique fois où un plan de Drakken se réalise correctement est quand il décide de sauver la Terre alors que tous ses plans pour conquérir le monde ont lamentablement échoué. Inversement, Kim Possible ne va pas être l'héroïne qui va sauver la planète cette fois-ci mais bien son ancien ennemi juré Drakken aidé de son assistance Shego et surtout de Robin avec son art martial dérivé du singe. Kim Possible : Le Grand Jour affiche ainsi un grand nombre de scènes d'action qui donnent au téléfilm un rythme et une animation dynamique. Le final ne trahit dès lors en rien la série d'origine et offre une conclusion réellement à sa hauteur.

Kim Possible : Le Grand Jour permet de dire au revoir de la plus belle des façons à une héroïne qui a su conquérir le cœur du public. Le final est aussi explosif que mouvementé tout en étant un miroir parfait pour les jeunes téléspectateurs ayant grandi avec la série.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.