Elena d'Avalor
Le Royaume des Jagons

Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons
L'affiche
Titre original :
Elena of Avalor : Realm of the Jaquins
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie USA :
Le 12 août 2017
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Elliot M. Bour
Musique :
Tony Morales
Durée :
43 minutes

Le synopsis

Alors qu'elle voyage au domaine des Jagons, Elena libère, malgré elle, un esprit maléfique de la forêt qui met en danger le royaume d'Avalor tout entier...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 12 septembre 2017

Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons est le deuxième épisode spécial ou petit téléfilm tiré de la série Disney Channel, Elena d'Avalor.

Elena d'Avalor est une série Disney Channel, spin-off de la série Disney Junior, Princesse Sofia. Diffusée à partir du 22 juillet 2016 aux États-Unis puis en France dès le 21 octobre 2016 sur Disney Channel et sur France 3 le 8 avril 2017, elle propose pour la première fois chez Disney une princesse latino-américaine mettant en avant beaucoup d'éléments de la culture, du folklore, de l'ambiance et de la musique de l'Amérique du Sud. Ravie des résultats obtenus, la chaîne en est, en 2017, déjà à la commande d'une deuxième puis d'une troisième saison. La série raconte ainsi comment Elena, qui vient de récupérer son trône face à une reine tyrannique (ces évènements étant décrits dans le téléfilm Elena et le Secret d'Avalor), apprend à régner au jour le jour. Elle est aidée dans sa tâche par son entourage proche notamment le garde royal Gabe et sa meilleure amie Naomi. Elena espère donc, quand elle sera suffisamment mature, devenir la Reine d'Avalor et succéder ainsi à ses parents sur le trône.

La série Elena d'Avalor a été créée par Craig Gerber.  Après avoir commencé chez DisneyToon Studios en tant que scénariste sur Clochette et la Fée Pirate (2014), ce dernier passe chez Disney Television Animation où il travaille dès la fin 2013 sur la série Princesse Sofia. Succès aidant (la série en est déjà à quatre saisons et quatre téléfilms), il va alors imaginer un spin-off en 2016, Elena d'Avalor en se focalisant sur une princesse latino-américaine. Nouveau carton, la série s'installe durablement sur la grille de Disney ChannelElena d'Avalor : Le Royaume des Jagons est ainsi son deuxième téléfilm dérivé, prévu à l'origine pour clôturer la première saison alors que finalement deux épisodes supplémentaires seront diffusés un plus tard dans le mois d'août 2017.

Par rapport à sa grande soeur Princesse Sofia, à sa série-mère Elena d'Avalor ou même son premier téléfilm dérivé Elena et le Secret d'AvalorElena d'Avalor : Le Royaume des Jagons affiche une qualité technique un brin supérieur. Certes, l'animation 3D n'atteint pas celle d'un film cinéma que cela soit dans la fluidité ou la texture des décors. Pour autant, le design visuel des personnages mais aussi l'utilisation des couleurs font que le résultat est bien plus agréable à regarder par les téléspectateurs, en particulier adultes, ceux-là même qui connaissent la série et le premier téléfilm via leur progéniture. Dans Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons, il faut ainsi saluer les décors de Vallestrella, le domaine des Jagons, ainsi que des créatures légendaires qui peuplent le pays imaginaire. Les flaringos et les autres animaux sont, en effet, inspirés des alebrijes : de l'art et des sculptures réalisés en premier lieu par Pedro Linares. De même, il sera apprécié l'apparence de Quita Moz qui ressemble beaucoup aux dragons mayas ou aztèques.

Au niveau du scénario, Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons se suit avec un grand plaisir. Elena fête ainsi son premier anniversaire à la tête du trône d'Avalor et se voit assez fière des progrès accomplis ainsi que de la paix qui règne dans son royaume. Parallèlement, elle assiste à l'examen de trois petits Jagons pour devenir des gardiens d'Avalor : Nico, Ciela et Avión. En voulant aider l'un d'eux ayant raté involontairement son test, elle décide de rencontrer le roi des Jagons alors que le royaume est expressément fermé aux humains. Elle ne tient bien sûr pas compte de l'interdiction et s'en va discuter de dirigeant à dirigeant avec le roi pour plaider la cause de son ami. Elle n'a alors pas conscience de son erreur et de l'importance que le monarque à la tête de son domaine depuis 50 ans accorde au respect des traditions. Le téléfilm est ainsi une jolie allégorie sur les dfficultés de relations entre ancienne et nouvelle génération : l'une doit apprendre la patience et écouter la sagesse ; l'autre, s'ouvrir au débat et aux nouvelles idées.

Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons permet également aussi d'en apprendre plus sur les créatures protectrices d'Avalor : les Jagons. Les téléspectateurs découvrent de la sorte comment les jeunes deviennent des gardiens officiels grâce à une série d'épreuves à passer. Plus encore, le public visite une contrée magique et folklorique : le domaine où naissent, grandissent et vivent les Jagons. Dirigés par un roi, le pays est encore plus beau et coloré qu'Avalor. Nico et Skylar devront alors affronter leur père, le roi des Jagons, et le convaincre de leurs qualités et courage.

Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons fait revenir deux méchants d'un épisode précédent : Victor Delgado et sa fille Carla. Ils veulent toujours se venger d'Elena et prendre le joyaux que la jeune fille a empêché qu'ils dérobent. Ils ne sont toutefois pas ici la principale menace puisque le vrai danger vient de Marimonda, un esprit maléfique de la forêt, qui ne rêve que de voir la civilisation humaine disparaitre au profit uniquement de la nature quitte à devoir détruire tout l'apport humain, et ce, quelles qu'en soient les conséquences. Enfin, reste à signaler un gros cliffhanger à la fin du téléfilm qui annonce encore de grandes aventures pour la suite de la série.

Comme le téléfilm précédent et les épisodes de la série, Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons possède son lot de chansons. La première, Got It Down, est chantée par Elena pour prouver à sa famille et ses amis que sa première année à la tête du trône a été une réussite. La seconde, A Big Deal, est interprétée par le roi Verago, monarque des Jagons pour montrer à Elena l'importance des traditions. Dans la troisième, You Can't Catch Me, Marimonda affirme à Elena et Skylar qu'ils ne peuvent pas l'attraper. Ces chansons, assez courtes et peu mémorables, ont tout de même la bonne idée d'utiliser des sonorités latino-américaines donnant ainsi un certain charme à leurs mélodies.

Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons est un téléfilm réussi où les téléspectateurs retrouveront avec plaisir Elena et son univers coloré. Il ne trahit en rien la série et apparait éminemment sympathique.

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Nos Réseaux Sociaux