Étoiles Perdues
La couverture
Titre original :
Lost Stars
Éditeur :
Pocket Jeunesse
Date de publication France :
Le 03 décembre 2015
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Canon
Auteur(s) :
Claudia Gray
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 4 septembre 2015
Nombre de pages :
573

Le synopsis

An -11 avant la Bataille de Yavin à An 5 (Univers Canon)
Alors que l'Empire assujettit, une après l'autre, les planètes et y fait régner la terreur, sur Jelucan, un monde isolé de la Bordure Extérieure, Thane et Ciena se lient bien vite d'une amitié complice en pratiquant leur sport favori : le pilotage. Intégrant finalement tous deux l'école des officiers impériaux, ils s'ouvrent en grandissant à d'autres sentiments plus profonds... Jusqu'à ce que la guerre les sépare, lui aux commandes d'une Aile-X rebelle, elle à bord d'un Destroyer Stellaire de l'Empire...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 13 décembre 2015

Étoiles Perdues est un roman qui fait partie du grand plan de Lucasfilm, Ltd. pour préparer les fans à l’arrivée de Star Wars : Le Réveil de la Force. Ce dispositif marketing d'envergure, connu sous l’appellation de Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force, comprend ainsi des comics, des romans "adulte", des romans "jeunesse" et des nouvelles. Parmi eux, il peut être notamment cité le roman Riposte publié en février 2016 en France chez Pocket ainsi que La Cavale du Contrebandier, L'Arme du Jedi et Cible Mouvante déjà parus, eux, chez Pocket Jeunesse mais aussi le comics Les Ruines de l'Empire chez Panini Comics.

Le roman est écrit de main de maître par Claudia Gray. L'auteure, dont le vrai nom est Amy Vincent, est une habituée des livres pour adolescent et jeune adulte. Elle s’est fait notamment connaitre avec Evernight, une série vampirique. Elle a ensuite écrit deux autres collections : Sortilèges et Malédiction sur les sorcières et Firebird, un cycle de science-fiction. En 2015, elle intègre l'aventure Star Wars, dans l’univers Canon, avec le roman pour jeune adulte, Étoiles Perdues. Il est déjà annoncé qu'elle poursuivra l'expérience en 2016 avec le roman, pour adulte cette fois-ci, New Republic : Bloodline.

Étoiles Perdues est donc un livre à destination de la jeunesse ou plus précisément d'un public jeune adulte. Il faut ainsi plutôt le cataloguer dans le style des derniers tomes d'Harry Potter, c'est à dire permettant aux adultes de le lire sans s'ennuyer. Et force est de constater que le pari est tenu tant son récit est passionnant. Il s'agit assurément de l'un des meilleurs romans de Star Wars, univers Canon et Légendes confondus. Il est d'une qualité rare que le grand Timothy Zahn, notamment auteur de la trilogie de La Croisade Noire du Jedi Fou ne renierait pas. Étoiles Perdues est un livre tourne-pages qu'il est difficile de poser à partir du moment où il est ouvert. Le lecteur et le fan de Star Wars voudront toujours avancer pour voir où l'histoire les amène. C'est passionnant de bout-en-bout, bien écrit, avec des personnages forts : un vrai régal que sa lecture ! Paradoxe, affichant un compteur de 575 pages, ce livre Jeunesse est plus grand qu'une majorité de livre Star Wars pour adulte. Alors certes, le choix de la taille de la police joue un peu mais Étoiles Perdues n'en reste pas moins strcuturellement un roman atypique.

La grande force de son récit est d'offrir une vision inédite dans l'univers de George Lucas : une histoire d'amour impossible ! Jusque là, il est vrai que les affaires de cœur interstellaires n'ont jamais été très passionnantes que cela soit celle d'Anakin et Padmé ou de Han et Leia. Au contraire, Thane et Ciena forment un couple ultra attachant qui fait que le lecteur croit à leur romance et à leurs sentiments. Leur amour impossible venu du fait que l'un est dans la Rébellion et l'autre sert l'Empire rend d'ailleurs les évènements et les rebondissements encore plus intenses. Chose notable, il n'y a pas de pudibonderie ici : bien qu'il s'agisse d'un roman Jeunesse, la relation est consommée et, même plusieurs fois, là où cela n'a jamais été même survolé dans les romans adultes de Star Wars !

L'autre atout d'Étoiles Perdues est de couvrir une période assez longue : seize ans. L'histoire se situe ainsi quelques années avant Star Wars : Un Nouvel Espoir jusqu'à un an après Star Wars : Le Retour du Jedi. Là encore, ne se retrouvent que de bonnes idées exploitées car le lecteur suit les évènements des trois films selon le point de vue différent des deux jeunes gens. Mieux encore, il les suit depuis leur tendre enfance et les voit grandir en même temps que l'Empire progresse. Et l'auteure, au lieu de livrer un discours manichéen avec d'un côté le mal (l'Empire) et de l'autre le bien (la Rébellion), s'attache à être bien plus nuancée. Elle montre ainsi que dans tout système dictatorial, il peut se trouver des gens bien qui se sont simplement faits embrigader par la propagande.Ils sont piégés dans leur volonté de protection de leur patrie venue d'une fidélité sans borne, et ce, même s'ils ne cautionnent pas, ni ne comprennent les agissements faits au nom de l'Empire. Le roman est passionnant en cela qu'il montre le processus d'embrigadement et comment des gens d'honneur sont obligés de commettre des atrocités au nom d'une promesse faite à une nation qui leur a mentis. La façon dont les rebelles sont considérés comme des terroristes par les jeunes impériaux est intéressante car elle met le doigt sur un élément que, jamais durant les films, le spectateur ne se pose. Ainsi, l'Empire détruit la planète d'Alderaan en condamnant ses milliards d'habitants et commet en cela un crime impardonnable... Mais, pour autant, le spectateur ne doit-il pas s'émouvoir ne serait-ce qu'une seconde des millions de morts de l'Etoile de la Mort anéantie par la Rebellion ? Certes, elle comptait des militaires impériaux et leur sacrifice permet de ramener la paix, mais le roman montre aussi que certains étaient juste de jeunes cadets, frais sortis de l'académie militaire et aveuglés idéologiquement par un Empire scélérat... Ne valaient-ils pas que leur rédemption leur soit permise ?

Enfin, le dernier point positif, et pas des moindres, d'Étoiles Perdues est que sur les soixante-dix dernières pages, le roman raconte comment la Galaxie, l'Empire et la Rébellion ont évolué durant l'année qui s'est écoulée après Star Wars : Le Retour du Jedi. Le récit se lie ainsi avec Les Ruines de l'Empire mais surtout montre ce qui s'est passé près de trente ans avant Star Wars : Le Réveil de la Force sur une des planètes qui servira de lieu de théâtre de l'action. Et le lecteur, une fois avoir quitté les amants dans une fin ouverte, n'attend qu'une chose : découvrir comment a évolué la Galaxie Star Wars.

Étoiles Perdues est une grande fresque romanesque passionnante avec des personnages attachants et charismatiques. Un livre que tout fan de Star Wars se doit de lire : il permet de se préparer à l'Épisode VII mais aussi de disposer d'éléments d'explication sur la trilogie précédente. Une pépite !