Le Geek Charmant
L'écran titre
Titre original :
Geek Charming
Production :
Disney Channel
Date de sortie USA :
Le 11 novembre 2011
Genre :
Comédie
Réalisation :
Jeffrey Hornaday
Musique :
Nathan Wang
Durée :
98 minutes

Le synopsis

Alors que Dylan, la fille la plus populaire du lycée, ne rêve que de devenir la reine du bal, Josh, lui, parfait geek et président du cinéclub du lycée, n'a d'autre objectif que de dénicher le sujet idéal pour gagner le concours de réalisateur en herbe. Les deux décident alors d'unir leurs forces - et surtout leurs deux mondes - pour atteindre chacun leur but : il la filme pendant qu'elle travaille à parfaire son image !

La critique

rédigée par
★★★

Le Geek Charmant est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Le Geek Charmant est un sympathique film de télévision dont le récit repose sur une particularité sociologique présente dans tous les lycées américains : à savoir, un système de castes qui fait se ranger spontanément les élèves dans des cases identitaires (les sportifs, les populaires, les premiers de la classe, les nazes, etc). L'univers scolaire dans lequel évoluent les adolescents outre-Atlantique est ainsi une jungle où il faut savoir être fort - ou totalement hermétique aux attaques - pour vivre sans encombres. Le téléfilm revient donc gentiment sur ce système d'auto-répartition des élèves, en suivant deux adolescents que tout oppose mais qui décident de rendre poreux leurs deux mondes. Il comporte tout de même des sous-entendus violents comme cette estrade réservée uniquement aux gens "populaires" et interdite d'accès par des molosses à tous les lycéens ne faisant pas partie du "club des beaux gosses et jolies filles"...

Le Geek Charmant a, tout de même, bien du mal à démarrer. L'énième reprise de l'astuce narrative qui consiste à voir les protagonistes parler directement à la caméra, vue et revue dans la collection des Disney Channel Original Movie à l'exemple de Bienvenue chez Trudy, présente, en effet, ici l'inconvénient majeur de ralentir le récit au point de lasser le téléspectateur. Et que dire, à coté de ces insipides séquences de journal intime vidéo, des interventions des acolytes de Josh qui, en plus d'être dépourvues d'intérêts, sont surtout pathétiques et risibles. Voir des geeks peu à l'aise sur la plage n'est franchement pas très drôle et n'apporte, à l'évidence, rien à l'histoire : n'est pas The Big Bang Theory qui veut !
Démarrage poussif digéré, le téléfilm reprend alors des couleurs. Il décolle, il est vrai, à partir du moment où les deux protagonistes décident de faire équipe. La scène de la fontaine au centre commercial est notamment drôle à souhait en insistant, avec malice, sur l'aspect caricatural de leur statut respectif au sein du lycée, à grands renforts de comique de situation, empli de chutes à foison. Tout simplement savoureux ! Après cela, le propos prend de l'épaisseur, au fur et à mesure d'ailleurs que le personnage de Dylan fait son autocritique. Même s'il se contente bien souvent d'enfoncer des portes ouvertes - genre oblige ! -, Le Geek Charmant, tout en fraicheur et sincérité, n'en reste pas moins habile dans sa capacité à décortiquer le phénomène de la suprématie de l'apparence chez les adolescents américains...

La réussite globale du téléfilm est due en grande partie à son casting ; les personnages principaux étant assumés de main de maître par de jeunes acteurs, visiblement ravis d'être là.
Dylan Schoenfield est ainsi interprétée par Sarah Hyland, déjà vue dans la série au thème gentiment subversif Modern Family, produite par la Fox mais diffusée aux USA sur ABC. Si elle joue ici à merveille la diva adolescente, donneuse d'ordre, superficielle, et, somme toute, hystérique, elle parvient, dans un second temps, à insuffler à son personnage toute l'humanité et la fragilité qui le rendent finalement attachant. La qualité de son jeu offre ainsi une belle crédibilité au récit, permettant à la leçon de vie (apprendre à connaitre l'autre avant de le juger) et à la romance avec Josh de fonctionner correctement...
Matt Prokop interprète, quant à lui, Josh Rosen. Connu des fans Disney pour sa participation - peu convaincante - au film Walt Disney Pictures, High School Musical 3 : Nos Années Lycée, il semble ici avoir fait des progrès notables dans son métier d'acteur. Il est, en effet, tout à fait à l'aise dans ce rôle de geek absolu auquel il donne l'épaisseur nécessaire pour ne pas indifférer son auditoire. Il gère ainsi joliment sa rencontre avec Dylan et la transformation qui s'en suit : comme elle, son personnage va, peu à peu, apprendre comment mieux aborder la personnalité des gens dans ses rapports aux autres tout en soignant sa propre apparence et gérant les sentiments qu'il ne va pas manquer de développer à l'endroit de Dylan...

Sans avoir les ressources d'un grand Disney Channel Original Movie comme le sont Phinéas et Ferb - Le Film : Voyage dans la 2e Dimension ou Lemonade Mouth, et passé son démarrage laborieux, Le Geek Charmant reste un bel opus de la collection des téléfilms de Disney Channel, avec un récit bien ficelé et des personnages attachants.

L'édition vidéo

Jaquette Le Geek Charmant
Jaquette Le Geek Charmant
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2012
Zone 2 Simple 2012