Walt Disney's Mickey Mouse - Tome 04
1936 - 1938 : Les Sept Fantômes

Walt Disney's Mickey Mouse - Tome 04 (1936 - 1938)
La couverture
Titre original :
Walt Disney's Mickey Mouse : House of The Seven Haunts !
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 12 juin 2019
Genre :
Daily Strips
Auteur(s) :
Floyd Gottfredson (Dessin)
Ted Osborne (Scénario)
Autre(s) Date(s) de Publication :
Fantagraphics Books (US) : Le 12 novembre 2012
Nombre de pages :
280

Le sommaire

Planter le décor :
• La souris et l'homme : une période tourmentée
• Souvenirs de Floyd Gottfredson

Les histoires :
• 06/01/1936 - 21/03/1936 : Oscar l'Autruche
• 23/03/1936 - 08/08/1936 : Mickey Mouse dans la Légion Étrangère
• 10/08/1936 - 28/11/1936 : Les Sept Fantômes
• 30/11/1936 - 03/04/1937 : L'Île dans le Ciel
• 04/04/1937 - 07/08/1937 : À la Recherche du Trésor de la Jungle
• 09/08/1937 - 05/02/1938 : Le Monarque de Médioka
• 03/11/2005 - 10/11/2005 : Le Mystère de Freefer Hall [Don Markstein / César Ferioli]

Les Archives Gottfredson : Essais et Chroniques d'Archives :
• Les Personnages : Mickey et Minnie
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Oscar l'Autruche
• L'envers du décor : Légionnaires
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Mickey Mouse dans la Légion Étrangère
• Les Personnages : Donald
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Les Sept Fantômes
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : L'Île dans le Ciel
• Les Personnages : Le Professeur Mirandus
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : À la Recherche du Trésor de la Jungle
• Les Personnages : Dingo
• Le gang Gottfredson aux yeux du monde
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Le Monarque de Médioka
• Les héritiers de Gottfredson : César Ferioli

La critique

rédigée par
Publiée le 17 juin 2020

Ce quatrième volume de l'intégrale des strips de Floyd Gottfredson est à nouveau un moment de lecture de pur bonheur. Glénat continue avec brio la traduction en France de l'extraordinaire collection proposée aux États-Unis par Fantagraphics.

La première histoire du recueil, Oscar l'Autruche, est peut-être le récit le plus léger proposé dans le livre. Il s'agit ici d'une aventure urbaine, relativement sereine, dans la ville où habite Mickey Mouse, là où tous les autres récits mettront en danger la souris soit dans des expéditions à l'étranger, soit dans des péripéties en plein ciel, ou, même en restant près de chez lui, l'emmèneront malgré tout dans une maison hantée. Ici, sa rencontre fortuite avec une autruche trouvée sur le rebord d'une route va plonger le héros dans un grand embarras. Le volatile s'entiche en effet de Mickey, sauf qu'il s'avère non seulement maladroit mais enclin à faire de nombreuses bêtises qui dégradent la ville. Malgré le côté burlesque de l'histoire, l'auteur dénonce tout de même le système judiciaire qui a tendance à trouver des coupables idéaux, à l'exemple du shérif et du juge qui obligent Mickey à payer les dégâts causés par l'animal alors qu'il n'en est pas propriétaire. De même, Gottfredson n'est pas tendre avec le vrai maître d'Oscar, un être cupide et égoïste, qui fuit ses responsabilités mais aussi aime à profiter des faiblesses des autres.

La deuxième histoire, Mickey Mouse dans la Légion Étrangère, est bien plus palpitante. Mickey est recruté par son ami le Capitaine Doberman pour devenir agent secret. Sa mission consiste à récupérer des plans volés par un espion à la solde d'une puissance étrangère. Dans sa filature, la souris se voit obligée de s'engager dans la légion étrangère où l'homme s'est caché pour échapper aux soupçons. Mickey découvre alors que son donneur d'ordre n'est autre que Pat Hibulaire. D'abord malmené par son ennemi de toujours, devenu un instructeur aussi sadique que malfaisant, Mickey va peu à peu monter en grade dans la hiérarchie militaire et même élaborer un piège non seulement pour arrêter les deux sbires, mais aussi pour installer longuement la paix dans le désert saharien. Même si Gottfredson utilise quelques représentations ethniques datées, mais acceptées et courantes à l'époque, il fait toujours preuve ici d'un sens du rythme et de l'aventure, livrant un récit haletant.

La troisième histoire, Les Sept Fantômes, qui donne son nom au recueil, voit Mickey revenir chez lui pour se rendre compte que toute la ville est devenue superstitieuse et croit à l'existence de fantômes. Ceci est dû à la présence étrange de sept spectres qui hantent le manoir du Colonel Basset. Mickey décide alors de lancer une agence de détective avec Dingo et Donald Duck dans une aventure qui ressemble beaucoup au cartoon de 1937, Les Revenants Solitaires. Mais à la différence du court-métrage où les fantômes étaient surnaturels, ici Gottfredson préfère utiliser le suspense et les explications rationnelles. Le récit est ainsi plein de surprises, de chausses-trappes et de passages secrets. Il s'agira aussi de l'une des dernières fois où l'auteur utilisera le canard. Avec le début des daily strips de Donald par Al Taliaferro, le personnage, pour des raisons contractuelles, n'avait en effet plus la possibilité d'apparaître dans les deux titres Disney. C'est un mal pour un bien car Floyd Gottfredson avait transformé Donald en peureux maladif, ce qui était au final assez éloigné de ses caractéristiques dans les cartoons. Al Taliaferro puis Carl Barks donneront ensuite à Donald une personnalité bien plus sympathique, mélangeant un côté paresseux et maladroit avec un goût pour l'aventure.

La quatrième histoire, L'Île dans le Ciel, est sans conteste la meilleure du recueil. Floyd Gottfredson est visiblement au top de sa forme, aussi bien d'un point de vue graphique que scénaristique. L'histoire mélangeant aventure et science-fiction est non seulement inventive mais aussi et malheureusement visionnaire. La puissance atomique bruissait, il est vrai, déjà dans la société américaine mais cela restait une notion vague et difficilement compréhensible. Bien avant les bombes d'Hiroshima et de Nagasaki, l'auteur aborde donc les dangers du nucléaire. Pour cela, il crée un personnage iconique, qu'il n'utilisera pourtant qu'une seule fois, le Professeur Mirandus. Pour la première fois dans la carrière du dessinateur, il imagine ainsi un savant qui n'est ni fou ni dangereux. Au contraire, il veut protéger l'humanité d'utiliser à mauvais escient ses inventions, pensant à juste titre que le monde n'est pas prêt à les recevoir, un peu comme l'était le Capitaine Nemo dans le roman de Jules Verne, Vingt Mille Lieues sous les Mers. Le Professeur Mirandus deviendra très populaire dans la production européenne de bandes dessinées Disney, notamment en Italie où l'auteur Romano Scarpa lui fera inventer un autre personnage, Atominus Bip-bip, l'atome humanisé qui apparaîtra dans l'histoire Mickey et la Dimension Delta en 1959.

La cinquième histoire, À la Recherche du Trésor de la Jungle, amène une nouvelle fois Mickey ????en Afrique. Cette fois-ci, la souris part à la recherche d'un trésor en compagnie de Dingo et Minnie. Il est aussi aidé d'un Gorille qu'il avait déjà rencontré dans le récit de 1932, Mickey Mouse en Route pour l'Île au Trésor. Malheureusement, les deux malfrats Pat Hibulaire et Latrique sont sur leurs traces avec la ferme intention de leur dérober le trésor sous le nez. Floyd Gottfredson propose ici une aventure un peu plus burlesque que les trois dernières histoires à suivre, amenant aussi des représentations ethniques des Africains vraiment datées, certes en adéquation avec la pensée de l'époque, mais qui sont désormais d'un autre temps. Il n'en demeure pas moins que certains gags ou certaines réactions des personnages sont particulièrement amusantes, à l'image de celle de Dingo qui fait une question de fierté d'être mangé en premier par les cannibales pour prouver à Mickey qu'il est un mets de premier choix pour les indigènes.

Le Monarque de Médioka, la dernière histoire du recueil, est aussi la plus longue aventure à suivre qu'aura écrit Floyd Gottfredson dans sa carrière, s'étalant sur six mois. Il s'agit aussi de l'une des plus intéressantes. Dans la veine du roman de Mark Twain, Le Prince et le Pauvre, Mickey va ainsi prendre la place de son sosie qui s'avère être le roi d'une contrée imaginaire de l'Europe Centrale, le petit pays de Médioka. Si Mickey est droit et intègre, le Roi Michael XIV n'est que dépensier, voulant tout le temps participer aux fêtes les plus dispendieuses sans se soucier de son peuple dès lors qu'il paye ses folles dépenses avec ses impôts. Mickey, en devenant roi, va finalement être plus juste pour les habitants du petit pays et va même réussir à assainir les comptes plombés par l'ancien monarque. Gottfredson s'amuse dans ce récit à parler un peu de politique avant de mettre en place un complot fait d'enlèvement et de tentative d'assassinat de la part d'un prétendant au trône qui veut renverser celui qu'il prend pour le vrai roi.

Walt Disney's Mickey Mouse - Tome 04 : Les Sept Fantômes est un volume riche qui possède un chef-d'œuvre, une excellente histoire, trois aventures palpitantes et un récit amusant. Il est surtout un témoin de l'immense talent de Floyd Gottfredson. À dévorer sans modération par les fans de Mickey mais aussi par les férus de bandes dessinées qui ont fait l'histoire du neuvième art !

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.